orgueil

 

définitions

orgueil ​​​ nom masculin

Opinion très avantageuse qu'une personne a de sa propre valeur aux dépens de la considération due à autrui. ➙ arrogance, présomption, suffisance. Être bouffi d'orgueil. —  (sens positif) ➙ amour-propre, fierté.
L'orgueil de : la satisfaction d'amour-propre que donne (qqn, qqch.). ➙ fierté. Tirer (grand) orgueil de (➙ s'enorgueillir). —  Ce qui motive cette fierté.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il dit que vous me donnez des idées d'orgueil, qu'il ne me laissera plus venir ici, mais que je prendrai une autre femme et m'établirai chez lui.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Ce petit coin du sol qui lui appartient en propre dans ce vaste univers le remplit d'orgueil et d'indépendance.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
L'orgueil de son rang et de ses succès lui faisait tout rapporter à sa personne.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Ils montraient un orgueil de rivaux à celui-ci et un orgueil de parvenus à celle-là.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Je pense que notre mission consiste à aborder une question où des principes clairs doivent prendre le pas sur tout sentiment d'orgueil du moment.Europarl
Quant à la régénération de la société, tâche devant laquelle tu recules, je n'ai jamais eu l'orgueil d'essayer même de l'entreprendre.Émile Zola (1840-1902)
Les yeux clos, peut-être pour toujours, elle ignorait l'orgueil et la joie de posséder un fils.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il n'y a bien sûr pas que des perdants dans le jeu de la mondialisation ; il y a aussi des gagnants gonflés d'orgueil.Europarl
Il y aurait bien moins de mal sur la terre si le sentiment de l'orgueil n'existait pas.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Elle m'eût paru sûre de son succès que mon orgueil se serait révolté ; mais sa timidité me toucha.Henri de La Blanchère (1821-1880)
N'êtes-vous pas, – et je le dis avec un peu d'orgueil, – non seulement une des plus aimées, – mais aussi la plus profondément respectée de toutes les créatures ?Charles Baudelaire (1821-1867)
Et puis, la correction qu'il avait reçue ne semblait acceptable à son orgueil que venue d'une autorité paternelle.Jean Aicard (1848-1921)
Bien des femmes sont tombées dans cet abîme ; j'ai l'orgueil de croire qu'aucune n'en a mieux et plus vite sondé la profondeur.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
J'y retrouvais surtout cette excessive fureur d'orgueil prématuré propre à notre âge, – j'entends dans le monde de ceux qui pensent.Paul Bourget (1852-1935)
Dans la pudeur qui s'empare d'un homme quand il aime, n'y a-t-il pas toujours un peu de honte, et ne serait-ce pas sa petitesse qui fait l'orgueil de la femme ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Je vous donnerai toutes les voluptés de l'orgueil, de la puissance, de la richesse, de la passion, du péril et de la victoire !Daniel Lesueur (1854-1921)
Je rentre en moi-même, je vois mon égoïsme, mon orgueil, ma folie, et je pardonne leurs défauts aux autres.Émile Zola (1840-1902)
Nous n'en avons pas fini avec l'orgueil, mais impossible de le peindre sous toutes ses formes.Charles Wagner (1852-1918)
Cette conviction peut être erronée, ou bien reposer sur des mérites simplement extérieurs et conventionnels ; peu importe à l'orgueil, pourvu qu'elle soit réelle et sérieuse.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Quand on se donne la peine d'étudier les hommes de près, on est surpris de constater que l'orgueil ait tant de retraites parmi ceux qu'il est convenu d'appeler les humbles.Charles Wagner (1852-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ORGUEIL » subst. masc.

Fierté, arrogance, superbe, sotte gloire & presomption, le premier des sept pechez capitaux. C'est ce peché qui a precipité les mauvais Anges dans l'abysme, qui eurent l'orgueil de se vouloir comparer à Dieu. L'orgueil de Nembrod luy fit entreprendre la construction de la Tour de Babel. Dieu punit l'orgueil de Nabuchodonosor. Cet homme est enflé d'orgueil, bouffi d'orgueil. La grandeur inspire un noble orgueil qui empêche de faire des bassesses.
 
Un noble orgueuil m'apprend qu'estant fille de Roy,
 
Tout autre qu'un Monarque est indigne de moy.
 
Corneille dans le Cid. Ce mot vient du Grec orgilos, formé de orgao qui signifie turgeo.
 
ORGUEIL, en termes d'Artisans, est une pierre ou billot qu'on met sous le levier, & qui est le centre de son mouvement, soit en levant, soit en baissant. Nicod dit que les Ouvriers luy ont donné ce nom, à cause que cette pierre fait mouvoir une masse cent fois plus pesante, & l'oblige à s'esloigner. On l'appelle hypomoclion chez les Mathematiciens.
 
On dit proverbialement, quand on prend un habit neuf au lieu d'un qui est fort usé, qu'on ne le prend pas par orgueil. On dit aussi à un homme de neant qui veut maistriser les autres. D'où vous vient cet orgueil ?
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020