franc

 

définitions

franc ​​​ , franque ​​​ nom et adjectif

Membre de peuplades germaniques qui occupaient les rives du Rhin et la région maritime de la Belgique et de la Hollande puis envahirent la Gaule. La langue des Francs. ➙ francique. —  adjectif La Gaule franque, conquise par les Francs.

franc ​​​ , franche ​​​ adjectif et adverbe

vieux Libre. ➙ franc-maçon. —  en locution Sans entrave, ni gêne, ni obligation. Avoir les coudées* franches. —  Corps francs : troupes ne faisant pas partie des unités combattantes régulières. ➙ franc-tireur. —  Coup franc (Football, etc.) : coup tiré sans opposition de l'adversaire, pour sanctionner une faute.
Affranchi, libéré de certaines servitudes ; exempt de charges, taxes (➙ franchise ; affranchir). Port franc. Zone franche. Expédition franc de port. ➙ franco (1).
Qui s'exprime ou se présente ouvertement, sans artifice, ni réticence. ➙ droit, honnête, loyal, sincère. Il est franc comme l'or, très franc.
locution Jouer franc jeu : agir loyalement, en respectant les règles. ➙ fair-play.
adverbe Parler franc. ➙ franchement.
Qui présente des caractères de pureté, de naturel. ➙ pur, simple. Couleurs franches.
(précédant le nom) péjoratif Qui est véritablement tel. ➙ achevé, fieffé, vrai. Une franche canaille.

franc ​​​ nom masculin

Unité monétaire légale de la France (avant l'euro), divisée en cent centimes (anciens francs). Cinquante mille francs.
Franc belge, franc luxembourgeois ; franc suisse, unité monétaire de la Belgique, du Luxembourg (avant l'euro) ; de la Suisse. Franc CFA.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Par ailleurs, j'espère sincèrement que nous aurons finalement un débat franc concernant la finalité et les utilisations de la nanotechnologie.Europarl
Je souhaite que nous poursuivions ce dialogue franc au lieu de nous réunir en autant de petits clubs.Europarl
Je dois être franc et dire que les perspectives de progrès à court terme ne sont pas spécialement encourageantes.Europarl
Je reste convaincu que la plupart des conflits humains peuvent être résolus par le biais d'un dialogue franc et sincère conduit dans un esprit d'ouverture et de réconciliation.Europarl
Cet argument pourrait devenir caduc lorsque chaque monnaie s'appellera euro et non plus franc, livre, peseta, lire.Europarl
Cela implique d’être ouvert, honnête et franc quand ces gouvernements ne répondent pas aux normes internationales.Europarl
On soupçonne certains de ne pas jouer franc jeu car ils donneraient un accès prioritaire à leur propre entreprise et créeraient des obstacles de manière à étouffer la concurrence.Europarl
Il y a probablement beaucoup de petites et moyennes entreprises qui continuent à penser qu'elles pourront se sortir d'affaire sans débourser un franc.Europarl
La première version de ce rapport tranchait, par son franc-parler, ainsi que par ses propositions constructives et ses visions.Europarl
Nous avons également eu un excellent dialogue, franc et ouvert, auquel j’ai participé personnellement.Europarl
Il doit être franc et critique, mais nous devons naturellement au-delà de notre taille et de notre force, engager ce dialogue avec une très grande assurance.Europarl
Pour parler franc, à quoi sert de protéger les données si, ensuite, des gens meurent ?Europarl
Nous l'applaudissons en particulier dans l'esprit d'un marché unique libéralisé dans lequel les nouveaux entrants doivent jouer franc jeu par rapport aux titulaires existants.Europarl
Indépendamment de cette unité de police européenne, nous pensons que la lutte contre la fraude est tellement importante que nous apportons notre franc soutien au reste du rapport.Europarl
Enfin, je tiens à mettre l'accent sur la nécessité de renforcer toute coopération par l'échange d'information, un dialogue franc et ouvert ainsi que la reconnaissance sincère par les deux parties.Europarl
Surtout, j’espère que les nouveaux pays prononceront un «oui» franc, car ils doivent comprendre qu’une partie du «non» leur était également adressé.Europarl
Jusqu’à présent, nous n’avons connu de franc succès dans aucun de ces domaines.Europarl
L'euro – on l'a constaté – a beaucoup mieux résisté que n'auraient pu le faire le mark, le franc, ou la lire.Europarl
D'où notre préférence pour le mode de scrutin proportionnel qui est, à ce stade de la construction européenne, honnête, franc et stable.Europarl
À mon avis, il est bien de changer le principe pour chercher le plus de franchise possible dès le départ au lieu d'être franc quand on y est obligé.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FRANC, FRANCHE » adj.

