ivre

 

définitions

ivre ​​​ adjectif

Qui est sous l'effet de l'alcool. ➙ soûl ; ivrogne. Il était complètement ivre, ivre mort.
Qui est transporté hors de soi (sous l'effet d'une émotion violente). Ivre d'amour, d'orgueil.
 

synonymes

ivre adjectif

aviné, en état d'ivresse, pris de boisson, coufle (familier, région.), soûl (familier), beurré (familier), bituré (familier), blindé (familier), bourré (familier), brindezingue (familier, vieilli), cuité (familier), déchiré (familier), défoncé (familier), noir (familier), paf (familier), parti (familier), pété (familier), pinté (familier), plein (comme une barrique, comme une outre) (familier), rétamé (familier), rond (comme une queue de pelle) (familier), schlass (familier), paqueté (Québec)

transporté, enivré, fou, grisé, troublé

un peu ivre

gai, émoustillé, entre deux vins, éméché (familier), en goguette (familier), gris (familier), pompette (familier)

être ivre

avoir bu, avoir un coup, un verre dans le nez (familier), avoir pris une caisse (familier), avoir son compte (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand ce dernier fut debout, il chancela à deux ou trois reprises, et ses jambes se dérobèrent sous lui comme s'il eût été ivre.Charles de Bernard (1804-1850)
Il ne paraissait pas ivre, mais sa gaieté devenait plus furieuse, ses gestes plus heurtés, et sa chanson plus ordurière.Georges Ohnet (1848-1918)
Ce mot était terrible ; il suffisait de le prononcer pour que toute une ville fût comme ivre et ne se connût plus...Jules Michelet (1798-1874)
Autour de lui, il promenait toujours des yeux inquiets, comme ceux d'un homme ivre qui tâche de rattraper le fil d'une raison fuyante.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Plus loin, un homme les surprit, mais il était ivre, il s'éloigna en les injuriant.Émile Zola (1840-1902)
Henriot, à demi ivre comme toujours, poussa son cheval dans la foule, du côté d'où venaient les menaces.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On l'y accueillait joyeusement ; on le faisait danser et chanter, et plus il était ivre, plus les assistants s'amusaient.Marc Elder (1884-1933)
Mais, quand il était ivre, son caractère s'aigrissait, parfois même il devenait méchant et s'emportait violemment, il se querellait avec ses compagnons, et plusieurs fois il alla jusqu'à me battre.Judith Gautier (1845-1917)
La mère et la fille furent mises en liberté le lendemain ; heureusement pour elles que le tyran se souvint qu'il était ivre, lorsqu'il les avait arrêtées.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Sombre, morose, il entra dans sa maison et parcourut, comme un homme ivre ou fou, chaque appartement.Pamphile Le May (1837-1918)
Il avait la face congestionnée, les pommettes toutes rouges, luisantes sous la peau tendue, comme lorsqu'il était ivre.Jean Aicard (1848-1921)
Il nous revenait moulu, pâle, les traits tirés, ivre de fatigue, de grand air, les yeux pleins de visions d'eaux tourbillonnantes dans le brouillard du matin.Ernest Daudet (1837-1921)
L'ivrognerie est pour moi le plus répugnant des vices, et devant un homme ivre j'éprouve à la fois le dégoût, une affreuse tristesse et la colère.Félix Nadar (1820-1910)
Un laquais ivre poursuivant une maritorne n'eût pas eu de pires ni de plus basses impudences.Émile Gaboriau (1832-1873)
On peut vivre, seulement pendant qu'on est ivre de la vie ; mais aussitôt l'ivresse dissipée, on voit que tout n'est que supercherie, supercherie stupide...Romain Rolland (1866-1944)
Ivre de morphine, l'œil en feu, il sabrait des mains à droite et à gauche, et prise de peur, la dame s'éloignait.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Jeanne s'élança hors de l'appartement, non pas ivre, mais insensée de joie et d'orgueil satisfait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il était ivre de joie : la beauté des choses lui parlait, et il la comprenait enfin en même temps qu'il la voyait.George Sand (1804-1876)
Mâtho, tel qu'un homme ivre, dormait étendu sur le flanc, avec un bras qui dépassait le bord de la couche.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je passai le pont tout joyeux ; je me promenai le long du quai ; j'étais ivre de joie au bout d'une demi-heure.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « YVRE » adj. m. & f.

Qui a trop beu de quelque liqueur, dont les fumées font perdre la connoissance & le mouvement, en offusquant le cerveau. Les gens du Nord ne quittent point la table, qu'ils ne soient yvres à ne voir goute, à ne se pouvoir remuer, yvres comme une souppe. Il ne faut point raisonner avec un homme yvre. On dit aussi, Je ne suis ni fou, ni yvre, pour dire, Je suis en mon bon sens.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020