mourir

 

définitions

mourir ​​​ verbe intransitif

Cesser de vivre, d'exister, d'être. ➙ mort ; décéder, disparaître, s'éteindre, expirer, périr, succomber, trépasser ; familier clamser, claquer, crever ; → casser sa pipe. Naître, vivre et mourir. Être sur le point de mourir (➙ moribond, mourant). —  Faire mourir (➙ tuer). —  Mourir de faim, de maladie, de vieillesse. Mourir assassiné. —  Mourir jeune.
Vivre les derniers moments de sa vie. Mourir subitement.
(végétaux) Cesser de vivre (plantes annuelles) ; perdre sa partie aérienne sans cesser de vivre (plantes vivaces).
au figuré Souffrir, dépérir. —  À mourir : au point d'éprouver une grande souffrance. Triste à mourir. S'ennuyer à mourir. —  Mourir de : être très affecté par ; souffrir de. Mourir de chagrin, de peur. —  Mourir de faim, de soif : avoir très faim, soif. Mourir d'envie de (et l'infinitif). —  C'est à mourir de rire !
(choses) Cesser d'exister, d'être, par une évolution lente, progressive. Civilisation qui meurt. ➙ disparaître. —  Les vagues viennent mourir sur le sable. —  Bruit, voix qui meurt. ➙ s'affaiblir, diminuer.
Se mourir verbe pronominal littéraire Être sur le point de mourir. —  Se mourir d'amour. ➙ languir.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je meurs

tu meurs

il meurt / elle meurt

nous mourons

vous mourez

ils meurent / elles meurent

imparfait

je mourais

tu mourais

il mourait / elle mourait

nous mourions

vous mouriez

ils mouraient / elles mouraient

passé simple

je mourus

tu mourus

il mourut / elle mourut

nous mourûmes

vous mourûtes

ils moururent / elles moururent

futur simple

je mourrai

tu mourras

il mourra / elle mourra

nous mourrons

vous mourrez

ils mourront / elles mourront

 

synonymes

mourir verbe intransitif

décéder, agoniser, disparaître, s'en aller, s'éteindre, être emporté, partir, succomber, expirer (littéraire), passer (de vie à trépas) (littéraire), passer dans l'autre monde (littéraire), quitter la vie (littéraire), quitter cette terre, ce bas monde, cette vallée de larmes (souvent plaisant), être rappelé par Dieu (littéraire), rendre l'âme (littéraire), rendre le dernier soupir (littéraire), s'endormir dans les bras du Seigneur (littéraire), s'endormir du sommeil de la tombe (littéraire), trépasser (littéraire), avoir vécu (littéraire), aller ad patres (familier), casser sa pipe (familier), s'en aller, partir les pieds devant (familier), passer l'arme à gauche (familier), clamser (familier), claquer (familier), crever (familier), calancher (populaire), caner (populaire), claboter (populaire), avaler son bulletin de naissance, bouffer les pissenlits par la racine (populaire), dévisser son billard (populaire), partir entre quatre planches (populaire), boire le bouillon d'onze heures (populaire, vieilli), payer tribut à la nature (vieux), faire couic (populaire, vieilli), lâcher la rampe (populaire, vieilli)

périr, perdre la vie, tomber, se tuer, être tué, y rester (familier)

dépérir, souffrir, crever (familier)

disparaître, cesser, s'anéantir, finir, péricliter

s'affaiblir, diminuer, s'effacer, s'estomper, s'éteindre, s'évanouir, passer

mourir en grand nombre

tomber comme des mouches (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'utilise plus souvent un vélomoteur qu'une voiture, et je voudrais éviter de mourir sur mon vélomoteur, et pas seulement dans ma voiture.Europarl
Par exemple, cette photo, - des dizaines de petits enfants adorables et joyeux, évidemment aux cheveux et aux yeux noirs, très probablement condamnés à mourir.Europarl
Vous allez mourir massacrés, avec vos éthiques, avec vos morales, avec vos recherches d'absolus, avec vos digressions !Europarl
Nous ne ferions pas autrement, nous tenterions aussi notre chance ailleurs au lieu de mourir de faim ou de pauvreté.Europarl
Comble du cynisme, ils accusent les gouvernements qui refusent cette aide de laisser leurs populations mourir.Europarl
Plus de 100 000 personnes souffrent de maladies chroniques et débilitantes, dont 10 à 15 personnes par mois continuent de mourir.Europarl
Tout comme l'article 152 ne veut pas dire que nous devons rester les bras croisés à regarder les gens mourir.Europarl
Les travailleurs étaient soumis à des pressions telles qu’ils réalisaient le double de l’objectif fixé pour ensuite mourir d’épuisement avant de recevoir des médailles posthumes.Europarl
Toutefois, si aucune mesure n'est prise au niveau des causes de la pauvreté et du sous-développement, des gens continueront de mourir.Europarl
Avant d'arriver à la vieillesse, je me suis efforcé de bien vivre ; dans la vieillesse, je m'efforce de bien mourir ; pour bien mourir, il faut mourir volontiers.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Avec la même vue, comment n'ont-ils pas vu qu'il y avait 160.000 bovins qui étaient en train de mourir !Europarl
Venise est en train de mourir, dit-on, pas tant parce qu'elle s'enfonce dans l'eau – un phénomène heureusement fort lent – mais parce qu'elle se dépeuple, un phénomène beaucoup plus rapide.Europarl
Il préférerait mourir plutôt que de donner aux autorités laotiennes la moindre indication sur le lieu où il se trouve.Europarl
En arriverons-nous un jour à dire que nous voulons sauver la vie, même si l’enfant devait mourir de toutes façons ?Europarl
Mais il est préférable que nous fermions entièrement et à long terme plus de zones, plutôt que de laisser mourir le poisson à cause de mesures insuffisantes.Europarl
Nous partageons également une part des souffrances des prisonniers politiques et de leurs familles qui ont choisi de se laisser mourir de faim.Europarl
La population ne pourra cependant pas tenir le coup aussi longtemps sans approvisionnement et risque de mourir de faim.Europarl
Quand on se replie sur soi, lorsqu'on arrête d'avoir des échanges avec l'extérieur, c'est qu'on est en train de mourir.Europarl
En effet, comment voulez-vous qu'un pays qui voit un quart de ses jeunes mourir tous les ans à cause du sida puisse espérer une économie florissante ?Europarl
Nous ne pouvons pas laisser une femme du tiers monde mourir pour cause de grossesse non désirée.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOURIR » verb. n.

