tintamarre

 

définitions

tintamarre ​​​ nom masculin

Grand bruit discordant. ➙ boucan, raffut, vacarme. Le tintamarre des klaxons.
 

synonymes

tintamarre nom masculin

tapage, cacophonie, charivari, brouhaha, fracas, remue-ménage, tohu-bohu, vacarme, barouf (familier), boucan (familier), bousin (familier), bordel (familier), foin (familier), raffut (familier), ramdam (familier), tintouin (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et aujourd'hui, il a fait représenter plus de dix pièces avec un tintamarre de toutes les trompettes autour de chacune.Paul Bourget (1852-1935)
Nous passons au-dessus des fermes :– la volaille s'insurge de terreur, s'élance contre les murailles qu'elle ne peut franchir, avec plus de tintamarre que s'il s'agissait de décimer le poulailler.Félix Nadar (1820-1910)
Assourdi, mal à l'aise parmi ce tintamarre, j'étais de nouveau sur le point de gagner la porte quand un incident se produisit.Adolphe Retté (1863-1930)
Un gros rire sonnait au fond, dans la cuisine, accompagné d'un tintamarre réjouissant de casseroles.Émile Zola (1840-1902)
Le livre avait fait scandale, un scandale cherché, voulu, avec un arrière-tintamarre de gros sous.Louis Dumure (1860-1933)
Je continuai de prêter l'oreille, et m'attendais à ce que le bruit cessât bientôt ; mais les heures se succédaient sans amener la fin de ce tintamarre.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
J'ai bien peur, que les rares fabricateurs de livres de ce jeune monde, soient mangés par le journalisme : où se payent de gros dividendes, avec le tintamarre de la gloire.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Et fuyait aussi l'orgue forcené : son tintamarre s'en allait, on l'entendait moins ; puis il revenait, avec des éclats furieux, des clameurs déchaînées, et s'en allait et revenait, infatigable.André Beaunier (1869-1925)
Pêle-mêle, dans un terrible tintamarre de ferrailles et de bottes, on descendit au soleil ardent qui desséchait les odeurs du ruisseau.Paul Adam (1862-1920)
Musique et tintamarre, fifres, gongs et clochettes, cris et hurlements assourdissants.Élie Reclus (1827-1904)
A peine eurent-ils fait encore cent pas, qu'ayant dépassé une pointe de rocher, ils virent enfin d'où venait tout ce tintamarre qui les tenait dans de si étranges alarmes.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
De par le ciel, s'il y a du tintamarre, je voudrais être au milieu de vous !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les hyènes et les chacals rôdaient sans cesse aux environs, et, rassemblés la nuit sous le grand arbre, ils faisaient entendre pendant des heures entières leur horrible tintamarre.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Quelques-uns avaient déjà leurs voitures brisées ; ceux-là criaient et juraient, de manière que c'était un tintamarre à vous casser la tête.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Elle faisaient dans sa cervelle, incapable de pensée suivie, un tintamarre extraordinaire ; elles s'y mêlaient en d'étranges amalgames.Adolphe Retté (1863-1930)
Je ne sais trop en quoi consistait le jeu, ni comment il se fit que j'avalai un bouton de cuivre, ce qui arrêta net le tintamarre.Judith Gautier (1845-1917)
Dans les brefs intervalles de silence qui se produisaient parfois au milieu du tintamarre de l'artillerie, ses oreilles percevaient un bourdonnement faible qui paraissait venir de ce brillant insecte.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Le tintamarre se continue ; je reconnais que l'on range des chaises ; un instant après, le silence qui se fit m'annonça que les mâchoires étaient occupées.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Les grelots et les clochettes des chevaux l'agacèrent, lui furent un odieux et redoutable tintamarre, une taquinerie qui le persécuta.André Beaunier (1869-1925)
Tout ce tintamarre de plats cassés l'avait mis en gaieté, si bien qu'il oublia d'assommer un garçon.Amédée Achard (1814-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TINTAMARRE » s. m.

Bruit que font les Vignerons en frappant sur leur marre pour se donner quelque signal. Pasquier dit que ce mot vient du bruit que font les paysans, quand ils font tinta sur leur marre, pour advertir ceux qui sont esloignez de quitter leur besogne, & que midi est sonné ; car en quelques lieux, & sur tout à Montpellier, ils quittent à midi. Il dit aussi, que Jean Duc de Berry fit un reglement sur le travail des Vignerons & paysans, qu'il limita depuis six heures du matin jusqu'à six heures du soir. Marre est un instrument de labour qui avoit le même nom chez les Latins. On dit encore en plusieurs lieux, marrer les vignes, pour dire, les labourer.
 
TINTAMARRE, signifie aussi toute sorte de grand bruit, crierie, bagarre, tumulte. On a ouy un grand tintamarre en cette maison, le mary battoit sa femme. Il y a eu une querelle, une sedition dans ce quartier, qui ont fait un grand tintamarre. Les Sergens ont enlevé des meubles de cette maison avec un grand tintamarre.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020