livre

 

définitions

livre ​​​ nom masculin

Assemblage (broché ou relié) d'un nombre assez grand de pages, à l'exclusion des périodiques. ➙ écrit, ouvrage, volume ; familier bouquin. Des livres et des revues. Livre de poche*. —  Livre d'images. ➙ album. Livres rares, anciens. Amateur de livres. ➙ bibliophile. —  locution Livre blanc, recueil de pièces officielles, diplomatiques.
Le livre : l'imprimerie et ses produits. Les industries du livre.
Texte imprimé reproduit dans un certain nombre d'exemplaires. Livre de classe ; livres scolaires. —  Livres religieux ; livre de messe. ➙ missel. Les beaux livres (livres d'art, albums, ouvrages de luxe…).
Texte (imprimé dans un livre ou destiné à l'impression, à la lecture). Écrire un livre. Lire, feuilleter, parcourir un livre. —  locution Livre de chevet, qu'on relit avec plaisir. —  Les livres : la lecture, l'étude, la science, la théorie. —  locution Parler comme un livre, savamment. —  À livre ouvert, couramment.
Livre numérique (recommandation officielle pour e-book) : texte numérisé consultable sur un support électronique. —  Ce support. ➙ liseuse.
Grande division (d'un long ouvrage). Le second livre de « L'Énéide ».
Cahier, registre. Livre de comptes. Le livre de bord* d'un navire. —  Livre d'or : registre destiné à l'inscription de noms célèbres, à la réunion de commentaires élogieux.

livre ​​​ nom féminin

Un demi-kilogramme, ou cinq cents grammes. Une demi-livre, 250 g.
Ancienne monnaie française.
Unité monétaire britannique. Des livres sterling (symbole £). —  Livre irlandaise (avant l'euro). Livre égyptienne, turque.
 

synonymes

livre nom masculin

volume, édition, écrit, ouvrage, texte, [animé] pop-up, bouquin (familier), [de magie ou plaisant] grimoire

tome, partie

livre de classe

manuel (scolaire)

livre de chevet

bréviaire, bible

livre de messe

missel, paroissien

livres pluriel

registre, comptabilité

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis tout à fait d'accord avec vous, un traité de ce type ne doit pas être un livre, il doit au contraire être compact, précis et succinct.Europarl
Nous tous qui, lecteurs ou auteurs, aimons lire devons repenser complètement notre rapport au livre.Europarl
Certains vendent des aliments à la livre et à l’once ; lorsqu’ils se font prendre, ils sont traités comme des criminels.Europarl
Il a adhéré au triple objectif de notre livre vert : une énergie durable, compétitive et sûre.Europarl
Ces jours-ci, nous avons constaté, heureusement, une amélioration notable du cours de l'euro par rapport au dollar et à la livre sterling.Europarl
Deuxièmement, le commerce du livre n'est pas selon nous un simple réseau de distribution de livres.Europarl
Personne ne doit craindre qu'un jour l'enseignant en chair et en os soit remplacé par un collègue virtuel, ou que le livre soit réduit à l'état de pièce de musée.Europarl
Consigner la discussion dans un livre vert, comme cela a été proposé, est une initiative heureuse.Europarl
La réalité veut que la disparité entre la livre sterling et la livre irlandaise atteigne les 22 %.Europarl
Je l'ai dit en commission et je le redis ici : je regrette que le livre blanc continue de surévaluer les nouvelles technologies et de sous-évaluer les télévisions nationales.Europarl
Cela n'aurait pas de sens d'adopter des mesures divergentes, voire contradictoires, en ce qui concerne les politiques de l'édition électronique et du livre, des droits d'auteur et du e-learning.Europarl
Cette position est cohérente avec notre propre analyse et le feed-back que nous avons reçu lors de la consultation sur le livre vert.Europarl
Le débat a commencé en 2003 avec la création d'un groupe-forum sur le crédit hypothécaire et un livre vert a été publié en juillet 2005.Europarl
À l'instar des autres personnages du livre, il appelle ce gin au goût horrible et à l'odeur nauséabonde de l'eau de vaisselle.Europarl
Je ne tiens pas à vous accabler de chiffres, mais je vous en livre toutefois un petit échantillon.Europarl
Je me félicite de la justesse de votre rapport et de son adéquation avec l'examen à mi-parcours du livre blanc.Europarl
Pourquoi alors, par exemple, les véhicules importés – qui constituent aujourd'hui plus de 70 % du marché britannique – sont-ils plus chers lorsque le cours de la livre augmente ?Europarl
Le livre blanc ne concerne pas uniquement le fret, il porte sur l’instauration d’un équilibre entre les différents modes de transport d’ici 2010.Europarl
Ces céréales offrent un livre de coloriage et encouragent les enfants à manger de plus en plus en fonction de leur activité de coloriage.Europarl
C'est dans ce contexte que vous annoncez un livre blanc sur la gouvernance européenne intégrant un partenariat avec la société civile.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LIVRE » s. m.