Qui ne desguise rien, qui parle avec sincerité, qui est veritable. On dit, que les Picards sont francs, & les Normands dissimulez. c'est un franc Chevalier qui est brave & sans reproche. tous les contracts portent, qu'un homme s'oblige de son bon gré & franche volonté.
 
FRANC, se dit aussi pour exaggerer la verité de quelque chose. Un franc mouton, pour dire, un vray mouton : & souvent en mauvaise part. une franche coquette, un franc maraud, pour dire, une vraye coquette, un vray maraud.
 
On dit d'un cheval, qu'il est franc du collier, pour dire, qu'il tire de luy-même sans qu'on le hasle : & figurément on le dit d'un homme qui sert promptement ses amis, qui se bat pour eux sans se faire tirer l'oreille.
 
FRANC, signifie aussi, Qui est en liberté. On n'a pas receu le droit des esclaves en France, tous les hommes y sont francs & libres, c'est un pays franc. les villes franches d'Allemagne, sont villes libres, qui n'ont aucun Prince qui leur commande. Ainsi tous les Auteurs sont d'accord que le nom de François ou franc est venu de ce qu'ils ont toûjours deffendu leur liberté. On tient que ç'a esté Gregoire le Grand qui le premier a appellé la Gaule France. Il y a aussi une monnoye du temps de Constantin qui porte le mot de France sur son revers. Quelques-uns derivent ce mot de l'Hebreu farac, qui signifie, liberavit. Le mot de franc veut dire, habitant de France, laquelle a esté ainsi nommée, selon quelques-uns, quod sit ferax, à ferendo grano, quasi feracia, comme Varron derive Ceres, à gerendo & ferendo grano. La France en ce sens se dit de l'Isle de France fort fertile en bleds.
 
FRANC, signifie aussi, Exempt des charges & impositions publiques ou particulieres. Un Noble par sa qualité est franc & exempt de la taille. les Foires franches de Lyon, de Champagne. il a declaré ses heritages francs & quittes de toutes charges & hypotheques. En la Coustume de Meaux il faut qu'un vendeur stipule le prix de ses heritages en francs deniers ; autrement c'est luy qui doit payer les laods & ventes.
 
FRANC, se dit figurément en choses spirituelles. Le sage est franc d'ambition, d'amour, & de toutes les passions qui travaillent les autres.
 
FRANC, se dit aussi en plusieurs autres significations, selon les mots ausquels il est joint, dont voicy quelques-unes des principales.
 
FRANC-ALLEU. C'est une terre qui ne releve d'aucun Seigneur.
 
FRANC-ARBITRE. C'est la liberté que Dieu a accordée à la volonté de l'homme. St. Thomas le definit ainsi : C'est une faculté élective qui a la puissance, quand elle trouve toutes les choses disposées pour l'action, d'agir, ou de ne pas agir.
 
ARBRE-FRANC. C'est un arbre enté & cultivé dans les jardins, & qui est opposé à sauvageon.
 
FRANC-ARCHER. C'estoit autrefois un Archer qui estoit exempt de guet & de garde & de tailles, & entretenu par les habitans des Parroisses ; moyennant quoy il estoit tenu de s'exercer à tirer de l'arc pour servir le Roy en temps de guerre. Cette milice fut establie par Charles VII. en 1448. & abolie par son fils Louïs XI.
 
On appelle aussi une femme ou fille de grande taille, hardie & libre en paroles & en actions, un Franc-Archer.
 
BOTTE-FRANCHE. Coup de fleuret qui a porté net, qu'on n'a peu parer.
 
FRANC-BOURGEOIS. Homme qui vit à la maniere & dans les sentiments d'un bourgeois.
 
