embrouille

 

définitions

embrouille ​​​ nom féminin

familier
Action de tromper ; paroles trompeuses.
Élément de confusion. Un sac d'embrouilles (→ sac de nœuds).
Dispute, querelle.

embrouillé ​​​ , embrouillée ​​​ adjectif

Extrêmement compliqué et confus.
 

synonymes

embrouillé, embrouillée adjectif

obscur, brouillon, compliqué, confus, emmêlé, entortillé, fumeux, trouble, mêlant (Québec), emberlificoté (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « embrouille »

Je ne sais plus ce que je dis et j'embrouille tout, tant que je suis joyeux !Éliphas Lévi (1810-1875)
Il est sage et il est fou ; il est naturel et il est affecté ; il est raffiné et il est trivial ; il s'embrouille, s'embarrasse, se contredit sans cesse.Anatole France (1844-1924)
Le député, ainsi excité, prend la parole au grand chagrin de ses amis, et, se jetant imprudemment au milieu des plus célèbres orateurs, il embrouille le débat et fatigue l'assemblée.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Tout le peuple des créateurs de jadis, il le répète à satiété, l'embrouille, lui donne la fièvre, le met en lambeaux, à force de frissons !Maurice Barrès (1862-1923)
Il est à craindre que ce changement n'embrouille d'un côté ce qu'il éclaircit de l'autre, et n'apporte autant d'embarras nouveaux qu'il en détruira d'anciens.Victor Fournel (1829-1894)
Polichinelle veut se marier et compte, sur ses doigts, les objets dont il aura besoin dans son ménage, et il s'embrouille à chaque instant dans ce calcul.Stendhal (1783-1842)
Cette douceur, au fond d'elle-même, demeure limpide, parce qu'elle ne s'embrouille pas d'analyse, de réflexions laborieuses.Hector Bernier (1886-1947)
Il me semble que j'aurais beaucoup à apprendre ; le peu que vous m'avez enseigné s'embrouille dans ma tête et nous n'avons pas encore mis la main à l'œuvre.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
L'idéal est un pays où l'on se perd, comme les faits sont un pays où l'on s'embrouille.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cela devient une vraie angoisse, de lutter contre cette torpeur soudaine qui vous envahit les bras, vous rend les mains molles pour tenir la bride et vous embrouille les idées.Pierre Loti (1850-1923)
Toutefois, veillons à ce qu'aucun esprit ne s'embrouille ; à nous montrer un peu plus prudents et à ne pas nous écarter de deux principes directeurs de la politique de cohésion.Europarl
Tout à coup, il embrouille encore plus sa barbe, dont les mèches dorées se projettent de tous les côtés.Octave Mirbeau (1848-1917)
Une femme du monde, cette dame qui filait à l'anglaise, ni vu ni connu, je t'embrouille !Fernand Vandérem (1864-1939)
Il embrouille les gens et, nous ne devons donc pas en faire une information obligatoire.Europarl
Grandir et rapetisser si souvent en un seul jour, cela embrouille un peu les idées.Lewis Carroll (1832-1898), traduction Henri Bué (1843-1929)
Tout s'embrouille, en cette heure, en ma pensée, et je ne suis capable que de constatations très matérielles.Pierre de Lano (1859-1904)
Lamarre s'embrouille dans ses comptes et dit avec humeur au nouveau venu : 50 et 30... ce n'est pas ici, monsieur !Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
C'est là un jeu qui amuse sans instruire beaucoup, un feu d'artifice qui éblouit sans éclairer ; et loin d'éclaircir ainsi les questions, on les embrouille à plaisir.Albert Farges (1848-1926)
Je n'ai pas voulu... car il ne faut point écrire les choses... ces choses-là... ça nuit trop aux légitimes... et puis ça embrouille tout... ça ruine tout le monde !Guy de Maupassant (1850-1893)
Pour éviter l'embrouille, sachez que je ne m'embarrasse guère des mirliflores qui se gaussent des filles !Eugène Demolder (1862-1919)
Afficher toutRéduire

Exemples de « embrouillé »

Mais il s'est glissé dans cette lettre une singulière erreur : – on a confondu l'ancienne et la nouvelle formule, et on s'y est considérablement embrouillé.Alphonse Karr (1808-1890)
Malheureusement un peu de fort bon vin que sa marraine lui avait fait boire pur, pour réparer la fatigue du voyage, avait embrouillé ses idées ; ses paupières se fermaient.Alfred de Musset (1810-1857)
Dans un domaine aussi fondamental que le droit pénal, le champ d'application est totalement embrouillé.Europarl
Les têtes s'égaraient, les anciens ne reconnaissaient plus les voies, dont l'écheveau s'était comme embrouillé devant eux.Émile Zola (1840-1902)
Bref, nous avons joué ensemble aux jeux innocents, et il s'en est suivi un accroissement de famille tellement embrouillé que le plus habile généalogiste aurait peine à s'y reconnaître.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il ne faisait point clair de lune ; mais les étoiles brillaient dans le ciel, qui n'était embrouillé d'aucune nuée ; et mêmement, sous la feuillée, je voyais très-bien à me conduire.George Sand (1804-1876)
Les rues étroites, inégales, sinueuses, pleines d'angles et de tournants, étaient admirablement choisies ; les environs des halles en particulier, réseau de rues plus embrouillé qu'une forêt.Victor Hugo (1802-1885)
Je me suis embrouillé pour compter (le métronome) je ne comptais pas juste ; j'ai compté jusqu'à 100, et à partir de 50 je me suis embrouillé, et même à 29.Alfred Binet (1857-1911)
Une raison morale l'y poussait d'ailleurs : il se sentait en mauvais équilibre, trop ému, embrouillé.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Tout contre, embrouillé dans ses mèches brunes, le visage du dragon brillait entre deux épaulettes d'argent soigneusement peintes par le miniaturiste.Paul Adam (1862-1920)
Elle parlait avec vivacité ; et ce qu'elle disait était si embrouillé qu'il semblait que personne n'y comprendrait jamais rien.Marguerite Audoux (1863-1937)
Sa propre existence est un véritable écheveau embrouillé où les intrigues s'entrelacent, se mélangent et se perdent, continuellement remplacées par de nouvelles.Auguste Angellier (1848-1911)
Parfois il humait longuement une place très dévastée, tâchant visiblement de démêler l'écheveau embrouillé des pistes laissées par les combattants.Marcel Mültzer (1866-1937)
Il est surprenant que cet objet, qui semble aujourd'hui si facile à discerner, restât aussi embrouillé et aussi voilé aux yeux les plus clairvoyants.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
J'évoquerai à présent les amendements qui ont quelque peu embrouillé la question en tentant d'intégrer d'autres débats dans ce qui devrait être une déclaration de principes sans équivoque.Europarl
Il faut que je vous dise, sur ce livre assez embrouillé et sur quelques difficultés du succès, plus d'une parole, et je ne suis libre que vers cinq heures.George Sand (1804-1876)
Rien de plus obscur et de plus embrouillé que la certitude de certains faits dans le passé.George Sand (1804-1876)
Cela le faisoit subsister, car son père ne lui laissa que du bien fort embrouillé.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Vers la fin de l'année 1805, il fit un petit ouvrage, extrêmement métaphysique, quelquefois un peu embrouillé, sur une théorie du pouvoir et de la volonté de l'homme.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Le capitaine qui commandait la grand'garde écoutait attentivement le récit embrouillé et confus du garde national.Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020