Travail ou composition que fait un Sçavant ou un homme d'Esprit pour faire part au public ou à la posterité de ce qu'il a appris, recueilli, inventé, ou experimenté, La Bible est le Livre par excellence. Les Livres Sacrez & Canoniques sont ceux que l'Eglise admet & reconnoist pour faire partie de l'Escriture Sainte. Les Livres Apocryphes sont ceux qu'elle rejette. Ce mot est derivé du Latin liber, qui estoit le nom que les Latins donnoient à la seconde peau des arbres sur laquelle on escrivoit, & dont on faisoit ensuitte les Livres.
 
Les livres d'Eglise, sont ceux qui servent à la celebration du Service Divin, comme les Antiphoniers, Missels, Graduels, Rituels, Processionnels, &c. On appelle particulierement Livre d'Eglise, celuy qui sert aux anciens Marguillers & bourgeois : assidus à l'Eglise pour chanter avec les Prestres tout l'Office qui se chante à l'Eglise.
 
LIVRES SPIRITUELS, sont particulierement ceux qui servent à la contemplation, à la meditation, & generalement tous ceux qui excitent à la devotion, comme ceux de Mr. de Sales, de la Mere Therese, de Grenade Rodriguez. Les Livres profanes, sont des Livres d'Auteurs qui ne parlent point des choses qui regardent la Religion. Les Livres censurez, sont des Livres heretiques, ou contre les bonnes moeurs, qui ont esté condamnez & deffendus par les Magistrats.
 
LIVRE DE BIBLIOTHEQUE, est un Livre qu'on n'a pas d'ordinaire dans la main pour lire, mais qu'on garde dans une Bibliotheque pour y avoir recours dans le besoin, & s'instruire d'une matiere qu'on veut espuiser. On appelle aussi Instruments de Livres, les Dictionaires, les Commentateurs ou Recueils dont on fait un pareil usage. Les Livres en blanc sont ceux qui ne sont point reliez. Les Livres manuscrits, ceux qui ne sont pas imprimez. On distingue aussi les Livres par leur taille, & suivant que leurs feuilles sont pliées & repliées, in folio, in 4(. in 8(. in 12(. in 16. Catalogue de Livres, est l'inventaire d'une Bibliotheque pour trouver facilement ceux dont on a besoin.
 
On dit qu'un homme connoist bien les Livres, non seulement quand il en sçait le prix, comme un Libraire, qui ne connoist les Livres que par la couverture, & qui n'apprend que les tiltres des Livres ; mais encore quand il sçait ce que contiennent les Livres, lors qu'il a bien mis le nez dans les Livres, qu'il a long-temps feuilleté ses Livres.
 
On dit qu'un Auteur fait des Livres, qu'il a mis des Livres en lumiere, pour dire, qu'il les a fait imprimer & qu'il vit de ses livres, quand il en subsiste, c'est le moyen de faire mauvaise chere. Un Libraire appelle bons Livres, ceux-là seuls dont le trafic va bien, dont il a bien du debit. Les curieux appellent bons Livres, les Livres rares, quoy que les bons Livres soient en effet les plus communs.
 
LIVRE, se dit aussi de la premiere division d'un Volume ou d'un corps d'Ouvrages. Le Digeste est compris en 50. Livres, le Code en 12. Livres. Le Livre de la Genese. Les cinq Livres de Moïse. Cela est en tel Livre.
 
LIVRE, se dit abusivement des Registres des Marchands, Banquiers, Greffiers & autres gens, où il n'y a aucune mention de litterature. On enseigne aux Apprentifs Marchands à tenir des livres de compte, des Livres à double partie, en debit & credit, c'est ce qu'ils peuvent apprendre dans le livre du Parfait Negociant de Savari.
 