FRANC-BOURGEOIS, en termes de Coustumes, s'est dit des habitans d'une Seigneurie qui estoient exempts de certaines redevances envers leur Seigneur, mais qui estoient obligez en plusieurs lieux d'aller à leurs chasses, de pescher les estangs, ou de contribuer entre eux pour faire les frais des jugements criminels, quand il n'y avoit point de partie civile à la descharge du Seigneur.
 
COMPAGNIE FRANCHE, est une Compagnie qui n'est pas en corps de Regiment, & qui prend l'ordre de son Capitaine. Il y a des Compagnies franches de Suisses ; des Compagnies franches reformées. les Compagnies d'Ordonnances sont des Compagnies franches.
 
FRANCS-DEVOIRS, en termes de Jurisprudence feodale, se dit d'un fief dont l'hommage a esté changé en devoirs, ou donné à condition d'une simple rente ; auquel cas n'est deu rachat, mais seulement laods & ventes. On appelle aussi francs-devoirs, les charges que doivent les hommes de franche & libre condition, à cause de l'usage des bois, de pascage, &c. On appelle aussi, Franc-homme, Celuy qui est opposé à vilain, roturier & paysan. On a appellé la Franche-Comté, à cause des immunitez qui ont esté accordées aux habitans du pays, des privileges que n'ont pas ceux du Duché de Bourgogne.
 
FRANC-ÉTABLE. Terme de Marine, qui se dit lors que deux vaisseaux s'approchent en droiture pour s'enferrer par leurs esperons : ce qui s'appelle, S'aborder de franc-étable.
 
FRANC-FIEF, est un fief tenu par gens de franche condition autres que Nobles, à la difference des terres tenuës en roture ou censive, qui peuvent estre possedées par des paysans & mortaillables. Et on a appellé la recherche des francs-fiefs, une taxe qui se fait de temps en temps sur les roturiers ou gens de mainmorte, afin qu'ils ne soient point obligez d'en vuider leurs mains. Il y a des villes, & entr'autres Paris, dont les bourgeois, quoy que roturiers, peuvent tenir des fiefs par un privilege particulier.
 
FRANC-FUNIN. Terme de Marine, est un gros cordage plus fort & plus arrondi que le cordage ordinaire, qui sert aux rudes manoeuvres pour embarquer le canon, attacher des ancres contre le vent, &c.
 
FRANC-GAULOIS, est un homme qui vit à l'antique, qui va dans la bonne foy & dans la simplicité.
 
La Langue franche, ou Langage Franc, est un jargon qu'on parle sur la Mer Mediterranée, composé du François, Italien, Espagnol & autres langues, qui s'entend par tous les Matelots & Marchands de quelque nation qu'ils soient. Ce qui vient de ce que les François estendirent autrefois bien loin leur Empire, de sorte que les Grecs, les Sarrasins, les Arabes & les Abyssins appellerent tous les Europeans du nom de Francs vers le temps de Charlemagne, comme dit Du Cange, qui adjouste qu'on appella alors la France Orientale, & la France Occidentale, & la France Latine ou Romaine à la difference de la Germanique ou de la France ancienne qu'on appelloit Franconie.
 
FRANC-LEVAIN, est un levain qui se fait avec de l'eau & de la farine, lors qu'on laisse aigrir la paste, lequel agit plus lentement & fait un pain plus pesant & plus ferme que la leveure de biere.
 
LIGNE FRANCHE. C'est une ligne entiere qu'on laisse dans les lettres ou missives pour faire honneur à celuy à qui on escrit.
 
FRANCHE LIPPÉE. Repuë franche, repas qu'on ne paye point, que cherchent les escornifleurs.
 
FRANC MASLE, est un vray masle, un bon compagnon.
 
FRANCHE MULE, autrement Caillette. C'est la partie d'un veau ou d'un mouton qui descend de la panse ou premier ventricule au second, qui s'appelle mellier, gisier, psautier, ou chez les Medecins, le livre.
 
PART FRANCHE, est une part qu'on reserve dans les traittez, ou dans les jeux, qui n'est chargée d'aucune contribution, & qu'on preleve sur le tout.
 
