penchant

 

définitions

penchant ​​​ nom masculin

Inclination naturelle (vers un objet ou une fin). ➙ faible goût, propension, tendance. Mauvais penchants. ➙ défaut, vice. Avoir un penchant à la paresse, y être enclin.
littéraire Mouvement de sympathie. Avoir un penchant pour qqn. ➙ affection, amour.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et cependant ce prince est homme ; il aimerait aussi à suivre une fois le penchant de son cœur.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
L'homme qui a vaincu le penchant à l'amour, montre une indifférence toujours odieuse aux femmes : elles cessent aussitôt de s'intéresser à lui.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Dufour voudrait bien entendre ce qu'elle dit, mais, en penchant sa tête vers sa voisine, il a déjà froissé deux fois son chapeau, ce dont elle a paru très-contrariée.Paul de Kock (1793-1871)
Mais il fut bien puni de sa vanité lorsque, penchant la tête, il vit, au-dessous de lui, collée sur la boîte, une étiquette portant un prix.André Hellé (1871-1945)
Il faut donc travailler à la question des langues, notamment en se penchant à nouveau, et de façon objective, sur l'espéranto.Europarl
Nous devons dire en outre que ni l'un ni l'autre n'avaient aucune passion dominante, aucun penchant, ni aucun lien particulier.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ce secret penchant au blâme et à la résistance s'était encore accru par les derniers événements.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Il est regrettable que des étudiants voire des planificateurs se penchant sur des documents tels que celui-ci lisent de telles contradictions en l'espace de quelques pages.Europarl
J’exhorte donc tous mes collègues députés penchant plutôt vers la critique d’apporter demain leur soutien à ce compromis.Europarl
Il se promena longtemps dans sa chambre, se penchant, de loin en loin, à la fenêtre ouverte pour entendre le signal annoncé.Émile Souvestre (1806-1854)
Une fille n'éprouve à cet égard aucune gêne ; tout l'invite à suivre le penchant de son cœur ou la loi de ses sens, et les applaudissements publics honorent sa défaite.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Mon père résolut dès ce moment de m'apprendre ses desseins, & de les déclarer à tout le monde, afin d'écarter ceux qui pouvoient avoir quelque penchant pour moi.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
L'on a dit à ce sujet que les peuples des pays chauds avaient un penchant naturel à la musique ; mais en quoi consiste cette analogie du climat au chant ?Volney (1757-1820)
Ils ne parurent avoir aucun penchant au vol, et, tant qu'ils furent à bord, ils n'essayèrent de soustraire quoi que ce fût.Jules Verne (1828-1905)
Je pense cependant que cette opposition n'est qu'apparente, et n'existera qu'aux yeux de celui qui me croira un penchant décidé pour la campagne.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Pareil ayant été leur penchant l'un pour l'autre, pareille doit être la responsabilité de l'un et de l'autre.Charles Turgeon (1855-1934)
C'est à cette sincérité que j'attribue le penchant qu'ont les opinions les plus divergentes à se rapprocher de moi.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il n'y a que deux familles au monde, disait ma grand'mère : avoir ou n'avoir pas, et elle se sentait beaucoup de penchant pour avoir.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Mais la différence est tout de même frappante entre un organe exécutif ou une administration se penchant sur les droits fondamentaux et un parlement effectuant le même travail.Europarl
Son pressentiment était juste, car aux premières heures du matin, sa femme se penchant sur lui, vit un beau sourire sur sa figure tannée, bronzée par les coups de mer.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PANCHANT, ANTE » adj. & subst.

Qui n'est pas posé à plomb ou perpendiculairement, qui est incliné sur l'horison. Ce mur est vieux, crevassé & panchant. On remarque sur le chemin de St. Denis une croix panchante. Pour peser juste, il ne faut pas que la balance soit panchante. Cette maison est bastie à mi-coste sur le panchant de la montagne.
 
PANCHANT, se dit figurément en choses morales. Un Estat est panchant, quand il est agité de troubles & de guerres intestines. Malherbe a dit de la vieillesse,
 
Et maintenant encore en cet âge panchant.
 
La fortune de ce favory est sur son panchant, elle decline. Cet homme a un grand panchant à l'estude, à l'amour, il y est porté par une inclination naturelle.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020