soustraire

 

définitions

soustraire ​​​ verbe transitif

Enlever (qqch.), le plus souvent par la ruse, la fraude. ➙ voler.
Faire échapper (à qqch. à quoi on est exposé). On a pu le soustraire aux questions des journalistes.
Retrancher par soustraction (un nombre d'un autre). ➙ déduire, ôter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je soustrais

tu soustrais

il soustrait / elle soustrait

nous soustrayons

vous soustrayez

ils soustraient / elles soustraient

imparfait

je soustrayais

tu soustrayais

il soustrayait / elle soustrayait

nous soustrayions

vous soustrayiez

ils soustrayaient / elles soustrayaient

passé simple
futur simple

je soustrairai

tu soustrairas

il soustraira / elle soustraira

nous soustrairons

vous soustrairez

ils soustrairont / elles soustrairont

 

synonymes

se soustraire à verbe pronominal

échapper à, se dégager de, se dérober à, éluder, esquiver, éviter, manquer à, couper à (familier), s'affranchir de (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Où qu'ils se trouvent dans le monde, il n'est pas question pour nous de permettre aux fabricants de se soustraire à cette responsabilité.Europarl
La peine est une loi naturelle à laquelle nul de nous ne peut se soustraire sans tomber dans le mal.George Sand (1804-1876)
Les chefs ordonnaient le partage, mais l'égoïsme employait tous les moyens pour tromper leur surveillance et se soustraire à leur autorité.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Il ne s'agit pas du tout de les soustraire à ces diminutions qui peuvent arriver à tous les gouvernements temporels.Prosper Mérimée (1803-1870)
Il faut éviter que les compagnies aériennes aient la possibilité de se soustraire à leurs obligations en ne diffusant pas les informations ou en adoptant une attitude de désinformation.Europarl
Elle, plus affligée que surprise d'un changement dont sa raison précoce l'avait dès long-temps avertie, ne lutta pas contre un malheur prévu, et ne songea qu'à s'y soustraire.Horace-Napoléon Raisson (1798-1854)
Des villages entiers avaient fui, leurs prêtres en tête, afin de se soustraire aux horreurs de la guerre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Pour trouver ce crédit additionnel, nous demandons aussi bien de soustraire quelque chose aux sciences biologiques que d'augmenter légèrement le budget total.Europarl
Je vais faire cette introduction au débat, mais malheureusement, j'ai d'autres engagements, et, compte tenu du retard peu prévisible qui a été pris, je ne peux m'y soustraire.Europarl
Une nouvelle classe de philosophes, disciples des précédens, dirigea ses travaux vers l'étude de l'économie sociale, et soumit à des discussions approfondies des objets qui jusqu'alors avaient paru s'y soustraire.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il marche avec agitation ; il presse ses pas ; il semble vouloir se soustraire aux pensées qui l'assiégent.Paul de Kock (1793-1871)
C'est là ma loi, quand j'ai voulu m'y soustraire, j'en ai été puni : quand l'illusion commence, mes misères s'aggravent.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
L'œuvre capitale et cachée du plus grand esprit n'est-elle pas de soustraire cette attention substantielle à la lutte des vérités ordinaires ?Paul Valéry (1871-1945)
On ne veut le soustraire à l'influence de la famille que pour le placer plus étroitement sous une autre contrainte.Charles Turgeon (1855-1934)
La femme, dira-t-on, a un moyen efficace de se soustraire à la tyrannie dépensière du mari : c'est la séparation de biens judiciaire.Charles Turgeon (1855-1934)
Plusieurs avaient encore l'air effrayés des dangers auxquels ils venaient d'échapper, quoiqu'ils nous eussent quittés depuis longtemps pour s'y soustraire plus vite.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Il regretta alors d'avoir livré les lollards ; il essaya de soustraire aux prêtres le jugement des gens de ce parti.Jules Michelet (1798-1874)
Les exceptions doivent être formulées de manière plus restrictive afin que les institutions et les produits financiers ne puissent pas se soustraire à un contrôle effectif.Europarl
Nul segment de la société ne doit se soustraire à la nécessité de fournir des efforts.Europarl
Il importe donc de faire tous ses efforts pour se soustraire autant que possible à cette dangereuse influence.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUSTRAIRE » v. act. & n.

Faire une soustraction, une deduction d'une petite somme d'une plus grande par la voye de l'Arithmetique.
 
SOUSTRAIRE, signifie aussi, Dérober, détourner, receler. Ce fils a soustrait l'original du testament de son pere. La veuve soustrait souvent & recele les plus beaux meubles de son mary.
 
SOUSTRAIRE, avec le pronom personnel signifie, Eviter, échaper, sortir du devoir. Ce prisonnier s'est soustrait à la punition de son crime par un bris de prison. Les villes de Hollande se sont soustraites de l'obeïssance du Roy d'Espagne.
 
SOUSTRAIT, AITE. part. pass.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020