escarpe

 

définitions

escarpe ​​​ nom féminin

anciennement Talus d'une fortification, au-dessus d'un fossé.

escarpe ​​​ nom masculin

vieux Assassin ; voleur dangereux.

escarpé ​​​ , escarpée ​​​ adjectif

Qui est en pente raide. ➙ abrupt ; à pic. Rives escarpées. —  Chemin escarpé. ➙ montant, raide.
 

synonymes

escarpé, escarpée adjectif

abrupt, à pic

raide, ardu, malaisé, montant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « escarpe »

La crête, extérieurement, dominait d'une cinquantaine de pieds le niveau du fossé, creusé entre l'escarpe et la contrescarpe.Jules Verne (1828-1905)
Les flibustiers demandèrent des échelles pour escalader l'escarpe.Robert Du Casse (1849-1922)
Il put ainsi descendre jusqu'à mi-hauteur de l'escarpe ; mais une trentaine de pieds le séparaient encore du sol qu'il lui fallait atteindre pour assurer sa fuite.Jules Verne (1828-1905)
C'était le gamin tourné voyou, et le voyou devenu escarpe.Victor Hugo (1802-1885)
L'escarpe était haute et pleine de buissons épais, tellement qu'il fallut chercher des serpes et s'y faire un chemin.Charles-Henry-Joseph de Batz-Trenquelléon (1835-1914)
Il ordonna de le fortifier au moyen d'ouvrages en terre, pourvus d'un revêtement en bois, revêtement qui vaudrait une escarpe en maçonnerie.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais les ingénieurs français s'aperçurent que cette enceinte n'était pas revêtue partout, et que sur certains points elle ne présentait qu'une escarpe en terre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Depuis trois ans des fossés pleins d'eau, une enceinte bastionnée avec une belle escarpe mettent cette place à l'abri de toute attaque.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire

Exemples de « escarpé »

Enfin, au lever de l'aurore, il aperçut le rocher, fort haut et fort escarpé ; et sur le sommet, l'oiseau qui parlait comme un oracle, disant des choses admirables.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Il pique vivement de l'éperon ; il approche de ce rocher escarpé qui projette son ombre sur l'abîme ; il en fait rapidement le tour ; il galope sur ses bords.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il est assez escarpé sur tous ses bords, et, dans quelques endroits, il ne l'est pas moins que la descente du pain de sucre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
La vie semblait s'agiter au pied de cette colline, comme la mer au pied d'un îlot escarpé sans pouvoir troubler le repos de ses habitants.Jean Aicard (1848-1921)
Nous partîmes en silence, et, après avoir descendu un sentier escarpé, nous nous arrêtâmes sur le bord de l'eau, et nos épées se croisèrent.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il se sert de l'expression d' « escarpé », loca prærupta, quand il s'agit seulement d'une montée un peu rude.Camille Jullian (1859-1933)
Ils franchirent une poutre posée sur le ruisseau, et devant eux se dressa l'autre bord, plus haut encore et plus escarpé.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Le sentier moins escarpé devenait une sorte de chemin en pente contournant les blocs énormes tombés autrefois de la montagne.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans la vaste cour que ferme le mur escarpé de la montagne, des ombres inquiètes ou consternées errent autour du café.George Sand (1804-1876)
Je pris congé ; louriadnik me conduisit à une isba qui se trouvait sur le bord escarpé de la rivière, tout au bout de la forteresse.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Voilà un dernier chemin, escarpé sans doute et peu fréquenté, pour atteindre aux sommets où s'est élancée du premier coup la pensée allemande.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ils furent forcés promptement de se rendre et d'évacuer la forteresse, qui élève encore ses ruines formidables et le squelette de sa grande tour sur un roc escarpé.George Sand (1804-1876)
Laluc aurait voulu redoubler le pas ; mais comme le chemin allait en tournant sur le flanc escarpé d'une montagne, il fallait user de précautions.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Et je commence à monter par un étroit sentier qui serpente dans la cendre et dans la lave, va, vient et revient, escarpé, glissant et dur.Guy de Maupassant (1850-1893)
Teotitlan est une petite ville perchée sur un mamelon escarpé, d'une défense facile et que les partis se disputent sans cesse.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
C'est d'abord une côte de fer, d'aspect impitoyable, où le noir granit escarpé ne garde pas même la neige.Jules Michelet (1798-1874)
Le château, bâti sur un rocher escarpé entouré de la rivière qui, quoique encore près de sa source, est bientôt navigable, domine la contrée.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Le côté interne est beaucoup plus escarpé et s'élève presque à pic ; il est constitué par la tranche des couches qui s'inclinent doucement vers l'intérieur.Charles Darwin (1809-1882), traduction Alphonse-François Renard (1842-1903)
Comme cette ascension devait avoir lieu par un sentier rude et escarpé, il avait été calculé qu'elle ne pourrait être accomplie que bien avant dans la nuit.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Je pris congé ; l'ouriadnik me conduisit à une isba qui se trouvait sur le bord escarpé de la rivière, tout au bout de la forteresse.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCARPE » s. f.

C'est le pied de la muraille, du rempart, la partie du fossé qui est opposée à la campagne, qui la regarde. On appelle aussi escarpe, un talus ou empatement qui est moindre que la perpendiculaire, ou que la hauteur de la muraille ou du rempart.

Définition de « ESCARPER » v. act.

Eslever un mur, un rempart en talus, ou même à plomb avec peu de pied ou d'empatement. Escarper un rocher, les bords d'une riviere.
 
ESCARPÉ, ÉE. part. & adj. Qui est couppé à plomb, ou avec peu de talus. Une falaise escarpée, une roche escarpée, qu'on appelle escore en termes de Marine. Menage derive ce mot de l'Alleman scarff, ou du Flaman scherp, ou de l'Anglois sharpe, qui signifient aigu.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020