parti

 

définitions

parti ​​​ nom masculin

littéraire Solution proposée ou choisie pour résoudre une situation. Il hésitait entre deux partis.
Prendre le parti de : se décider à. ➙ décision, résolution. Prendre le parti d'en rire. Hésiter sur le parti à prendre. —  Prendre parti : prendre position. —  Prendre son parti : se déterminer. En prendre son parti, s'y résigner. —  Faire un mauvais parti à qqn : le malmener, le maltraiter. —  Parti pris : opinion préconçue, choix arbitraire. ➙ préjugé, prévention. Juger sans parti pris. Être de parti pris. ➙ partial.
locution Tirer parti de : exploiter, utiliser. Savoir tirer parti de qqch.
Personne à marier, du point de vue de la situation sociale et financière. Un beau parti.

parti ​​​ nom masculin

Groupe de personnes défendant la même opinion, le même intérêt. ➙ camp. Se ranger du parti de qqn, défendre la même opinion. ➙ partisan.
plus courant Organisation dont les membres mènent une action commune à des fins politiques. ➙ formation, mouvement, rassemblement, union. Les partis politiques. Esprit de parti, loyauté, solidarité envers son parti ; péjoratif partialité, sectarisme.

parti ​​​ , partie ​​​ adjectif

familier Légèrement ivre. ➙ gai.
 

synonymes

parti, partie adjectif

absent, disparu

[bien, mal] commencé, engagé, barré (familier), embarqué (familier)

[familier] ivre

parti de

issu de, sorti de

parti nom masculin

association, formation, groupe, mouvement, organisation, rassemblement, union

camp, clan, chapelle (péjoratif), coterie (péjoratif), faction (péjoratif), ligue (péjoratif), secte (péjoratif), cabale (péjoratif, vieux)

tendance, bord, cause, côté

décision, résolution

solution

de parti pris

partial, orienté, partisan, subjectif, tendancieux, qui a ses têtes (familier)

prendre parti pour, prendre le parti de

défendre, se ranger au côté de, se ranger sous le drapeau, l'étendard de, soutenir, suivre

prendre parti contre

attaquer, s'élever contre

faire un mauvais parti à

malmener, maltraiter

prendre son parti de, en prendre son parti

s'accommoder de, se résigner à, se résoudre à, se faire une raison

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le parti gouvernemental pourrait et devrait faire quelque chose, mais jusqu'à présent nous n'avons rien entendu.Europarl
Mon parti sera garant de ce que mon pays maintiendra le cap européen et demeurera attaché à la communauté de valeurs européenne.Europarl
Ceci ne peut qu'endommager davantage le tissu social de notre continent, qu'endommager davantage la structure même de la prévoyance sociale, fondement de mon propre parti.Europarl
J'ai demandé aux retraités qui m'ont mandaté ici, au parlement européen, avec le parti des retraités s'il leur plairait de boire du vin génétiquement modifié.Europarl
Nous estimions, au parti des socialistes européens, que cette directive était initialement un peu rigide et très contraignante pour le secteur autoroutier.Europarl
On dirait presque que le dogme et l’idéologie néolibéraux tirent le meilleur parti des faits sur le terrain.Europarl
Elle permet aux fonds de pension de tirer pleinement parti de l'euro et du marché unique, tout en leur garantissant un fonctionnement aussi efficace et sûr que possible.Europarl
Vous le savez, le concept ambitieux avec lequel vous êtes parti d’une harmonisation totale, nous le soutenons, mais nous voyons la difficulté de le faire passer.Europarl
La campagne de haine menée depuis un certain temps contre ce parti a atteint son point culminant dans cette tragédie.Europarl
Elle présente les faits en les qualifiant, mais sans jamais porter de jugement, et évite ainsi l’écueil de prendre parti pour l’un ou l’autre des protagonistes.Europarl
J’avais regretté ici le parti pris idéologique qui faisait de la libéralisation le cœur des mesures proposées.Europarl
On sait très bien ce que cela veut dire également : quand une société finance un parti, elle espère des avantages en retour.Europarl
Il a marché avec la réconciliation franco-allemande parce que, des deux côtés, dans les deux pays, il y avait un parti de la paix.Europarl
Est-on parti d'une fluctuation de cinq ou dix pour cent par rapport au prix garanti ?Europarl
En tant que principale organisation du camp du «non», notre parti socialiste a défendu le droit de l’électorat à modifier ce texte.Europarl
Cela aiderait à enrayer la progression vers un système de parti unique, qui constitue une menace au respect des droits de l'homme.Europarl
Il vaudrait sûrement mieux demander aux gouvernements de revoir cette décision malheureuse qui a été prise sous la houlette de l'ancien dirigeant de son parti.Europarl
Après une très longue période d'hégémonie du parti au pouvoir depuis plus de cinquante ans, la scène politique est devenue vivante.Europarl
Pour les démocrateschrétiens européens, ce n'est pas la couleur du parti gouvernemental qui est importante.Europarl
Dans de trop nombreux domaines, dont les voyages à forfait et les croisières organisées, le tourisme tire parti des économies locales sans leur rapporter grand-chose.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PARTI » s. m.

