manier

 

définitions

manier ​​​ verbe transitif

Avoir en main, entre les mains tout en déplaçant, en remuant. Manier un paquet avec précaution. ➙ manipuler.
Utiliser en ayant en main. Manier des outils, le pinceau. —  Voiture facile à manier. ➙ manœuvrer.
Manier de l'argent (➙ brasser), des fonds (➙ gérer).
Mener à son gré (qqn). ➙ diriger, manipuler.
au figuré Employer plus ou moins habilement. Savoir manier l'ironie.

se manier ​​​ verbe pronominal se magner ​​​

familier Se remuer, se dépêcher. Magnez-vous ! —  locution, vulgaire Se manier le train (même sens).
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me magne

tu te magnes

il se magne / elle se magne

nous nous magnons

vous vous magnez

ils se magnent / elles se magnent

imparfait

je me magnais

tu te magnais

il se magnait / elle se magnait

nous nous magnions

vous vous magniez

ils se magnaient / elles se magnaient

passé simple

je me magnai

tu te magnas

il se magna / elle se magna

nous nous magnâmes

vous vous magnâtes

ils se magnèrent / elles se magnèrent

futur simple

je me magnerai

tu te magneras

il se magnera / elle se magnera

nous nous magnerons

vous vous magnerez

ils se magneront / elles se magneront

pronominal

indicatif

présent

je me manie

tu te manies

il se manie / elle se manie

nous nous manions

vous vous maniez

ils se manient / elles se manient

imparfait

je me maniais

tu te maniais

il se maniait / elle se maniait

nous nous maniions

vous vous maniiez

ils se maniaient / elles se maniaient

passé simple

je me maniai

tu te manias

il se mania / elle se mania

nous nous maniâmes

vous vous maniâtes

ils se manièrent / elles se manièrent

futur simple

je me manierai

tu te manieras

il se maniera / elle se maniera

nous nous manierons

vous vous manierez

ils se manieront / elles se manieront

actif

indicatif

présent

je manie

tu manies

il manie / elle manie

nous manions

vous maniez

ils manient / elles manient

imparfait

je maniais

tu maniais

il maniait / elle maniait

nous maniions

vous maniiez

ils maniaient / elles maniaient

passé simple

je maniai

tu manias

il mania / elle mania

nous maniâmes

vous maniâtes

ils manièrent / elles manièrent

futur simple

je manierai

tu manieras

il maniera / elle maniera

nous manierons

vous manierez

ils manieront / elles manieront

 

synonymes

magner se verbe pronominal

se dépêcher

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je reconnais là les méthodes classiques dont lui et son parti sont coutumiers et qui, dans le fond, ne visent qu'à manier l'insulte.Europarl
Il apprend la physique ou telle autre science avec des livres et ne sait jamais manier un instrument de physique.Gustave Le Bon (1841-1931)
Et, en vous voyant manier si facilement ces choses si abstraites, j'éprouve pour vous une sainte vénération.Marie Bashkirtseff (1858-1884)
Il lui arrive de les manier, ces papiers anciens, avec ses doigts où brillent des saphirs et des turquoises.Paul Bourget (1852-1935)
Ce serait aussi duper nos concitoyens, qui auront prochainement à manier ces nouveaux billets qu'ils ne connaissent pas.Europarl
Accoutumé à manier le sceptre, qui l'empêcherait de le porter toujours, et d'inscrire son nom seul au bas des lois que seul il avait dictées ?Alfred de Vigny (1797-1863)
Nous avons pourtant sur terre un excellent instrument d'éducation : la famille ; et dans la famille, un être d'élection qui le sait manier avec une infinie délicatesse : la mère.Charles Turgeon (1855-1934)
L'on pourra ainsi essayer de manier de façon plus efficace les moyens communautaires dont nous disposons, pour combattre l'augmentation de la toxicomanie.Europarl
Par conséquent, aujourd’hui, cette notion-là, il faut la manier avec un peu de précaution.Europarl
L'habitude de manier le couteau de cuisine, et de couper des viandes, l'avait rendu féroce.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Cet officier, qui se distinguait par une habileté consommée dans l'art de manier une cavalerie nombreuse, se présente avec vingt-quatre escadrons de cuirassiers, que suit toute la masse des dragons.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Pour sûr, il avait de l'argent à manier, puisqu'il lui en était resté aux doigts...Émile Gaboriau (1832-1873)
L'emploi des appareils coûteux, compliqués et nécessairement longs à manier empêche souvent de bien observer les phénomènes.Gustave Le Bon (1841-1931)
Il se fiait d'ailleurs, un peu présomptueusement peut-être, à son adresse à manier les hommes, pour se faire servir par ses nouvelles recrues, sans se laisser compromettre par elles.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ces deux médiocres citoyens n'étaient pas plus faits l'un que l'autre pour manier la police.Joseph Fouché (1759-1820)
Les médecins aliénistes se trouvent quelquefois amenés à donner des bains de douze et de vingt-quatre heures : c'est là une médication très active, et difficile à manier.Charles Burlureaux (1851-1927)
L'ardeur de manier un sabre de bois animait ses joues rondes qui sont maintenant ravinées et comme cicatrisées...Henri Barbusse (1873-1935)
Ensuite l'extrême force est beaucoup moins utile dans les batailles ; et, pour les combats particuliers, c'est l'adresse à manier l'épée ou le pistolet qui fait l'avantage.Stendhal (1783-1842)
Et, précisément parce qu’elle est si radicale, nous devons la manier avec précaution et nous devons veiller à ce qu’un certain nombre de conditions préalables soient remplies.Europarl
De tout ce pays, c'est le lieu où la population est la plus mobile, la plus difficile à manier et la plus dangereuse.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MANIER » verb. act.