Trepasser, deceder, terminer sa vie. Un Empereur doit mourir de-bout. Un brave doit mourir au lict d'honneur, doit estre resolu de vaincre, ou de mourir. Un prodigue meurt à l'Hospital, sur un fumier, au coin d'un bled. Les pulmoniques meurent tout en vie, se voyent mourir. Les gens replets meurent d'apoplexie, de mort subite. Les Chirurgiens l'ont tant charpenté, qu'ils l'ont fait mourir martyr. Il est mort constamment & en vray Philosophe. Il est mort comme un saint.
 
Mourir civilement. C'est, Estre retranché de la societé civile, soit volontairement quand on quitte monde, pour faire profession dans un Monastere, auquel cas on dit qu'un homme est mort au monde ; soit par autorité de Justice, quand on est condamné aux galeres, & au bannissement perpetuel.
 
On dit aussi, que les communautez ne meurent point.
 
MOURIR, se dit aussi des arbres & des plantes qui n'ont plus de vegetation. Le grand hiver a fait mourir tous mes cyprez, tous mes orangers. Quand on oste l'écorce des arbres, cela les fait mourir.
 
MOURIR, se dit aussi des choses inanimées. Le commerce est mort dans ce pays-cy. Le credit est mort chez ce Marchand. La saison est morte, on ne trouve point de fruit. La chandelle est morte, le feu est mort, c'est à dire, sont esteints. Les paroles luy meurent dans la bouche, tant il est saisi de peur, d'affliction.
 
MOURIR, se dit hyperboliquement en parlant des grandes douleurs ou afflictions qu'on souffre. Le Vautour de Promethée le faisoit mourir cent fois le jour. Ses enfans desbauchez le font mourir. Quand ce seroit pour mourir, je n'en puis faire d'avantage. Vous me faites mourir avec vos contestations, vostre opiniastreté, vostre longueur.
 
MOURIR, se dit aussi en parlant des grandes necessitez qu'on souffre, ou des efforts violents de l'ame qui causent quelquefois la mort. Cela me fait mourir de rire. Vous devriez mourir de honte. Il meurt de faim & de soif. On se meurt de chaud, en ce pays-là au mois d'Aoust. On dit aussi, qu'on meurt d'envie, de desir, d'impatience, de voir ou de faire quelque chose qu'on souhaitte ardemment.
 
MOURIR, se dit aussi en choses spirituelles. Il faut mourir au monde pour vivre, dans la gloire. Il faut songer à bien mourir, à mourir chrestiennement, à mourir pour celuy qui est mort pour nous. On est heureux de mourir en la grace de Dieu, malheureux de mourir en peché mortel.
 
MOURIR, se dit encore poëtiquement des Langueurs, desespoirs, & impatiences amoureuses. Je ne veux que la voir soupirer & mourir. Une absence de trois mois, c'est assez pour en mourir. Cet amant passionné se meurt de langueur, il meurt en chartre, tant il est maigre.
 
On dit qu'un homme a esté fait mourir, pour dire, qu'il a esté executé à mort par autorité de justice.
 
MOURIR, est aussi subst. masc. Le mourir est doux pour ce qu'on aime. Il a eu tel regret, tel deplaisir de sa faute, qu'il en est au mourir. Il en a esté malade au mourir.
 
MOURIR, se dit proverbialement en ces phrases. Autant meurt veau que vache. Il faut vieillir, ou jeune mourir. On dit que les envieux mourront, mais que l'Envie ne mourra jamais. On dit aussi, qu'on ne sçait ni qui meurt, ni qui vit, pour dire, que l'heure de la mort est incertaine, & qu'il faut prendre des asseurances par escrit. On appelle un insolvable, un meurt de faim. On dit aussi, qu'un bon lievre vient toûjours mourir au giste. On dit aussi, quand on a perdu au jeu par quelque coup extraordinaire, que c'est mourir d'une belle espée. On dit aussi de celuy dont on a dessein de se venger, qu'il en mourra quitte, il ne mourra que de ma main ; & de celuy de la constance duquel on est asseuré, qu'il viendra à bout de son dessein, ou qu'il mourra en la peine. On dit aussi à celuy qui parle de coeur, il est bien malade qui en meurt. On dit aussi, il n'en mourra que les plus malades. On dit aussi, qu'un homme mourra en sa peau, pour dire, qu'il ne se convertira point. On dit encore, que nous mourons tous les jours, parce qu'il n'y a point de jour que nous ne fassions un pas vers la mort.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020