raillerie

 

définitions

raillerie ​​​ nom féminin

Action, habitude de railler (les gens, les choses).
Propos ou écrit par lequel on raille (qqn, qqch.). ➙ quolibet, sarcasme.
 

synonymes

raillerie nom féminin

[souvent au pluriel] plaisanterie, moquerie, affront, critique, égratignure, épigramme, flèche, pointe, quolibet, sarcasme, satire, trait, lazzi (littéraire), gausserie (vieilli), goguenardise (vieilli), brocard (vieux)

persiflage, dérision, ironie, malice, moquerie, risée, sarcasme, satire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est là votre seul défaut ; et ce défaut est grave, parce qu'il fait autant de mal aux autres que s'ils étaient réellement les objets de votre raillerie.Sophie Cottin (1770-1807)
Ce visage avait une telle expression de gaieté, de raillerie, que le roi s'en étonna.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle aura le charme troublant d'une page de littérature où l'amour discute l'être aimé à la curiosité des foules et à la raillerie des pamphlétaires.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
D'un autre côté le prince s'occupe sans cesse de ce qui se passe à la forteresse, et il n'entend pas raillerie sur ce sujet ; la peur rend cruel...Stendhal (1783-1842)
Mais les poëtes, les érudits, les esprits libres tenaient pour ces divertissements populaires qui prêtaient à la raillerie.Champfleury (1821-1889)
Il avait envie de souffleter cet homme qui le tenait à distance, et le cravachait de sa raillerie.Jules Claretie (1840-1913)
Elle me répondra par de petites phrases brèves et impersonnelles, avec des sous-entendus de raillerie.Remy de Gourmont (1858-1915)
Cette distinction est trop obscure : notre chose vaut mieux ; & puis j'ai mis dehors tous ceux qui n'aiment point raillerie.François Béroalde de Verville (1556-1626)
S'ils ont de plus l'esprit et la raillerie à leur service, ils se privent difficilement de faire des mots piquants.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Au lieu de trouver une affection capable de me plaindre et de me dédommager, je ne trouvai qu'une raillerie amère et frivole.Albert le Roy (1856-1905)
Si la calomnie et la raillerie avaient passé par mon chemin, elles se seraient en ce moment réconciliées à jamais avec un tel objet.Auguste Angellier (1848-1911)
Vif, gai, sémillant, un peu enclin à la raillerie, nourri d'études solides, il était amateur des belles-lettres et appréciateur très-éclairé des ouvrages de littérature.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Après m'être livré comme je viens de le faire, je ne suis pas d'humeur à supporter la raillerie.Daniel Lesueur (1854-1921)
Cette manière de railler le pauvre chanteur est une raillerie à double tranchant, et c'est le côté réellement coupant de la lame qui tombe sur l'égoïsme.George Sand (1804-1876)
Pas une voix ne s'éleva autour du malheureux patient, si ce n'est pour lui faire raillerie de sa soif.Victor Hugo (1802-1885)
Je ne sais point mentir à qui me parle franchement, et je crois, madame, que, dans ce cas-là, la politesse est une raillerie ou une lâcheté.George Sand (1804-1876)
Monsieur, s'écria en même temps la duchesse, trève de raillerie, et ne m'épargnerez-vous pas plus que les autres ?Bussy-Rabutin (1618-1693)
La peinture des petits scandales qu'ébauchait une piquante raillerie, sans être offensante, nous faisait mieux sentir le prix de notre sûreté.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il affectait de n'être plus qu'un spectateur découragé, avec un fond de raillerie un peu méprisante.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Raison, raillerie, tendresse, elle parla toutes les langues, et je dois le dire, elle n'eut pas grand'peine à réduire au silence ma conscience troublée.Hector Malot (1830-1907)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAILLERIE » s. f.

Trait plaisant qui divertit, qui fait rire, qu'on ne dit point serieusement. Il y a des railleries obligeantes & qui plaisent ; d'autres qui choquent, qui sont trop fortes, & qui passent la raillerie. Un honnête homme entend raillerie, & ne se pique point mal à propos. Une marque qu'il n'y a gueres de raillerie qui n'offense, c'est qu'on tasche toûjours de repliquer, ce qui est une espece de vengeance.
 
On dit absolument, C'est une raillerie, quand on avance une proposition notoirement fausse.
 
On dit proverbialement, Raillerie à part, pour dire, Parlons serieusement. On dit aussi d'un Critique, d'un homme severe & rebarbatif, qu'il n'entend point raillerie, qu'il veut faire toutes choses à la rigueur.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020