Email catcher

raillerie

Définition

Définition de raillerie ​​​ nom féminin

Action, habitude de railler (les gens, les choses).
Propos ou écrit par lequel on raille (qqn, qqch.). ➙ quolibet, sarcasme.

Synonymes

Synonymes de raillerie nom féminin

[souvent au pluriel] plaisanterie, affront, critique, égratignure, épigramme, flèche, moquerie, pointe, quolibet, sarcasme, satire, trait, lazzi (littéraire), gausserie (vieilli), goguenardise (vieilli), brocard (vieux)

persiflage, dérision, ironie, malice, moquerie, risée, sarcasme, satire

Exemples

Phrases avec le mot raillerie

Et il y avait dans cette réponse, faite d'une voix tremblante, une imperceptible raillerie que seul je reconnus.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Internet est devenu le lieu d'une forme de raillerie qui prend pour cible la surveillance culturelle officielle.Diogène, 2016, Suchada Thaweesit, Nicole G. Albert (Cairn.info)
Il ne lui échappe aucun trait de raillerie ou d'impatience.Charles Dejob (1847-1916)
Ils sont du même bord, faute de quoi le combat ne peut avoir lieu, la raillerie tombe à plat.Poétique, 2006, Daniel Grojnowski (Cairn.info)
À l'époque, la presse est davantage porteuse d'opinions et de viles railleries que d'informations.Ça m'intéresse, 07/10/2021, « Lanceurs d'alerte : quand la presse dénonce des complots d’état »
Il est tout-à-fait inutile d'insister, car aucune persuasion, aucune raillerie, ne me feront changer de détermination.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Même si cela peut être sujet à raillerie aux entraînements, les trois vivent un rêve éveillé.Ouest-France, 26/02/2018
Le prince était venu, afin d'assister au triomphe de son gendre, et il ne tarissait pas en railleries sur l'émotion de ses deux enfants.Jean de la Brète (1858-1945)
Ensuite on remarquera que les actes d'ironie et de raillerie impliquent des jugements qui, la plupart du temps, sont négatifs.Langage & société, 2013, Patrick Charaudeau (Cairn.info)
Raison, raillerie, tendresse, elle parla toutes les langues, et je dois le dire, elle n'eut pas grand'peine à réduire au silence ma conscience troublée.Hector Malot (1830-1907)
Ses sketchs pour les spots de la banque lui ont valu les railleries des réseaux sociaux.Capital, 24/07/2014, « Ces comiques qui s'en mettent plein les poches avec la… »
Méprisé de tous pour sa lâcheté et sa veulerie, il est l'objet de moqueries et de railleries.Ouest-France, 17/10/2013
D'abord, on ne confondra pas les catégories d'ironie et de raillerie avec ce que l'on appelle communément la mauvaise foi.Langage & société, 2013, Patrick Charaudeau (Cairn.info)
Les propositions de formation à une bonne hygiène alimentaire ont déjà attiré les plus grandes railleries de la presse britannique.Europarl
De plus, elle est souvent considérée comme une opération à haut risque personnel car elle expose aux railleries des autres, éventuellement à celles des enseignants.Le Télémaque, 2003, Anne Barrère (Cairn.info)
Un peu (trop) visible esthétiquement, subissant d'ailleurs quelques railleries sur les réseaux sociaux, il n'en reste pas moins que ce module se veut complet.Ouest-France, Christophe SEFRIN, 08/10/2019
Une page en particulier a provoqué colère et raillerie des internautes.Ouest-France, 04/03/2018
Entre 1830 et 1835, elle manifesta un esprit d'indépendance, de verve, combiné à une raillerie politique et à une qualité esthétique rarement atteintes.Le Temps des médias, 2020, Valérie Schafer (Cairn.info)
Les enfants, scolarisés, peuvent souffrir de la raillerie des autres élèves.Ouest-France, Elisa JUSZCZAK, 03/06/2019
Mais railleries et polémiques ont rapidement surgi sur les réseaux sociaux.Ouest-France, 23/10/2019
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de RAILLERIE s. f.

Trait plaisant qui divertit, qui fait rire, qu'on ne dit point serieusement. Il y a des railleries obligeantes & qui plaisent ; d'autres qui choquent, qui sont trop fortes, & qui passent la raillerie. Un honnête homme entend raillerie, & ne se pique point mal à propos. Une marque qu'il n'y a gueres de raillerie qui n'offense, c'est qu'on tasche toûjours de repliquer, ce qui est une espece de vengeance.
 
On dit absolument, C'est une raillerie, quand on avance une proposition notoirement fausse.
 
On dit proverbialement, Raillerie à part, pour dire, Parlons serieusement. On dit aussi d'un Critique, d'un homme severe & rebarbatif, qu'il n'entend point raillerie, qu'il veut faire toutes choses à la rigueur.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots de l'année 2023 Top 10 des mots de l'année 2023

Pour la première fois, Le Robert présente le Top 10 des mots ayant marqué l’année qui vient de s’écouler. Sélectionnés à partir des statistiques...

La rédaction des Éditions Le Robert 08/01/2024
sondage de la semaine