ragoût

 

définitions

ragoût ​​​ nom masculin

Plat composé de morceaux de viande et de légumes cuits dans une sauce. Un ragoût de mouton.var. ro ragout ​​​ .
 

synonymes

ragoût nom masculin

[sortes] fricassée, blanquette, bouillabaisse, cassoulet, civet, gibelotte, goulasch, haricot, irish stew, matelote, miroton, navarin, ratatouille, salmis, tajine, fricot (péjoratif), ragougnasse (péjoratif), rata (péjoratif), salmigondis (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je viens de demander un petit mouton – c'est le demi-plat de ragoût qu'on appelle ainsi.Jules Vallès (1832-1885)
Et l'oncle aperçut une charmante blonde qui, une cuillère de bois à la main, remuait un ragoût mijotant sur le fourneau.Eugène Chavette (1827-1902)
On ira même jusqu'à leur passer un semblant de fraîcheur, si c'est un ragoût de plus pour les séniles concupiscences dont l'éréthisme est ambitionné.Léon Bloy (1846-1917)
En troisième lieu, certaines corruptrices de profession, pour donner un ragoût plus piquant aux libertins blasés, lèvent quelquefois une boutique de modes et y tiennent des filles publiques.Paul Sébillot (1843-1918)
Il y a dans ce caractère un venin d'envie, un ragoût d'hypocrisie et de cruauté.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Luisa serait-elle venue sans cette circonstance fortuite qui valait un ragoût nouveau à leur étreinte ?René Boylesve (1867-1926)
Cela devait faire un horrible ragoût, si toutefois les gens qui comme vous et moi mangent des huîtres ont le droit de rien accuser d'être dégoûtant.Alphonse Karr (1808-1890)
Remis au lit, il s'amuse à écrire lui-même le ragoût des mauvais bouffons de la cour.Jean Héroard (1551-1628)
Il faut donc borner les repas aux viandes les meilleures, mais apprêtées sans aucun ragoût.François de Fénelon (1651-1715)
Depuis midi, l'institutrice lui faisait la lecture d'un roman sans ragoût, mais qui, à travers le leurre d'une action compliquée, l'étourdissait du va-et-vient mécanique de ses personnages.Camille Lemonnier (1844-1913)
Le soir, je leur ai porté leur dîner, avec le ragoût demandé, qu'ils ont trouvé excellent.Marie Quinton (1854-1933)
Seulement, il savait l'être en gentil-homme, son humilité grande se permettait parfois le ragoût d'une pointe d'opposition.Émile Zola (1840-1902)
Puis, ayant versé deux verres d'eau sur ce ragoût, elle se mit à remuer le tout avec une cuiller de bois, qui avait écume la soupe.Paul Féval (1816-1887)
Mon lieutenant, sans attendre ma réponse, y porta le nez et reconnut, à sa grande satisfaction, qu'ils contenaient un ragoût de cerf qui jetait un certain parfum.Paul de La Gironière (1797-1862)
Il se fait un ragoût de la nouveauté, et quel moyen qu'une femme soit toujours nouvelle ?Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Après le ragoût, elle apporta un autre plat de pommes de terre accommodées avec du lard.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le pot bouillait trop fort et le bouillon se perdait, ou bien le ragoût brûlait.Zulma Carraud (1796-1889)
Il était condamné à l'incertaine expérience de gifler son siècle pour obtenir d'en être écouté et, justement, l'énormité d'un pareil défi avait pour lui le ragoût d'une tentation de volupté.Léon Bloy (1846-1917)
Ce fut un gros ennui pour l'accouchée de le voir se servir lui-même, courir à la cuisine chercher le ragoût, manger dans une assiette creuse, ne pas trouver le pain.Émile Zola (1840-1902)
Veux-tu croire, ô succulente fille, amoureuse au ragoût inoubliable, que je souffre à l'idée de ton mariage avec ce rustre aux étreintes victorieuses !Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAGOUST » s. m.

Ce qui est fait pour donner de l'appetit à ceux qui l'ont perdu, soit par quelque indisposition, soit par la satieté. La gourmandise a inventé mille ragousts qui sont nuisibles à la santé. Un escolier a bon appetit, il ne luy faut point de ragousts. Les Anciens faisoient un ragoust qu'ils appelloient garum, de la pourriture des trippes d'un certain poisson, qu'on gardoit jusqu'à ce que la corruption le fist fondre. C'étoit chez eux une friandise si estimée, que son prix égaloit celuy des plus excellents parfums, à ce que dit Pline.
 
RAGOUST, se dit aussi des choses qui renouvellent d'autres desirs que ceux de l'estomach. Une jeune femme est un ragoust qui renouvelle la vigueur d'un vieillard. Les fruits precoces ont le ragoust de la nouveauté.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020