Puissance opposée à une autre. Les François & les Espagnols sont deux partis contraires. Les heresies sont des troubles dans un Estat, le divisent en partis contraires. Il faut toûjours estre du parti du Roy, c'est le bon parti. On appelle Chef de parti, celuy qui forme, qui releve, qui soûtient un parti.
 
PARTI, se dit aussi en Morale de la dispute qui se fait pour soustenir ou combattre quelque proposition. Il faut toûjours prendre le parti de la verité. Il y a des Docteurs qui soûtiennent l'un & l'autre parti. Scot & Saint Thomas en Theologie sont des Chefs de parti.
 
PARTI, signifie aussi une trouppe de gens de guerre qu'on commande pour quelque expedition. Un parti de Cavalerie a enlevé un grand nombre de bestiaux. Les gens qui vont en parti doivent avoir un ordre par écrit des Commandans, & estre du moins au nombre de vingt Fantassins, ou de quinze Cavaliers ; sinon ils sont reputez brigands.
 
PARTI, signifie aussi, Profession qu'on embrasse. Il a pris le parti de l'Eglise, le parti des Muses, le parti des armes. En ce sens on dit qu'un homme a pris parti dans les trouppes, pour dire, qu'il s'est enrollé, qu'il s'est mis au service d'un General.
 
PARTI, se dit aussi de l'établissement par mariage. Cette fille a trouvé un bon parti. Ce jeune homme s'est mesallié, il n'a pas pris un parti sortable.
 
PARTI, est aussi un employ, une condition qu'on propose avec certains avantages, certaines conditions. Si vous me suivez, je vous feray un si bon parti que vous en serez satisfait. Il a eu regret d'avoir refusé le parti qu'on luy offroit.
 
PARTI, se dit aussi des resolutions qui se prennent en deliberant sur des affaires douteuses. Son esprit a été long-temps irresolu entre deux partis differens. Un grand Capitaine doit prendre son parti, sa resolution sur le champ. C'étoit le seul parti, le seul expedient qu'il y avoit à prendre en une telle affaire.
 
PARTI, signifie aussi un traité fait avec le Roy, un recouvrement de deniers dont on traite à forfait, ou moyennant certaines remises. Le parti du tabac, du huitiéme denier. On a mis quelquefois les tailles en parti.
 
On dit proverbialement d'un homme peu hardi, qu'il se met toûjours du parti du plus fort ; & d'un homme doux & paisible, qu'il ne prend point de parti, qu'il demeure neutre. On dit aussi, qu'on a joüé un mauvais parti à quelqu'un, lors qu'on l'a attrapé, qu'on luy a fait quelque vilain tour.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots d’Halloween Top 10 des mots d’Halloween

Chaque année, le 31 octobre, des enfants de nombreux pays se déguisent en des personnages fantastiques et vont récolter des friandises de porte en porte tandis que des citrouilles sculptées arborent des sourires effrayants… C’est Halloween ! Cette fête païenne d’origine celte est répandue depuis longtemps dans les pays anglo-saxons. Popularisée par les films d’horreur, elle s’est propagée dans le courant des années 1990, assortie de toute son imagerie gentiment effrayante. Squelette, fantôme, lanterne, sorcière, autant de mots associés à cet évènement et dont je vous propose de découvrir l’origine. Tremblez !

Édouard Trouillez 26/10/2020