FRANC DU QUARREAU, est un quarré marqué sur la terre, dans lequel on jette un palet ou une piece de monnoye par maniere de jeu.
 
En termes de Blason, on appelle, Franc quartier, ou Canton d'honneur, le premier quartier de l'Escu qui est à la droite du costé du chef, qui est pourtant un peu moindre qu'un vray quartier d'escartelage. On y met d'ordinaire quelques autres Armes que celles du reste de l'Escu ; & on l'appelle autrement, leveure de quartier. Novion porte d'azur à deux mains d'or au franc quartier eschiqueté d'argent & d'azur.
 
FRANC REAL, est une grosse poire d'hiver qui est bonne cuitte & cruë.
 
FRANC SALÉ, est un privilege que le Roy accorde à quelques Officiers & Communautez, de prendre du sel sans payer d'imposts.
 
FRANC-TAUPIN, estoit autrefois un soldat qu'on levoit dans un village. On a appellé au Palais l'Edit des Francs-taupins, une Ordonnance de Charles IX. de l'année 1566. qui donnoit une exemption à deux ou trois personnes des Parroisses & villages, de toutes commissions publiques, deposts & gardes de biens de Justice, de guet & garde des portes, de logement de gens de guerre, de corvées & fournitures de chevaux d'artillerie, &c. Mais cet Edit n'a eu aucune verification ni execution. Menage tient que ce mot vient de talpinus, qui signifie, un mineur qui creuse comme une taupe, à cause que ce nom a esté donné à quelques gens de l'équipage militaire. Naudé & Gregorius Tolosanus le derivent du Grec tapeinos, à cause que ces gens estoient de miserables paysans & bouviers.
 
FRANC-TILLAC, est le pont le plus proche de l'eau ou à fleur d'eau, celuy qui est eslevé sur le fond de cale. C'est comme l'estage du rez de chaussée dans les bastiments de terre, puis qu'il est à fleur d'eau. Tout autour sont placez les plus gros canons, & l'on nomme cet endroit-là la grande batterie. C'est celuy où se retirent & couchent les soldats & les matelots. Vers la pouppe est la gardiennerie, ou chambre des Canoniers, qu'on nomme Sainte Barbe.
 
FRANCHE VERITÉ. Terme de Coustumes, qui se dit lors que le Seigneur Justicier fait informer d'office par ses Juges sans aucune partie civile, des delits commis sur ses terres : & on disoit autrefois, Comparoir à la franche verité, pour dire, à l'Audience ; & Tenir veritez, pour dire, Tenir les assises.

Définition de « FRANC » s. m.

signifie une piece d'argent qui valoit vingt sols autrefois, ou le tiers d'un escu : & à present c'est une monnoye de compte. Cent francs, c'est autant de vingt sols, ou de livres. un sac de mille francs. C'a esté le Roy Henry III. qui a fait forger les francs d'argent, qui avoient d'un côté la teste du Roy, & de l'autre un H. couronné, du poids d'onze deniers deux grains. Il y avoit autrefois des francs d'or qui valoient autant & plus qu'un escu sol d'à present. Il y en avoit de deux sortes, des francs à pied, & des francs à cheval. Ce mot vient d'une ancienne monnoye, où il y avoit un François representé à cheval, & quelquefois à pied. Le premier valoit le double, & le second le simple. Borel. En 1364. sous le Roy Jean, il y avoit des francs où le Roy estoit armé, ayant l'espée à la main sur un cheval caparaçonné & fleurdelisé, & sur le revers une croix fleurdelisée, du poids de trois deniers un grain ou de 63. au marc, qui valoient 20. sols.

Définition de « FRANC » adv.

D'une maniere franche, sincere, exempte de charge. Il luy a parlé franc, & dit nettement son intention. il luy a dit tout franc, qu'il estoit un sot. Ce Chanoine gagne franc, c'est à dire, sans estre chargé du service. il se bat franc, sans supercherie, sans se faire prier.
 
On dit proverbialement, Enter franc sur franc, quand un bastard fait un autre bastard. Il est franc comme un maquereau : ce qui se dit d'un homme qui ne paye rien où il disne, lors que les autres payent. On dit aussi, qu'un homme est franc comme osier, pour dire, qu'il parle & agit sincerement.
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020