Email catcher

rabrouer

définitions

rabrouer ​​​ verbe transitif

Traiter (qqn) avec rudesse, en le réprimandant ou en le repoussant. Se faire rabrouer. ➙ rembarrer.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rabroue

tu rabroues

il rabroue / elle rabroue

nous rabrouons

vous rabrouez

ils rabrouent / elles rabrouent

imparfait

je rabrouais

tu rabrouais

il rabrouait / elle rabrouait

nous rabrouions

vous rabrouiez

ils rabrouaient / elles rabrouaient

passé simple

je rabrouai

tu rabrouas

il rabroua / elle rabroua

nous rabrouâmes

vous rabrouâtes

ils rabrouèrent / elles rabrouèrent

futur simple

je rabrouerai

tu rabroueras

il rabrouera / elle rabrouera

nous rabrouerons

vous rabrouerez

ils rabroueront / elles rabroueront

synonymes

rabrouer verbe transitif

gronder, remettre à sa place, repousser, clouer le bec à (familier), envoyer au diable (familier), envoyer balader (familier), envoyer bouler (familier), envoyer promener (familier), envoyer sur les roses (familier), moucher (familier), remballer (familier), rembarrer (familier), remonter les bretelles à (familier), rebuter (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il en est sorti marqué, presque meurtri, vertement rabroué dans son désir de produire du jeu à tout prix, par un relégable va-t-en-guerre.Ouest-France, Michel LE TUTOUR, 20/03/2015
Il lui reprocha vivement sa maladresse, la rabroua, se fâcha, avant de l'aider à se relever.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Il ne lui parlait que rarement ou s'il s'adressait à elle c'était pour la rabrouer.Georges Eekhoud (1854-1927)
La canne témoigne d'une difficulté motrice ce qui ne l'empêche pas de se faire rabrouer aux caisses des supermarchés.Ouest-France, Corinne PRINTEMPS, 17/05/2019
Enfin, si elle vous ennuie trop, ne vous gênez pas, rabrouez-la : c'est une gamine qui ne « tire pas à conséquence ».Jules Renard (1864-1910)
Malgré la signalétique sur son scooter, il se fait régulièrement rabrouer par les touristes qu'il dépasse, mais il préfère s'en amuser.Ouest-France, Simon MAUVIEUX, 15/08/2019
La principale intéressée, rabrouée comme une mauvaise élève, a bien tenté plusieurs fois de se défendre.Ouest-France, Gaëlle LE ROUX, 13/06/2021
Son ton pleurnichard la faisait souvent rabrouer par les autres.Marguerite Audoux (1863-1937)
Il les récuse sans trop les rabrouer toutefois.Georges Eekhoud (1854-1927)
Lors du troisième débat, il n'hésite pas à rabrouer les présentateurs qui coupent la parole des candidats.Ouest-France, François Vercelletto, 20/11/2016
Mais il est mauvais et rabroué régulièrement par son professeur d'écriture, un manipulateur sans scrupule qui lui fait comprendre que toute fiction est alimentée par la réalité.Ouest-France, Magali GRANDET, 29/03/2018
Je ne péchais plus que par distraction, et elle me rabrouait un peu durement pour cela, quelque involontaires que fussent mes fautes.George Sand (1804-1876)
Généralement, au cinéma, l'importun qui ose commenter le film pendant la séance se fait rabrouer dans la seconde.Ouest-France, Clémence Olivier, 10/12/2018
Eduquée comme une demoiselle par la feue dame du château, elle a déjà, à ce qu'on assure, rabroué plus d'un prétendant...Paul Mahalin (1838-1899)
Il me donna ensuite quelques conseils, qu'il interrompit plusieurs fois pour rabrouer mes gens qui s'impatientaient.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Giraud, de temps en temps, jette dans le travail quelque blague, que la princesse rabroue en riant et en grondant.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Je la rabrouai d'importance, forte de toutes les infamies apparentes ou voilées de cette maison.Octave Mirbeau (1848-1917)
Délaissant ses saucisses, il appelle les gendarmes et s'en va lui-même rabrouer le cambrioleur qui n'entend pas se laisser faire.Ouest-France, 09/08/2012
Paul, ainsi rabroué, baissa le nez et ne dit plus mot.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Depuis le début de la semaine, le papa du garçon ne cessait de le rabrouer.Ouest-France, 01/06/2018
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RABROÜER » v. act.

Traiter les personnes incivilement & rudement, quand elles demandent ou proposent quelque chose. Un bon Juge ne doit jamais rabroüer les parties qui le sollicitent. On peut éconduire un pauvre, mais il ne faut pas le rabroüer. Les Pedants, les gens rustiques sont sujets à rabroüer le monde. Quelques-uns derivent ce mot du Latin reprobare.
 
RABROUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 15/09/2021