suffoquer

 

définitions

suffoquer ​​​ verbe

verbe transitif
(choses) Empêcher (qqn) de respirer, rendre la respiration difficile. ➙ étouffer, oppresser. —  au participe passé Suffoqué par des sanglots.
au figuré Remplir d'une émotion vive qui coupe le souffle. La colère le suffoquait. —  Stupéfier, sidérer. Elle m'a suffoqué, avec son aplomb.
verbe intransitif
Respirer avec difficulté, perdre le souffle. ➙ étouffer.
au figuré Suffoquer de. Être oppressé par (une vive émotion). Suffoquer d'indignation.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je suffoque

tu suffoques

il suffoque / elle suffoque

nous suffoquons

vous suffoquez

ils suffoquent / elles suffoquent

imparfait

je suffoquais

tu suffoquais

il suffoquait / elle suffoquait

nous suffoquions

vous suffoquiez

ils suffoquaient / elles suffoquaient

passé simple

je suffoquai

tu suffoquas

il suffoqua / elle suffoqua

nous suffoquâmes

vous suffoquâtes

ils suffoquèrent / elles suffoquèrent

futur simple

je suffoquerai

tu suffoqueras

il suffoquera / elle suffoquera

nous suffoquerons

vous suffoquerez

ils suffoqueront / elles suffoqueront

 

synonymes

suffoqué, suffoquée adjectif

stupéfait

suffoquer

verbe intransitif

étouffer, manquer d'air

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand elle fut partie, les enfants furent pris d'un fou rire, et toutes quatre se roulèrent sur les canapés en riant à suffoquer.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Renée, appuyant sa tête sur les genoux de sa mère, sanglota comme si elle allait suffoquer.Daniel Lesueur (1854-1921)
Je crus d'abord que j'allais suffoquer ; puis je m'y accoutumai graduellement, et cette sensation nouvelle me parut agréable.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Aussitôt une étoffe opaque s'enroula autour de ma tête, me couvrant le visage, si étroitement que je crus suffoquer.Daniel Lesueur (1854-1921)
Comme il n'a point de langue, l'eau qui entre aussitôt n'est pas long-temps à le suffoquer.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Chopin fâché était effrayant, et comme, avec moi, il se contenait toujours, il semblait près de suffoquer et de mourir.George Sand (1804-1876)
Il devait suffoquer ; à moins que ses habitudes ne soient, comme tu dis, bien changées.Eugène Sue (1804-1857)
Elle me donna un petit coup si voluptueux et si amer que je sentis les larmes me suffoquer.René Boylesve (1867-1926)
Quoique ce portrait horrible me révoltai au point de me suffoquer, il me semblait y voir briller des traits d'une lumière accablante.George Sand (1804-1876)
Le diable disparut aussitôt avec un bruit épouvantable et laissant une odeur de soufre qui pensa suffoquer l'assemblée.Philippe Aubert de Gaspé (1814-1841)
Moi qui venais de suffoquer à demi sous mon bandeau, je ne pus supporter l'asphyxiante impression.Daniel Lesueur (1854-1921)
Marocain, voulant chauffer le premier succès, se tord avec des éclats joyeux, à croire qu'il allait suffoquer.Jules Moinaux (1815-1895)
Et portant ses deux mains à sa poitrine, elle commença à suffoquer, avec des sanglots qui lui montaient à la gorge.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il s'était inquiété tout de suite, en voyant le cabaretier pâlir, suffoquer, suer à grosses gouttes froides.Émile Zola (1840-1902)
Avec le froid intense succédant à la chaleur torride, un autre phénomène se produisit : des émanations délétères envahirent son cachot, une puanteur insupportable vint le suffoquer.Michel Zévaco (1860-1918)
Quant à celui-ci, écrasé, épuisé d'émotions, il avait peur maintenant de mourir de joie, de suffoquer.Louis Ulbach (1822-1889)
Jamais personne ne s'affligea tant ; ses soupirs la pensèrent suffoquer, et elle pleura jusqu'à s'en faire mal à la tête.Paul Scarron (1610-1660)
Je fus sur le point de suffoquer à l'idée de tant de joies simples et traditionnelles que je retranchais de sa vie.René Boylesve (1867-1926)
Il était impatient de l'instant où la douleur serait si abondante qu'il ne pourrait manquer de suffoquer.René Boylesve (1867-1926)
De tels doutes et aussi douloureux plus d'un soir revinrent le suffoquer ; il n'en fut délivré que par la colère, la première fois qu'il frappa sans réponse.Remy de Gourmont (1858-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUFFOQUER » v. act.

Perdre la respiration. Une flegme tombée dans la gorge étouffe, suffoque, & fait mourir. L'apoplexie suffoque en un moment. Ceux qui se noyent sont suffoquez par les eaux. Il étoit deffendu aux Juifs de manger du sang, ni des choses suffoquées. La chaleur naturelle est souvent suffoquée par des causes étrangeres. La fumée les a suffoquez.
 
SUFFOQUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020