cuit

 

définitions

cuit ​​​ , cuite ​​​ adjectif et nom masculin

Qui a subi la cuisson afin d'être consommé (opposé à cru). Légumes cuits à la vapeur. —  nom masculin Le cru et le cuit.
Qui a subi la cuisson pour un usage particulier. Terre cuite.
familier Être cuit, pris, vaincu. ➙ familier fait, fichu, refait. —  C'est du tout cuit, c'est réussi d'avance.
familier et vieilli Ivre. Il est rentré complètement cuit. ➙ cuite.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les yeux émerillonnés, le nez en as de trèfle, la bouche entr'ouverte de poisson cuit de la laveuse, ça ne peut se dire !Edmond de Goncourt (1822-1896)
Il arrose, il bénit la bûche avec du vin cuit et prononce les paroles sacramentelles.Alphonse Chabot (?-1921)
On le cuit dans des espèces de boîtes de fer, car il espère toujours guérir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le soleil jette de l'or dans les verres, il allume un bouton sur cette veste, il cuit un tas de mouches dans ce coin.Jules Vallès (1832-1885)
Et ce n'est que lorsque le hasard est cuit à point que je lui souhaite la bienvenue pour en faire ma nourriture.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
On le mange bouilli ou cuit au four ; dans cet état, il se garde quatre et six mois.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
J'ai mis là-dedans le lapin entier et cuit à point, et tout ce qu'il faut.Jean Aicard (1848-1921)
On lui servit de la bonne soupe, du lard, des pommes de terre, du pain de ménage très bien cuit, des crêpes, du lait et des brioches.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
La méchanceté de leurs petits yeux noirs et durs subsistait malgré le gonflement de leurs corps de gras scorpions et rose mal cuit.Aimery de Comminges (1862-1925)
Il n'y a que le nez qui compte ; il me cuit comme tout et il flambe comme un bouchon de carafe.Jules Vallès (1832-1885)
Adrienne était friande et appréciait mieux que personne la pulpe fraîche d'un beau fruit, la saveur délicate d'un faisan doré cuit à point ou le bouquet odorant d'un vin généreux.Eugène Sue (1804-1857)
Toutes les odeurs, toutes les flammes venaient frapper là ; le plafond jaune semblait cuit, une lanterne brûlait dans un brouillard roussâtre.Émile Zola (1840-1902)
Dans la taille encore, vous avez moins chaud ; mais si tu savais comme on cuit, au fond de la voie !Émile Zola (1840-1902)
En effet, de quart d'heure en quart d'heure, nous rencontrions quelque ossement énorme rongé par les bêtes, cuit par le soleil, tout blanc, tachant le sable.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais son grand régal était un certain potage, du vermicelle cuit à l'eau, très épais, où il versait la moitié d'une bouteille d'huile.Émile Zola (1840-1902)
Ce vin qui, tout bien calculé, ne m'est revenu qu'à 10 sous la bouteille, est, quant à la qualité, supérieur au vin cuit qu'on a l'usage de faire aux vendanges.Nicolas Appert (1749-1841)
De vieux souliers, des lanières de cuir des angarebs, tout en un mot était cuit, bouilli et mangé.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Cette écorchure me cuit tant, que je ne serais pas fâchée de l'endormir en me reposant une heure ou deux.Paul Mahalin (1838-1899)
Non par la raison triviale que le feu réchauffe nos pieds ou cuit notre soupe, mais parce qu'il a des étincelles.Victor Hugo (1802-1885)
Mauvais sommeil, nuit détestable à digérer laborieusement l'affreux pain pas cuit, qu'on mange ici comme du gâteau.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots d’Halloween Top 10 des mots d’Halloween

Chaque année, le 31 octobre, des enfants de nombreux pays se déguisent en des personnages fantastiques et vont récolter des friandises de porte en porte tandis que des citrouilles sculptées arborent des sourires effrayants… C’est Halloween ! Cette fête païenne d’origine celte est répandue depuis longtemps dans les pays anglo-saxons. Popularisée par les films d’horreur, elle s’est propagée dans le courant des années 1990, assortie de toute son imagerie gentiment effrayante. Squelette, fantôme, lanterne, sorcière, autant de mots associés à cet évènement et dont je vous propose de découvrir l’origine. Tremblez !

Édouard Trouillez 26/10/2020