mœurs

définitions

mœurs ​​​ | ​​​ nom féminin pluriel

Habitudes (d'une société, d'un individu) relatives à la pratique du bien et du mal. ➙ conduite, morale. Des mœurs dissolues. —  Droit Outrages aux bonnes mœurs. —  Police des mœurs, ou elliptiquement les Mœurs (réglementation de la prostitution).
sans complément, vieux Bonnes mœurs.
Habitudes de vie, coutumes (d'un peuple, d'une société, d'un groupe). ➙ usage(s). Cette habitude est entrée dans les mœurs. —  Comédie, peinture de mœurs, qui décrivent les habitudes d'une société.
Habitudes de vie individuelle, comportement (d'une personne). Avoir des mœurs simples.
Habitudes de vie (d'une espèce animale).

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce langage est postérieur de quelques années : il faut toujours remarquer le progrès des mœurs.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Quelle variété dans le ton, et comme il l'appropriait aux caractères aux mœurs, aux préjugés de chacun !Louis Reybaud (1799-1879)
Combien de fois n'avons-nous pas déploré que nos journaux socialistes et révolutionnaires eussent, pour la plupart, des mœurs bourgeoises.Charles Péguy (1873-1914)
J'en tomberai d'accord, car je suis d'avis que ce n'est point à elle qu'il faut confier la réforme des mœurs.Frédéric Bastiat (1801-1850)
C’est la société, aux mœurs de plus en plus délabrés banalisant toutes sortes de déviances, qu’il faut changer.Europarl
Cette dignité inattendue, lui donnant de sa capacité une idée haute et nouvelle, avait en tout changé ses mœurs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Arsenaux mal approvisionnés, forteresses en ruines, traditions, souvenirs, mœurs militaires, tout était perdu, tout était à refaire.Paul Gaffarel (1843-1920)
Je n’ai pas le souvenir que nos exigences de toilette des codes pénaux ou des mœurs des polices aient été aussi durement formulées qu’elles le sont aujourd’hui.Europarl
Dès lors, notre histoire devient simple ; c'est toujours le même peuple, qu'on suit et qu'on reconnaît malgré les changements qui surviennent dans les mœurs et la civilisation.Jules Michelet (1798-1874)
C'est qu'ils ont obéi à la mode de leur temps, peut-être plus encore aux mœurs, aux penchants de leur siècle.Émile Zola (1840-1902)
Les oiseaux sont surtout intéressants par leurs mœurs, par ce qu'ils mettent de jeu autour de l'amour, leurs parades, leurs combats ; on les retrouvera en plusieurs autres chapitres.Remy de Gourmont (1858-1915)
Vous avez bien raison ; mais cependant vous aurez observé que les mœurs ont encore plus d'empire sur le goût que les sciences.Eugène Delacroix (1798-1863)
Pendant ce voyage, ils se mirent en relations avec les chefs des différents districts et recueillirent une foule d'observations intéressantes sur les mœurs et les coutumes des naturels.Jules Verne (1828-1905)
Violents dans leur style comme dans leurs mœurs, ils se laissaient aller à écrire de grandes phrases, mais jamais il ne leur arrivait de faire des mots.André Le Glay (1785-1863)
Il eut cependant le temps de rassembler un certain nombre d'observations sur les productions du pays et les mœurs des habitants.Jules Verne (1828-1905)
De là une étroite amitié, un dévouement réciproque que resserrent et augmentent une certaine communauté d'idées, une singulière uniformité de mœurs.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Les mœurs y étaient sévères, mais la difficulté des intrigues en était le charme le plus puissant.Gérard de Nerval (1808-1855)
Elle amène forcément une habitude de raison qui, après le retour de l'ordre et du calme, passera des mœurs privées aux mœurs publiques.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
C'était une femme excellente, pieuse, généreuse, bienfaisante, ayant sans cesse la main ouverte à toutes les infortunes ; mais elle était d'une piété rigide, et l'austérité de ses mœurs était extrême.Gaston Maugras (1850-1927)
Il restera pourtant, après la lecture de ce recueil, un grand sujet de surprise pour ceux qui pensent qu'une entière perversité des mœurs est un obstacle éternel à la liberté.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOEURS » subst. masc. plur.

Habitudes naturelles ou acquises, suivant lesquelles les peuples ou les particuliers conduisent les actions de leur vie. Socrate faisoit profession d'enseigner la science & la doctrine des moeurs. Il instruisoit la jeunesse aux bonnes moeurs. On ne reçoit point en justice d'action qui soit contre les bonnes moeurs. On peut critiquer l'ouvrage d'autruy, mais il faut espargner ses moeurs. Il est merveilleux de voir la contrarieté des moeurs & des coutumes des differentes nations.
 
Au Palais on dit, Faire une information de vie & moeurs, quand on fait une enqueste pour sçavoir si un Recipiendaire en une charge est de bonnes ou de mauvaises moeurs, s'il n'y a point de la dissolution dans ses moeurs.
 
MOEURS, se dit aussi des animaux, & alors il signifie naturel. Aldroandus dans son Histoire naturelle fait toûjours un chapitre des moeurs de l'animal qu'il descrit, comme en parlant du tigre, de sa cruauté, de sa jalousie, &c.
 
On dit proverbialement, que les honneurs changent les moeurs, pour dire, qu'un homme eslevé en fortune se mesconnoist, & neglige ses amis qui sont demeurez dans la pauvreté. On dit aussi, qu'une fille suit les moeurs de sa mere, pour dire, que l'exemple de sa mere la rend sage ou folle.
Le mot du jour Bamboche Bamboche

« La bamboche, c’est terminé ! » (Pierre Pouëssel, préfet de la région Centre-Val de Loire, 22 octobre 2020, sur France 3 Centre-Val de Loire).

Laélia Véron 10/11/2020