Email catcher

rien

définitions

rien ​​​ pronom indéfini, nom et adverbe

nominal indéfini REM. Dans cet emploi, on fait la liaison. — Rien, objet direct, suit le verbe ou l'auxiliaire (ex. je ne vois rien, je n'ai rien vu) et se place habituellement devant l'infinitif (ex. ne rien voir).
(sens étymologique) Quelque chose (dans un contexte négatif). Il fut incapable de rien dire, de dire quoi que ce soit. Rester sans rien faire. A-t-on jamais vu rien de pareil ?
(avec ne) Aucune chose, nulle chose. Je n'ai rien vu. Il n'en sait rien. Il n'y a rien à craindre. proverbe Qui ne risque rien n'a rien. Vous n'aurez rien du tout, absolument rien. Il ne comprend rien à rien. Cela ne fait rien, cela n'a pas d'importance. Rien que. Je n'ai rien que mon salaire. ➙ seulement. Rien de (+ adjectif ou adverbe). Il n'y a rien de mieux, de tel. Rien qui, que (le plus souvent + subjonctif). Je n'ai rien trouvé qui vaille la peine ; que tu puisses faire. N'avoir rien de, aucun des caractères de. Elle n'a rien d'une ingénue. (+ adjectif) N'être pas du tout. Cela n'a rien d'impossible.
(comme sujet) Rien n'est trop beau pour lui. Rien ne va plus (spécialement au Jeux il est trop tard pour miser).
(en attribut) N'être rien. Elle n'est rien pour moi, elle ne compte pas. Ce n'est rien, c'est sans importance. Ce n'est pas rien, ce n'est pas négligeable.
locution Il n'en est rien : rien n'est vrai de cela. Comme si de rien n'était : comme si rien ne s'était passé.
Rien (de) moins que. littéraire Ce n'est rien moins que sûr, ce n'est pas du tout sûr. Il ne s'agissait de rien (de) moins que de…, pas moins que de…
locution adverbiale En rien (positif) : en quoi que ce soit. Sans gêner en rien son action. Ne… en rien : d'aucune manière. Cela ne nous touche en rien.
(sans particule négative) dans une phrase elliptique, une réponse Nulle chose. « À quoi penses-tu ? — À rien. » Rien à faire : la chose est impossible. Rien de tel pour se distraire. « Je vous remercie. — De rien », je vous en prie. C'est tout ou rien, il n'y a pas de demi-mesure. C'est cela ou rien, il n'y a pas d'autre choix. Rien de plus, rien de moins, exactement (ceci).
(comparaison) C'est mieux que rien. C'est moins que rien, c'est nul. En moins de rien, en très peu de temps. Comme rien : vieux pas du tout ; moderne (par antiphrase) aisément, facilement.
Deux, trois fois rien : une chose insignifiante.
Rien que. ➙ seulement. Toute la vérité, rien que la vérité. C'est à moi, rien qu'à moi. ➙ uniquement. Rien que d'y penser, à cette seule pensée.
(après une préposition) Chose ou quantité (quasi) nulle. Faire quelque chose de rien. Se réduire à rien. ➙ à zéro.
Pour rien : pour un résultat nul. ➙ inutilement. Se déranger pour rien. Sans raison. Beaucoup de bruit pour rien. Sans payer, à bas prix. ➙ gratuitement. Je l'ai eu pour rien.
De rien (vieilli); de rien du tout (complément de nom) : sans valeur, sans importance. Un homme de rien. Un petit bobo de rien du tout.
nom masculin
didactique Le rien, le néant.
Un rien : peu de chose. Un rien l'amuse. au pluriel Perdre son temps à des riens. ➙ bagatelle, bêtise, futilité. Pour un rien : pour une raison insignifiante. S'inquiéter pour un rien. familier Comme un rien : très facilement.
Un rien de : un peu de. Un (petit) rien de fantaisie. En un rien de temps. ➙ promptement.
Un rien locution adverbiale : un peu, légèrement. C'est un rien trop grand.
nom invariable Un, une rien du tout : une personne méprisable.
adverbe familier, vieilli (par antiphrase) Très. ➙ rudement.

synonymes

rien pronom indéfini et nom masculin

néant, inanité, vacuité, vide, zéro

broutille, babiole, bagatelle, baliverne, bêtise, bricole, détail, frivolité, futilité, misère, niaiserie, vétille

que dalle (familier), pantoute (familier, Québec), bernique (familier, vieilli), macache (familier, vieilli), peau de balle (et balai de crin) (familier, vieilli), que couic (familier, vieilli)

pour rien

inutilement, en vain, pour des prunes (familier), pour du beurre (familier)

gratuitement, à l'œil (familier), gratis (familier), gratos (familier), sans bourse délier (soutenu)