L'Ordonnance veut que les Marchands tant en gros qu'en detail ayent un livre qui contienne tout leur negoce. Leurs livres doivent estre paraphez & numerotez par un des Juges Consuls à l'égard de ceux qui doivent faire foy en Justice. Les Marchands doivent avoir regulierement neuf livres : le premier intitulé livre d'achat, qui doit estre paraphé. Le second est l'extrait du premier qu'on tient en debit & en credit. Le troisiéme est un livre journal, où on doit escrire toute la marchandise qui se vend par jour à credit. Le quatriéme est un extrait de celuy-là en debit & credit. Le cinquiéme est un livre de vente au comptant. Le sixiéme est un livre d'argent payé tant aux Marchands, que pour la despense de la maison. Le septiéme est un livre de caisse, qu'on doit tenir aussi en debit & credit. Le huitiéme est un livre de numero, aussi tenu en debit en credit pour connoistre le compte de toute la marchandise qu'on a achetée & venduë toute l'année. Le neuviéme est un livre de teintures.
 
LIVRE DE RAISON, est un livre dans lequel un bon mesnager, ou un Marchand escrit tout ce qu'il reçoit & despense, pour se rendre compte & raison à luy-même de toutes ses affaires. Les Marchands tiennent aussi ce livre en debit & credit, qui n'est en effet qu'un extrait de leurs autres livres.
 
On dit aussi d'un Seigneur fort endetté, qu'il est bien escrit sur les livres des Marchands.
 
LIVRE, se dit aussi des registres & papiers publics. Il y a un Officier à la Chambre des Comptes, qu'on appelle Garde des livres, qui a soin des tiltres, papiers & registres de la Chambre.
 
LIVRE, se dit figurément en choses spirituelles & morales. On appelle le Livre de vie, celuy où sont escrits les noms des predestinez. Qu'il soit effacé du Livre de vie, & qu'il ne soit pas escrit avec les justes, dit l'Escriture. Le Livre de l'Apocalypse scellé de vingt-quatre sceaux. On appelle le grand Livre du monde, toute la nature, où on voit la grandeur des ouvrages de Dieu, les Cieux qui nous racontent sa gloire, sa grandeur & nostre bassesse. On appelle aussi le Livre du monde, la conversation des honnestes gens, où l'on apprend à vivre, à se conduire dans le monde.
 
On dit encore en Musique, Chanter sur le livre, quand les dessus font des accords sur le champ par habitude, tandis que le Choeur chante le plein chant.
 
A LIVRE OUVERT. Terme adverbial, qu'on dit en ces phrases, Chanter à livre ouvert, sans avoir estudié, ni concerté la notte. Expliquer un Auteur à livre ouvert, c'est à dire, sans glose, sans commentaire.
 
LIVRE, se dit proverbialement en ces phrases. On appelle le Livre des Rois, un jeu de cartes. On dit, Je viendray à bout de cette affaire, ou je brusleray mes Livres. On dit aussi, qu'un homme parle comme un Livre, quand il parle bien, ou quand il affecte de paroistre sçavant.
 
On dit aussi, qu'il faut fermer le Livre, quand on a dit tout ce qu'on pouvoit dire sur quelque sujet. On dit aussi qu'un homme est escrit sur le Livre rouge, quand il est noté envers un Superieur auquel il a fait quelque desplaisir, qui n'attend que l'occasion de s'en vanger.
 
LIVRE, est aussi un terme de compte, & se prend en France pour vingt sols, qui est la valeur d'une monnoye qu'on appelloit autrefois franc, & qui est demeurée son synonyme. En Angleterre les livres sterling valent 13. à 14. francs, & dans les livres des Marchands Anglois, dix livres. La livre Parisis vaut vingt-cinq sous. elle augmente du quart en sus les livres tournois. L'Arithmetique apprend à calculer les livres, les sous & les deniers, à reduire les sous en livres, & les livres en sous. Une tonne d'or est estimée cent mille livres en Hollande. Un million de livres, c'est le tiers d'un million d'or.
 
On dit au Palais, que les Creanciers seront payez au sou la livre, au marc la livre, quand ils sont colloquez à proportion de leur deu sur des effets mobiliaires, ce qu'on appelle par contribution ; ou lors qu'en matiere hypothecaire ils sont en concurrence ou égalité de privilege, & qu'il y a manque de fonds ; ou encore lors qu'en matiere de banqueroute ou de deconfiture, il faut qu'ils souffrent & partagent la perte totale, chacun en particulier aussi à proportion de son deu.
 
En termes de Marine, on dit livre à livre, au lieu de dire, au sol la livre.
 
