éteindre

 

définitions

éteindre ​​​ verbe transitif

Faire cesser de brûler. Éteindre le feu (➙ extinction). Les pompiers ont éteint l'incendie. La chaudière est éteinte.
Faire cesser d'éclairer (s'oppose à allumer). Éteindre la lumière, l'électricité. ➙ fermer.
Faire cesser de fonctionner (un appareil électrique). Éteindre la radio.
au figuré, littéraire Diminuer l'ardeur, l'intensité de ; faire cesser d'exister. ➙ apaiser, calmer, diminuer. Soif qu'on ne peut éteindre (➙ inextinguible).
par métaphore et au figuré Éteindre le feu des passions.
Droit Faire terminer les effets de. Éteindre une dette. ➙ acquitter, annuler.

s'éteindre ​​​ verbe pronominal

Cesser de brûler. Le feu s'éteint. ➙ mourir.
Cesser d'éclairer. Les lumières se sont éteintes.
littéraire (sons) Perdre son éclat, sa vivacité, disparaître.
au figuré Cesser progressivement. ➙ disparaître, finir.
(personnes) Mourir. Elle s'éteignit dans les bras de sa fille. —  Famille qui s'éteint, qui ne laisse pas de descendance.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'éteins

tu éteins

il éteint / elle éteint

nous éteignons

vous éteignez

ils éteignent / elles éteignent

imparfait

j'éteignais

tu éteignais

il éteignait / elle éteignait

nous éteignions

vous éteigniez

ils éteignaient / elles éteignaient

passé simple

j'éteignis

tu éteignis

il éteignit / elle éteignit

nous éteignîmes

vous éteignîtes

ils éteignirent / elles éteignirent

futur simple

j'éteindrai

tu éteindras

il éteindra / elle éteindra

nous éteindrons

vous éteindrez

ils éteindront / elles éteindront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On eut toutes les peines à éteindre ensuite l'incendie qui avait gagné les maisons voisines et menaçait toute la rue.Michel Zévaco (1860-1918)
Ils n'hésitent plus, et sans perdre de temps à étendre leur troupe sous ce feu, ils se jettent au travers des arbres et courent dessus pour l'éteindre.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Elle n'a rien fait pour l'éteindre ; elle m'a fait souffrir ; mais elle ne m'a ni offensé ni avili.George Sand (1804-1876)
Ne voyez-vous pas qu'il faut éteindre cette guerre du tiers-état contre la noblesse, par un mélange complet de ce qu'il y a de mieux dans les deux classes ?Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Nous devons tout d'abord éteindre cet incendie et veiller à ce qu'il ne se rallume pas.Europarl
En un mot, le restaurateur des lettres et des arts passa sa vie à éteindre d'une main, les lumières qu'il allumait de l'autre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Après s'en être partagé les quelques tranches déjà cuites, ils s'étaient endormis autour de ce feu prêt à s'éteindre.Jules Verne (1828-1905)
Si l'on recherche la solution d'un problème, il ne faut pas éteindre la lampe, mais au contraire mettre en lumière toute les possibilités créatives.Europarl
Il n'avait jamais vu yeux si ardents au moment de se fermer, regards si terribles au moment de s'éteindre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais, comme il ne faut pas qu'il nous voie, vous ferez éteindre tous les feux à bord.Jules Verne (1828-1905)
Non, il ne m'aimait plus ; mais la flamme se ranime un instant avant de s'éteindre tout à fait.Laure Conan (1845-1924)
Que l'électricité vienne à s'éteindre dans notre salon et qu'on doive la remplacer par des lampes à huile, tout nous paraît changé.Marcel Proust (1871-1922)
Aidé par sa mère, celui-ci l'allume à son tour, se signe et, sans l'éteindre, la place au milieu de la table, où elle brille – bien modestement – pendant tout le repas.Alphonse Chabot (?-1921)
Je lui disais que je n'aimais plus, et je le disais avec tant de douleur qu'il s'alarma de ce que je lui apportais encore de passion à éteindre.Louis Ulbach (1822-1889)
Ma conscience m'ordonne donc d'éteindre toutes mes dettes aussitôt que je reçois quelque argent de mes éditeurs.George Sand (1804-1876)
Cependant, j'ai des preuves qu'il n'hésite pas d'éteindre, à la fleur de l'âge, le souffle d'autres humains, quand ils ont à peine goûté les jouissances de la vie.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Elle allait et venait, vacillante, trouble, menaçant de s'éteindre, reprenant son éclat, comme si elle eût été tenue par une main peu sûre.Jules Verne (1828-1905)
A chaque fontaine je m'arrêtais, et j'avalais de grandes gorgées d'eau pour éteindre le feu qui dévorait mes poumons et ma gorge.Joseph Vilbort (1829-1911)
Chaque fois qu'il y songeait, on voyait s'éteindre le sourire de ses lèvres et le vermillon de ses joues.Anatole France (1844-1924)
Ses paroles modérées, plausibles, cadraient mal, cependant, avec le mauvais sourire qui errait sur ses lèvres et qui ne parvenait pas à éteindre la lueur sinistre de ses yeux.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTEINDRE » v. act.

Destruire ou moderer le feu, la chaleur. Un grand embrasement est difficile à esteindre. Le feu s'esteint en versant de l'eau dessus, en luy ostant l'air & l'aliment. On esteint toutes les lumieres, les cierges de l'Eglise, quand le service est dit. On dit aussi, que la chaleur naturelle est esteinte, quand un homme se meurt ; & on dit alors que c'est une chandelle qui s'esteint. On tasche d'esteindre l'ardeur de la fievre avec des tisannes & potions rafraîchissantes. On dit aussi, que des bourgeons sur le visage sont esteints, quand ils ne sont plus rouges, quand leur feu est amorti, Les fermes du Roy s'adjugent à la chandelle esteinte. Ce mot vient du Latin extinguere.
 
ESTEINDRE, se dit figurément en choses morales. Ce Prince a esteint les seditions, les troubles de son Royaume. Par cette transaction il est dit que tous procés & differents demeurent esteints & assoupis entre les parties. Les mortifications esteignent le feu, les ardeurs de la concupiscence. L'âge esteint toutes les passions tumultueuses. Cette amour qu'on croyoit esteinte, s'est rallumée, c'estoit un feu mal esteint qui couvoit sous la cendre. Le desir de la gloire est une soif qu'on ne peut esteindre.
 
ESTEINDRE, se dit aussi de ce qui est aneanti, exterminé, aboli. Il y a bien des maisons illustres qui sont absolument esteintes, qui ont peri. Il y a eu plusieurs nations entierement esteintes & exterminées, dont le nom même est esteint. On dit aussi, Esteindre une pension, une rente, une dette, pour dire, la racheter, l'amortir, l'aneantir.
 
En termes de Maçonnerie on dit, Esteindre de la chaux, quand on la delaye avec de l'eau pour la conserver jusqu'à ce qu'on l'employe, sans quoy elle se gaste & devient fusée & inutile. On dit aussi, Esteindre le fer, quand on luy donne une trempe qui luy acquiert de la dureté.
 
ESTEINT, EINTE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020