ravissant

 

définitions

ravissant ​​​ , ravissante ​​​ adjectif

Qui plaît beaucoup, touche par la beauté, le charme. ➙ charmant, joli. Chapeau ravissant. —  Jeune fille ravissante.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quel but ravissant pour toutes les peines dans lesquelles l'enfant s'était consumée à traverser les fétides et noirs repaires du travail !Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Il y avait là, sous la lumière diffuse, un étalage aux colorations vives et gaies, d'un effet ravissant.Émile Zola (1840-1902)
Lecoq entra, mais c'est pour la forme seulement qu'il parcourut les diverses pièces, la bibliothèque, un admirable cabinet de travail, un ravissant fumoir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le pays que j'ai derrière moi, et qu'en moins de deux heures je peux gagner en barque, était ravissant au printemps.George Sand (1804-1876)
Parmi toutes les choses créées, il n'y a rien d'aussi beau, rien d'aussi ravissant qu'une jolie femme !Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Rien n'était ravissant comme cet air chanté la nuit et accompagnant de sa mesure la douce ondulation du bâtiment.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La mer, à droite, s'étendait dans le lointain comme un miroir ; à gauche, la chaîne des rochers présentait le spectacle le plus ravissant et le plus pittoresque.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Son sourire, son regard, avaient quelque chose de ravissant, et sa taille, ses bras, ses épaules, étaient admirables.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Tout ce que l'ombre et la lumière ont de plus ravissant, se trouve dans sa personne et dans ses yeux.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
C'était une femme charmante, d'un esprit, comme sa beauté, si ravissant, qu'un seul des deux eût réussi à plaire.Marcel Proust (1871-1922)
Rien n'apaise les regrets des joies qui ne sont plus, le souvenir d'un songe ravissant.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Elle s'agenouilla, et, jetant les yeux le long du passage, découvrit le plus ravissant jardin du monde.Lewis Carroll (1832-1898), traduction Henri Bué (1843-1929)
Trop heureux d'avoir échappé au ridicule d'être enlevé de chez lui par la fenêtre, monseigneur trouvait ravissant le joli tour du corsaire.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
Il y a là un coin absolument ravissant de fraîcheur, de naturel, et de réalité embellie.Auguste Angellier (1848-1911)
On a profité de ridicules préventions, exploité des apparences pour le dépouiller de ses biens en lui ravissant sa liberté.Émile Souvestre (1806-1854)
C'était ravissant de les voir manœuvrer ; ils ne firent pas une faute et furent tous reçus sous-lieutenants dans la ligne ; ils partirent pour rejoindre leurs régiments.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Un panorama ravissant se déroule devant leurs yeux, et le fond du tableau est formé par de charmantes collines couvertes d'une verdure touffue, parsemées de riches villas, de coquets chalets.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Les robes des âniers et les housses, noires, jaunes et rouges des baudets, composent un ravissant tableau.Fernand Neurey (1874-1934)
Celui qui a vogué sur la mer sombre et azurée, a contemplé parfois un ravissant spectacle.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Voilà un salon qu'on peut faire, et montrer le bon goût qui présidait à tout ce qui se faisait dans ce ravissant séjour.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAVISSANT, ANTE » adj.

Qui enleve par force. Gardez vous de ces faux Prophetes, qui paroissent des agneaux, & qui sont des loups ravissans.
 
En termes de Blason on appelle un lion ravissant, lors qu'il est rampant, ou qu'il emporte sa proye.
 
On le dit aussi des choses qui causent de l'admiration, de la joye, de l'estonnement. Cette beauté est ravissante, charme tout le monde. Cet ouvrage est ravissant & merveilleux.
 
On le dit quelquefois en contre-verité. Cela est ravissant, pour dire, est ridicule.
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020