troupe

 

définitions

troupe ​​​ nom féminin

Réunion de gens qui vont ensemble. ➙ bande, groupe. Une troupe d'amis. —  En troupe : à plusieurs, tous ensemble. —  Groupe d'animaux de même espèce vivant naturellement ensemble. Une troupe de singes.
Groupe régulier et organisé de soldats. Rejoindre la troupe, le gros de la troupe. —  Les troupes : la force armée.
La troupe : la force armée, la force publique. La troupe dut intervenir. —  L'ensemble des soldats (opposé à officiers). Homme de troupe. ➙ troupier. Le moral de la troupe.
Groupe de comédiens, d'artistes qui jouent ensemble. Troupe théâtrale. ➙ compagnie. Troupe en tournée.
 

synonymes

troupe nom féminin

[Militaire] unité, corps, bataillon, brigade, colonne, commando, compagnie, détachement, escadron, escouade, patrouille, peloton, régiment, section, unité

[d'animaux] troupeau, [de chiens] meute, [de cerfs] harde, harpail, [d'oiseaux] nuée, volée, [d'insectes] colonie, essaim

bande, cohorte, cortège, essai, foule, groupe, horde, légion, multitude, rassemblement, flopée (familier), ramassis (péjoratif)

[Théâtre] compagnie

homme de troupe

simple soldat, homme du rang, griveton, pioupiou (familier, vieilli), troupier (vieilli), troufion (familier)

troupes pluriel

forces armées, armée

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une grande troupe de peuple le suivait et se prosternait devant lui pour écouter ses poèmes.Marcel Schwob (1867-1905)
Ils sont sortis de même avec les honneurs de la guerre comme la troupe autrichienne.Jacques Fricasse (1732-1802)
Le 11e marchant dans un étage inférieur, eut à combattre deux bataillons russes et une grosse troupe de paysans.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Il y avait de la troupe toute prête pour les conduire au delà du camp.Jacques Fricasse (1732-1802)
Vingt hommes environ, ceux qui avaient les plus mauvais chevaux, furent choisis dans la troupe.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Mairet se chargea de la surveillance de mes malles, prétendant avec gaieté qu'elles valaient le matériel de toute la troupe.Ida Saint-Elme (1776-1845)
La troupe de ligne avait disparu et les municipaux restaient seuls à défendre le poste.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ma première idée fut que la troupe m'avait laissé là et s'était mise en route.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Enfin deux ou trois enfans perdus de cette troupe avancée s'approchèrent à très-peu de distance de lui.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Toute la troupe et le cortège s'est rendu dans cet ordre sur la place, devant l'autel de la patrie qui avait été établi le matin.Jacques Fricasse (1732-1802)
En effet, voici une troupe de cavaliers, ses gardes, qui la précèdent, montés sur de beaux chevaux, avec des selles brodées, frangées d'or.Pierre Loti (1850-1923)
Toute la troupe a bien joué ; la salle était très jolie, et tous les accessoires très bien.Dorothée de Dino (1793-1862)
On parlait librement, on vociférait contre la troupe des plaisanteries et des injures, sans rien de plus.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le corps de la nation n'est donc qu'une malheureuse troupe de serfs condamnés à de serviles travaux, qui seraient même à craindre s'ils n'étaient trop faits à leurs fers.Jean-Paul Marat (1743-1793)
La troupe rieuse, oubliant le conflit déjà apaisé, s'en retourna sans lui vers les cabanes, comptant que bientôt, lassé de son dépit, il reviendrait de lui-même.George Sand (1804-1876)
Il n'y avait pas de plus belle troupe, pour le choix et la beauté des hommes.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le reste de la troupe franchit la frontière et gagne la contrée où elle doit opérer.Ernest Daudet (1837-1921)
La petite troupe fait la rencontre d'un homme qui se lamente ; le roi le questionne.Alcide Bonneau (1836-1904)
Il ne restait plus à présenter de la troupe que quatre personnes, deux hommes et deux femmes.Judith Gautier (1845-1917)
Alors ils couraient tous auprès de ma mère comme une petite troupe qui ne sait pas quoi faire et qui reste où il fait bon.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROUPPE » s. f.

Terme collectif, qui se dit de plusieurs hommes ou animaux qui sont assemblez, ou qui marchent de compagnie. Les Nouvellistes s'assemblent par trouppes & pelotons pour s'entretenir de nouvelles. Les Pelerins vont à cette devotion par trouppes. Les canards, les gruës, & plusieurs autres oiseaux, vont par trouppes & par compagnies. Les thons, les harengs, & plusieurs poissons vont aussi par trouppes dans la mer. Ce mot vient du Latin turba. Mais Pasquier estime que c'est un vieux Gaulois qui se trouve dans les Loix d'Allemagne.
 
TROUPPE, se dit quelquefois odieusement en parlant des societez de plusieurs personnes infames. Une trouppe de Comediens, de Bohemiens. Une trouppe de Bandits, de couppeurs de bourses.
 
TROUPPES, au pluriel, se dit des gens de guerre en general, d'une armée. On fait marcher les trouppes en Flandres. Le Roy a fait lever beaucoup de trouppes. Les trouppes deffilent. On a mis les trouppes en quartier d'hiver. Les trouppes se desbandent. On a licentié les trouppes.
 
On dit proverbialement, que les estourneaux sont maigres, parce qu'ils vont en trouppe, c'est à dire, qu'ils ne trouvent pas assez de quoy se nourrir.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020