pompe

 

définitions

pompe ​​​ nom féminin

littéraire Déploiement de faste dans un cérémonial. ➙ apparat, magnificence ; pompeux. —  locution En grande pompe, avec faste.
Pompes funèbres*.
Religion au pluriel Les vanités du monde. Renoncer à Satan, à ses pompes et à ses œuvres.

pompe ​​​ nom féminin

Appareil destiné à déplacer un liquide. Pompe aspirante ; foulante. Amorcer une pompe. Aller chercher de l'eau à la pompe. Pompe à incendie. Bateau-pompe, muni de lances à incendie.
Pompe (à essence) : distributeur d'essence. ➙ poste d'essence, station-service ; pompiste. Les pompes d'un garage.
Appareil déplaçant de l'air. Pompe à vélo.
familier Traction des bras.
au figuré
familier Avoir un coup de pompe : se sentir brusquement épuisé.
familier Partir à toute pompe, à toute vitesse.
familier Chaussure. Une paire de pompes. —  locution Être à côté de ses pompes : ne pas avoir les idées claires, être distrait.
familier Soldat de deuxième pompe, simple soldat.
argot scolaire Papier contenant des informations que l'on cache pour l'utiliser frauduleusement lors d'un examen. ➙ antisèche.
 

synonymes

pompe nom féminin

[familier] traction

[familier] chaussure

pompe à essence

poste d'essence, distributeur d'essence, station-service, essencerie (Afrique)

pompe à incendie

autopompe, motopompe

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « pompe »

Les cascades jouaient ; les eaux faisaient un charmant murmure, et toute la cour y était dans un ordre et dans une pompe admirables.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il se tordait, arrachait la terre avec ses griffes, bondissait, retombait inerte, puis recommençait, et son souffle rauque, rapide, faisait un bruit de pompe, un bruit affreux que j'entends encore.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pour aviver le plaisir par le contraste ou tromper les langueurs qui suivent, le roi se fit donner le spectacle d'une pompe funèbre.Jules Michelet (1798-1874)
On les dompte par la force, on les séduit par la pompe, on leur plaît par la ruse ; mais on les ennuie par la bonne volonté sans apparat.Louis Ulbach (1822-1889)
Malgré toutes les précautions et en dépit d'une active surveillance, la pompe gelée à fond ne fonctionnait plus.Louis Boussenard (1847-1910)
Enfin, le cortège défila, et il était la grande curiosité attendue, la pompe dont on souhaitait ardemment le passage, pour l'acclamer.Émile Zola (1840-1902)
Nous apparaissions tous, et nous étions en effet, comme une parade vivante dressée pour environner l'empereur d'une pompe qu'il croyait nécessaire.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Il était ivre, il lançait lui-même ses hommes contre cette pompe, qu'il avait sauvée quelques heures plus tôt.Émile Zola (1840-1902)
Un petit bâtiment carré d'une forme très-élégante, et ombragé de peupliers et d'acacias, contient tout l'appareil de la pompe à feu, dont nous allons donner une courte description.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Le même jour, la municipalité proclama le décret du danger de la patrie sur toutes les places publiques, avec une pompe imposante et sévère.Théophile Lavallée (1804-1867)
Hier, dans l'apparat et la magnificence, s'en est allé ce général aux allures simples, qui était si insouciant de la pompe et des grandeurs.Pierre Loti (1850-1923)
Elle répondit à l'idée que je m'en étais faite par sa pompe et par sa majesté.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Dans la péroraison de ce discours, il représenta le héros entouré de la pompe de ses victoires, et la dédaignant pour pleurer un enfant.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Une démocratie peut environner de pompe ses magistrats et les couvrir de soie et d'or sans attaquer directement le principe de son existence.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
La cérémonie fut touchante par le défaut même de pompe, par le sentiment qu'on y apportait.Adolphe Thiers (1797-1877)
On entend au loin mugir l'onde ; une brume épaisse borde la pompe aspirante que le hasard a formée.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Quoiqu'il ne l'avouât pas, le colonel était fort sensible à ces petites solennités ; aussi ne négligeait-on rien pour y ajouter toute la pompe désirable.Alphonse Karr (1808-1890)
Tournant le dos à la pompe du fond, la marchande pétrissait « la maniotte, » au milieu d'une boîte de chêne.Émile Zola (1840-1902)
J'ai maintenant de l'eau à la cuisine, aux écuries, partout, et, l'année prochaine, je me donnerai une pompe à incendie.Dorothée de Dino (1793-1862)
Il s'environna d'une pompe nouvelle qui devait mettre une plus grande distance entre lui et les autres hommes.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Afficher toutRéduire

Exemples de « pompé »

Après avoir pompé mon existence jusqu'au fond de mes veines, il commençait à tarir ses propres sources.Charles de Bernard (1804-1850)
La matinée bien qu'un peu fraîche présageait un beau jour : un transparent brouillard s'élevait de la terre pompé par les rayons de plus en plus ardents du soleil.Gustave Aimard (1818-1883)
L'air ayant été pompé par la méthode que l'on sait, et le vase étant bouché hermétiquement, ce vase sera alors plus léger qu'un pareil volume d'air.Eugène Muller (1826-1913)
Cette décision n'étonna personne, puisque, n'ayant pas passé dans l'eau bouillante, il n'avait rien perdu de ses principes, et avait au contraire pompé tout l'arôme de l'assaisonnement.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POMPE » s. f.

Despense magnifique qu'on fait pour rendre quelque action plus recommandable, plus solemnelle & plus éclatante. Rien n'a égalé la pompe & la magnificence des triomphes Romains. Les gens se ruinent par une vaine pompe & ostentation. Le luxe a porté la pompe des habits à un tres-haut point. Le Christianisme veut qu'on renonce à Sathan & à ses pompes. On fait aux Rois de magnifiques pompes funebres. La pompe la plus surprenante qu'on ait jamais vûë est celle d'Antiochus surnommé le Splendide, qui est décrite par Polybe, & par Athenée. Il y avoit en marche cinquante mille hommes. On en voit aussi une ample description dans le Traité des Carrousels du Pere Menestrier.
 
POMPE, se dit figurément en choses spirituelles & morales. L'Escriture nous apprend que le Seigneur viendra en grande pompe juger les vivants & les morts. On dit aussi, la pompe du stile, des vers, de l'eloquence, quand on parle, qu'on écrit avec des mots choisis, relevez & magnifiques.
 
POMPE, est aussi une machine pour élever des eaux. Elle est composée d'un tuyau renforcé, qu'on appelle le corps de pompe. On appelle le pot d'une pompe, l'endroit par où entre l'eau pressée par le piston. Il y a au bas une soupape qui s'ouvre pour laisser entrer l'eau, & qui se ferme pour l'empescher d'en sortir. Elle a aussi un piston qui s'abaisse & qui s'éleve par le moyen d'une manivelle qu'on appelle brimbale. Il y a des pompes aspirantes qui élevent l'eau à 32. pieds par le seul poids de l'air ; d'autres qui agissent par compression, qui l'élevent à toutes sortes de hauteurs. La plus belle de toutes les machines hydrauliques est la pompe inventée par Ctesibius, qui luy a donné son nom Latin organum Ctesibicum. La pompe est de grand usage sur mer pour vuider les eaux d'un navire. On en met deux de chaque costé du grand mast, & quelquefois une vers l'artimon. Ce mot vient de l'Alleman pomp, qui signifie la même chose.
 
POMPE, se dit de ces phioles renversées que les Oiseliers mettent dans les augets des cages de leurs oiseaux pour leur fournir toûjours à boire & à manger.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020