fendant

définitions

fendant ​​​ nom masculin

Cépage de chasselas à peau fine. —  Vin blanc du Valais issu de ce cépage.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La vue de cet homme me fit du bien, parce qu'il fredonnait une chanson tout en fendant des cailloux.Charles Wagner (1852-1918)
Ils se recommandèrent tacitement le silence en fendant l'air de gestes démesurés.Louis Mullem (1836-1908)
Mais ses emportements s'aggravaient, il s'était fait une vilaine histoire avec une petite fille, en lui fendant l'oreille d'un coup de règle.Émile Zola (1840-1902)
Chacune, avec sa paire de longs avirons, fendant la vague et faisant clapoter l'eau, avait l'air d'un poisson malade qui vient respirer à la surface de la vague.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
La terre se souleva, et c'est à peine si quelques personnes purent un instant entrevoir le projectile fendant victorieusement l'air au milieu des vapeurs flamboyantes.Jules Verne (1828-1905)
Sans me répondre, il fit tournoyer et siffler autour de sa tête un petit jonc qu'il tenait à la main, comme s'il eût voulu trancher quelque chose en fendant l'air.Eugène Fromentin (1820-1876)
Ils avancèrent ainsi quelque temps dans un silence qui n'était interrompu que par le murmure des eaux et le léger bruit que faisait la nacelle en les fendant.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Je pris mon vol dans la nuit, fendant l'air d'une course si rapide qu'aucun être humain n'eût pu m'atteindre.Pierre Loti (1850-1923)
Pauvre garçon, il a voulu faire le fendant au moment de nous quitter, mais soyez sûr qu'il a le cœur plus gros que moi.Marcel Proust (1871-1922)
Les roues, fendant l'épais tapis de neige qui couvrait le sol, n'éveillaient aucun écho.Jules Lermina (1839-1915)
La bûcheronne répondit en fendant une souche à grands coups qui redressaient sa poitrine à chaque mouvement pour lever les bras.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le marquis, en se fendant à fond, mit le pied sur un caillou roulant qui le fit trébucher.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Comme la fixité de sa tête semblait narguer le destin, tout en fendant avec vigueur l'onde, dont les sillons s'ouvraient difficilement devant lui !...Comte de Lautréamont (1846-1870)
Puis je rampe au milieu de l'ombre lourde qui obstrue l'abri, en fendant l'odeur épaisse, entre les corps intensément affalés des dormeurs.Henri Barbusse (1873-1935)
Quand je me dis si heureux, c'est un peu pour faire le fendant, mais j'en vois de dures, va !Jean Aicard (1848-1921)
Énervé, je me dis qu'en fendant du bois pour la provision du lendemain, je calmerai mes nerfs.Alfred Dreyfus (1859-1935)
Mais à peine avait-il fait une cinquantaine de pas dans la direction du forum, qu'un pauvre mendiant, fendant la foule, vint, en trébuchant, se jeter à ses genoux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Fendant l'eau d'un bras robuste, il se dirigea en droite ligne vers le chaland qu'il distinguait confusément dans l'ombre.Jules Verne (1828-1905)
Quelques grands oiseaux, fendant lair avec leurs ailes à reflets dacier, planaient au-dessus des eaux, dont le miroir profond renvoyait leur image.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Fendant la foule, avançant avec raideur, ils suivirent l'enfilade des salles, en jetant à droite et à gauche des regards indignés.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FENDANT » s. m.

Fanfaron, homme qui menace. les faus braves font bien les fendants, quand ils ne voyent personne qui soit capable de leur resister.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020