à bas prix, pour des cacahouètes, des clopinettes, des clous, des haricots, peanuts (familier), pour trois francs six sous (familier), pour une bouchée de pain (familier), pour une misère (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette nostalgie, vient-elle de notre condition insatisfaite, abrégée sans soulagement, ou plutôt de ce que rien de ce qui nous entoure ne changera jamais ?Esprit, 2011, Stéphane Breton (Cairn.info)
En cette fin de 1996, rien n'est fait ou rien n'a été dit.Europarl
Si la génétique n'explique donc en rien son apparence si particulière, son alimentation, si !Géo, 16/02/2021, « Pourquoi les flamants sont-ils roses ? »
Il n'y a rien de plus normal que de vouloir cocooner en cette période qui incite à se recroqueviller.Ça m'intéresse, 02/03/2021, « Les meilleurs conseils de saison pour se chouchouter l'hiver »
Qu'elle est agaçante, cette sensation de ne plus rien dominer.Ouest-France, 21/08/2008
Et si les habitués ne veulent rien rater de l'épreuve, ils devront changer leur montre.Ouest-France, Jean-Luc LOURY, 12/09/2021
Cette opération pourtant ne va pas sans reste, il y a un savoir non payé et donc obtenu pour rien.La Cause du désir, 2020, Philippe La Sagna (Cairn.info)
Cette reconnaissance dit que rien du vécu humain ne peut être réduit à du banal.Études sur la mort, 2004, Christian Biot (Cairn.info)
Mais même si cela peut impressionner, ce n'est rien en comparaison à ceux des animaux.Ça m'intéresse, 18/05/2020, « D'où viennent les poux ? »
Il faut dire que rien n'est évident, dans ce contexte très particulier.Ouest-France, Michel ORIOT, 02/04/2020
Cette dernière ne saurait en rien faire l'économie d'une procédure d'accueil qui se révèle indissociable de l'établissement d'un contrat et de la délivrance d'un service.EMPAN, 2002, Jean-René Loubat (Cairn.info)
De nombreux automobilistes n'ont rien vu et ont roulé dedans, alors même qu'ils circulaient parfois à petite vitesse.Capital, 03/12/2021, « Landes : invisible, le nid-de-poule endommage une dizaine de voitures »
Cette question, qui sera l'objet de la première partie de cet article, n'a donc rien de banal.Annales de géographie, 2007, Jérémy Grasset, Frédéric Landy (Cairn.info)
En 1833, rien n'existait encore dans ce lieu.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Cette protection n'est cependant en rien comparable avec le droit privatif issu de l'enregistrement et ne concerne, sauf exception, que les conflits entre marques d'usage.LEGICOM, 2010, Yann Basire (Cairn.info)
Le projet provoquerait également la suppression des écrins de verdure entourant le presbytère, sans compter que rien ne serait prévu pour le stationnement des véhicules.Ouest-France, 05/11/2018
Si les orques sont aussi surnommées baleines tueuses, ce n'est pas pour rien.Géo, 25/10/2019, « L'orque, une prédatrice dangereuse ? »
Si on ne fait rien, les retraites seront dans le rouge de 10 milliards d'euros en 2022, avertissent des experts.Ouest-France, Jacques SAYAGH, 05/09/2019
Il ne faut rien oublier et il n'y a pas de place à l'improvisation.Ouest-France, Maël FABRE, 30/09/2017
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RIEN » s. m.

Le neant, le non être. Dieu a creé toutes choses de rien. Cesar vouloit être tout, ou rien. La merveille de cette trompe, c'est qu'il semble qu'elle porte sur rien au delà des cieux. Il n'y a rien, on ne fait rien de rien. On ne donne rien pour rien.
 
RIEN, est aussi un terme absolument negatif. Il ne fait rien. Il n'en dit rien. Il ne sçait rien de rien. Il n'y a rien de nouveau. Il ne faut jurer de rien. Ce mot vient de Latin res ; car anciennement il signifioit chose. Menage aprés Pasquier. Car les Anciens disoient nulles riens & toutes riens, pour dire, nulles choses & toutes choses ; & on dit encore, Ne voulez-vous rien mander ? pour dire, Voulez-vous mander quelque chose ?
 
RIEN, signifie aussi, Aucune chose. Il ne luy doit rien du tout. Il n'a rien en cette affaire, en cette societé, il n'y a point de part. Un ladre ne sent rien. C'est un homme qui n'a rien vaillant, qui ne dit rien qui vaille. On dit aussi, Il ne tient à rien, pour dire, Peu s'en faut.
 
RIEN, signifie aussi une chose peu considerable. C'est un homme de rien, un homme de neant, un homme de paille. Ce present doit être compté pour rien, c'est moins que rien. Les terres sont maintenant à bon compte, on les vend pour rien. On vit en ce pays-là pour rien, on n'y despense rien. Les hableurs sont grands diseurs de rien. Il ne veut être de rien, d'aucune partie. Donnez moy une goutte à boire, si peu que rien. C'est un bourru qui se fasche pour un rien. Son mal ne sera rien, il en guerira bientost. Cet homme ne m'est de rien, il ne me touche point, je ne prends point ses interests.
 
RIEN, signifie souvent, Quelque chose que ce soit. Pour rien du monde un brave ne doit faire une lascheté, quoy que ce soit qu'on luy offre. Il n'y a rien de si beau, quoy que ce soit qu'on luy veuille comparer.
 
RIEN, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un mauvais mesnager, qu'il fait de cent sous quatre livres, & de quatre livres rien ; que son bien est reduit à rien. On dit aussi, Ce que vous dites & rien, c'est tout un, pour dire, ce sont des paroles inutiles qui ne prouvent rien.
Style et écriture L'affaire Colette L'affaire Colette

Saviez-vous qu'il existe une controverse autour de l'œuvre de Colette ? Quelle part de ses écrits faut-il attribuer à son époux Willy ? 

24/03/2022