Toucher avec la main. Il n'appartient qu'aux Ecclesiastiques de manier les calices, les hosties consacrées, d'y toucher.
 
On le dit aussi en choses prophanes. Cette prude ne veut pas qu'on luy manie le bras, le bout du doigt. Les Capucins ne veulent point manier d'argent. Ce mot vient de manicare, comme qui diroit manu tractare Menage.
 
MANIER, donner une qualité convenable à une chose à force de la faire passer par ses mains. Les Courroyeurs manient le cuir jusqu'à ce qu'il soit bon, qu'il soit doux, obeïssant, chaussant. Il faut bien manier la paste pour la paistrir.
 
MANIER, signifie aussi, esprouver la qualité d'une chose en la tastant avec les mains. Maniez ce castor, ce drap, vous en connoistrez la bonté.
 
MANIER, se dit aussi de ce qui passe par les mains. Ce Sçavant a bien manié des Livres en sa vie. Il n'y a point de bons livres qu'il n'ait maniez & feuillettés. Ce Financier manie tous les jours bien de l'argent. La monnoye s'use, s'efface, à force de la manier.
 
MANIER, se dit aussi en parlant de toutes les choses qui se conduisent par art & avec la main. Ce Peintre est adroit à manier son pinceau, à manier ses couleurs, à les bien mesler ; cet escrivain à manier la plume ; ce Cavalier à manier l'espée ; cette fille à manier l'aiguille ; ce Maçon à manier la truelle.
 
MANIER, se dit figurément en choses morales. C'est le talent des Orateurs de manier les esprits, de leur inspirer les passions, les mouvements qu'ils desirent. L'esprit de la populace est difficile à manier, il se manie plus par la crainte que par la raison.
 
MANIER, signifie aussi, Gouverner, regler. Les Magistrats manient les affaires publiques. Le Sur-Intendant manie les finances, en dispose, en ordonne. Ce Maistre d'Hostel manie tout dans cette maison, y ordonne de toutes choses.
 
MANIER, se dit aussi des mots qui sont fort en usage. Les mots qui ont passé du Latin dans nostre langue, quand ils sont bien maniés, perdent souvent quelque chose de leur Orthographe, de leur prononciation ; au lieu que ceux qui sont peu maniés, qui n'ont pas tant d'usage, les retiennent.
 
MANIER, en termes de Manege, se dit des chevaux dressez qui ont de l'escole. Ce cheval manie bien à courbettes, manie bien terre à terre, manie bien à toute sorte d'airs. Faites manier, travailler vostre cheval sur les voltes.
 
En ce sens on dit figurément, Manier quelqu'un, le faire aller à courbettes, pour dire, le gourmander, le maltraitter, luy faire faire ce qu'on veut par violence, par autorité.
 
On dit proverbialement, qu'on ne peut manier du beure sans s'engraisser les doigts, pour dire, qu'on profite toûjours à manier de l'argent, qu'il en demeure une partie au Financier.
 
MANIÉ, ÉE. part. pass. & adj. C'est une chose que je n'ay ni veuë ni maniée, dont je n'ay point de connoissance.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020