Les Romains avoient aussi une espece de monnoye qu'ils appelloient libra ou libella, qui faisoit la dixiéme partie du denier, à cause qu'elle valoit un as, qui au commencement pesoit une livre de cuivre ; & Scaliger adjouste, qu'ils se servoient aussi du mot de livre pour une monnoye de compte. libra non erat nummus, sed collectio nummorum. L'origine de ce mot vient de ce qu'anciennement, chez les François la livre estoit un poids sur lequel ils regloient la taille de leur monnoye ; & cette taille fut arrestée de vingt sous à la livre. Ensuitte elle devint livre de compte, desorte que tout ce qui valoit 20. sous estoit nommé livre. Dés le temps de Charlemagne les marchez & les contrats ont esté faits sur le pied de cette monnoye imaginaire, quoy que les sous ayent changé de poids & d'aloy. Depuis on fabriqua des pieces d'or qui valoient 20. sols ; & sous Henry III. en 1575. des especes d'argent de pareille valeur. L'un & l'autre furent nommez francs : & ainsi cette monnoye imaginaire devint reelle.
 
On dit proverbialement en ce sens, qu'un homme fait de cent sous quatre livres, & de quatre livres rien, lors qu'il perd sur les ventes & achats de ses marchandises, ou qu'il se ruine en pensant faire le bon mesnager.
 
LIVRE, est aussi une mesure du poids des corps graves qu'on pese, qui est differente selon les lieux. Celle d'Avignon, de Provence & de Languedoc est de 13. onces. La livre de Paris est de 16. onces, celle de Medecine de 12. Celle des Romains estoit aussi de 12. onces. Chaque once est divisée en huit drachmes ou gros, la drachme en trois scrupules ou deniers, & le scrupule en 24. grains. De sorte que la livre de Paris contient 9216. grains. Dans les lieux bien policez on vend toutes choses à la livre, jusques au bois, au charbon, au vin, au poisson. Les balles de mousquet doivent estre de vingt à la livre. Les canons de batterie portent depuis 24. jusqu'à 36. livres de boulet : ce canon pese ordinairement six milliers ou 6000. livres, & l'affust autant. On a mis six quintaux de poudre pour faire joüer ce fourneau, c'est à dire, 600. livres. Les Romains avoient une livre ponderale, & une livre mensurale pour les longueurs. La livre de bled contient, suivant le Pere Mersenne, 13760. grains. Bouterouë a fait de belles Tables des divisions de la livre Romaine, & du rapport à nos grains, & de même de l'as & de ses parties. Ce mot en ce sens vient du Latin libra.
 
Le poids de la livre fut pris par les Romains des Siciliens, qui le nommoient litra. Les Romains ont changé la prononciation du T en B. On l'appelloit aussi obole, qui estoit la même chose que la livre, comme dit Hesychius. Ce poids fut divisé en onze parties, qu'ils nommoient onkia, d'où ont esté faits les noms de libra & oncia leurs diminutifs. La drachme, le scrupule & l'obole sont aussi des noms Grecs. Bouterouë.
 
Dans les vieux Titres on appelle une livre de tesmoins, 72. tesmoins ; & une livre d'années, 72 ans, à cause que la livre qu'ils appelloient libra occidua, estoit alors partagée en 72. sols ou monnoyes d'or. Il falloit 72. tesmoins pour condamner un Evêque, suivant un Concile tenu en l'an 320. à Rome ; ce qu'on appelloit libra testium.
 
Dans les vieux Titres on a appellé aussi livre de terre, un arpent de terre, selon le Pere Sirmond aprés Spelmannus. Mais d'autres pretendent que c'est autant de terre qu'il en falloit pour faire le revenu d'une livre en argent suivant la monnoye du pays qui couroit alors. Dans la basse Latinité on l'appelloit libra, aut librata terrae.
 
En termes de Mechanique, on reduit l'estimation de toutes les forces mouvantes à la livre. Une livre dans une certaine distance du centre contrepese à cent livres.
 
On dit aussi, des livres de legereté, quand on enferme de l'air dans des vessies ou des outres, autant qu'il en faut pour contrepeser à un corps qui enfonce dans l'eau, & le tenir en équilibre, ou plus eslevé.
Le mot du jour Vacances Vacances

Les vacances correspondent à une période où il est loisible de vaquer à ses occupations. Scolaires, elles vident les écoles de leurs élèves, les laissant tout à leur joie d’habiter des étendues de liberté. Les vacances sont, par définition, vacantes, soit vides et libres, propices aux petits et aux grands riens qui font tout.

Aurore Vincenti 17/02/2020