Email catcher

effronté

Définition

Définition de effronté ​​​ , effrontée ​​​ adjectif et nom

Qui est d'une grande insolence, qui n'a honte de rien. nom Taisez-vous, petite effrontée ! ➙ insolent.

Synonymes

Synonymes de effronté, effrontée adjectif

insolent, audacieux, hardi, impertinent, impudent, malappris, mal élevé, sans gêne, sans vergogne, culotté (familier), gonflé (familier), outrecuidant (littéraire)

éhonté, cynique

Exemples

Phrases avec le mot effronté

Ce sans-façon bizarre du petit page devant toute la cour, c'était effronté et piquant.Jules Michelet (1798-1874)
En effet, le terme signifie littéralement l'absence de front, dans le sens où l'effronté n'a pas de front pour rougir.Poétique, 2016, Audrey Cerfon (Cairn.info)
Il ne s'agit pas seulement de venir à bout des défis proposés, il faut aussi battre les effrontés.Ouest-France, 12/02/2013
Étrange époque où la plus exquise délicatesse côtoyait la fraude la plus effrontée !Histoire économie & société, 2005 (Cairn.info)
Le feu brûle, calme et effronté, sans que personne ne l'entrave ou l'éteigne.Revue d'histoire de la Shoah, 2001, Haïm Wollnerman, Béatrice Smedley, Philippe Mesnard (Cairn.info)
À la différence des adultes, les jeunes se montrent souvent effrontés, n'ayant pas peur de révéler explicitement leurs sources d'information.Revue historique, 2009, Andreï Kozovoï (Cairn.info)
Votre uniforme vous rend bien effrontés, mes gas !Émile Souvestre (1806-1854)
Cette promotion effrontée des «droits génésiques» fait qu’il est impossible pour moi de voter en faveur de cette résolution.Europarl
Les deux globe-trotteuses effrontées font danser les mots et tinter les vers.Ouest-France, 23/06/2021
En riant et en affichant une satisfaction effrontée, il lui refusa le visa pendant qu'elle éclata en sanglots.Pensée plurielle, 2009, José de Souza Martins (Cairn.info)
Un fidèle client timide, célibataire et retraité, va se trouver confronté à un trio effronté de joggeuses sexagénaires qui vont le convier à un jeu de séduction.Ouest-France, 16/01/2020
On croise donc des capitaines et des sirènes, une alouette pour s'endormir et un effronté flûtiste.Ouest-France, Michel TROADEC, 05/04/2019
Une chose éclata et lui força la main : la concurrence effrontée, impudente, la bruyante rivalité de ceux qui faisaient métier du poison.Jules Michelet (1798-1874)
Le temps d'une journée les ifs effrontés et sombres timbraient son pare-brise de leurs fruits carmin, et leurs aiguilles s'entassaient sous les essuie-glaces.Chimères, 2014, Emmanuelle Guattari (Cairn.info)
Mais, en attendant, acceptons la vie avec toutes ses nécessités, la jeunesse fébrile, le désir fougueux, le besoin brutal, le vice effronté, paisible, philosophique.George Sand (1804-1876)
Les corps qu'ils soient beaux, abîmés, fatigués, en pleine santé, pudiques ou effrontés, reprennent une autre vie au contact avec la nature.Ouest-France, 06/06/2018
Capricieuse, effrontée et parfois vulgaire, elle n'en demeure pas moins l'objet de la passion obsessionnelle du narrateur.Ça m'intéresse, 05/03/2012, « Hypersexualisation des fillettes : c'est quoi une lolita ? »
Masculine parure qui allait bien avec le haut bonnet, effronté et hardi.Jules Michelet (1798-1874)
Comme un garnement mal élevé, effronté et provocateur, il pratique le mensonge avec un aplomb proprement renversant au point de donner l'impression de ne pas y croire !Ouest-France, 23/02/2020
C'était un tout petit homme, effronté, au visage grêlé et rempli de boutons.Octave Mirbeau (1848-1917)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de EFFRONTÉ, ÉE adj.

Qui n'a point de pudeur, hardi à soustenir un mensonge, ou en d'autres mauvaises occasions & indecentes. Cette harengere est bien effrontée, & dit bien des injures & de vilaines paroles. Ce parasite est un effronté qui se fourre par tout. Il a été assez effronté pour soustenir cette impudente menterie. Ce mot vient de ce que les Medecins appellent l'os coronal, ou l'os du front, sans vergogne ; desorte qu'il semble manquer à ceux qui n'ont point de pudeur. On a appellé dans la basse Latinité infrontatus, pour dire un impudent, qui n'a point de front.
 
On dit proverbialement d'une personne qu'on veut taxer d'impudence, qu'elle est effrontée comme un Page de Cour.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025) Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025)

Chaque année, la nouvelle édition du Petit Robert de la langue française permet aux francophones du monde entier de découvrir les nouveautés de leur...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine