trou

 

définitions

trou ​​​ nom masculin

Abaissement ou enfoncement naturel ou artificiel de la surface extérieure (de qqch.). ➙ cavité, creux, excavation ; fosse. Un trou du mur, dans le mur. Tomber dans un trou. Boucher un trou. —  Trou d'air : courant atmosphérique descendant qui fait que l'avion descend brusquement.
Abri naturel ou creusé. Animal qui se réfugie dans son trou. ➙ tanière, terrier. —  locution Faire son trou : se faire une place, réussir. —  Trou du souffleur : loge dissimulée sous le devant de la scène, où se tenait le souffleur.
locution, au figuré Boucher un trou : remplir une place vide, combler un manque. —  Avoir un trou de mémoire, un oubli momentané. —  Il y a un trou dans son emploi du temps, un espace de temps inoccupé. Trou dans une comptabilité, de l'argent disparu des comptes. —  Faire le trou normand : boire un verre d'alcool entre deux plats pour activer la digestion.
familier Petit village perdu, retiré. ➙ familier bled. N'être jamais sorti de son trou, ne rien connaître du monde.
familier Prison. Être au trou, aller au trou.
Ouverture pratiquée de part en part dans une surface ou un corps solide. Trou d'aération. Le trou d'une aiguille. ➙ chas. Le trou de la serrure : l'orifice par lequel on introduit la clé.
Endroit percé involontairement (par l'usure, etc.). Trous dans un vêtement. ➙ accroc.
familier Orifice, cavité anatomique. Trous de nez. ➙ narine. —  vulgaire Trou du cul : anus.syn. trou de balle.
Sciences
Astronomie Trou noir : région de l'espace tellement dense qu'aucun rayonnement n'en sort.
Physique Charge positive égale et opposée à celle de l'électron, créée dans un cristal par l'absence d'un électron.
 

synonymes

trou nom masculin

cavité, alvéole, anfractuosité, creux, dépression, excavation, [de la peau] pore, [pour semis] poquet

[sur la route] fondrière, nid de poules, ornière

abri, tanière, terrier

brèche, crevasse, fente, fissure, ouverture, trouée

orifice, [d'une aiguille] chas, [pour chat] chatière, [d'un navire] dalot, [avec foret] forure, [pour poutre] ope, [de flûte, clarinette] perce, perforation

[dans un vêtement] accroc, déchirure

déficit, gouffre

[familier]

coin perdu, bled (familier), patelin (familier)

prison

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il s'agit d'un trou noir dans le marché unique, et j'espère que ce rapport a apporté quelques éclaircissements.Europarl
Est-ce pour nous occuper des bisbilles intérieures d'une famille de paysans qu'on nous a dépêchés dans ce trou ?Paul Mahalin (1838-1899)
De temps en temps je faisais un petit trou avec mes doigts pour voir si cela n'avançait pas.Magdeleine Du Genestoux (1873-1942)
Peu à peu, il se rendit indispensable dans la boutique ; lui seul mettait un peu de gaieté au fond de ce trou noir.Émile Zola (1840-1902)
Chers collègues, nous sommes sur un navire dont la coque présente un trou béant ; maintenant nous devrons sombrer ou nager.Europarl
Le génie lui montre dans des rochers un trou profond dans lequel il le descend.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Vous n'espérez pas que je vous envoie des nouvelles quelconques du fond du trou que j'habite.Émile Zola (1840-1902)
En ce qui concerne le tsunami, je reconnais aujourd’hui qu’il reste un trou de 13 millions d’euros.Europarl
Nous devons donc tous dénoncer ce trou noir juridique dans lequel se trouvent les détenus.Europarl
Si nous ne nous étions pas élevés jusqu'à plus de douze cents mètres, nous n'aurions pu atteindre ce trou où vous avez eu l'idée saugrenue de nous donner rendez-vous.Henry de Graffigny (1863-1934)
Elle était crevée, elle avait un trou énorme, par lequel on apercevait tout le pays d'à côté.Émile Zola (1840-1902)
Ceux-ci allèrent plus loin et creusèrent un trou dans la terre qui recouvrit le corps de l'artiste.Gérard de Nerval (1808-1855)
On cherchait toujours à voir, par une fenêtre ou par un trou, ce qui se passait à l'intérieur ; et, comme on n'avait rien découvert, chacune avait une idée.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Elle sort de son trou assez souvent le jour et toujours vers le soir, vivant de tous les reliefs qu'elle peut trouver dans les maisons.René Martin (1846-1925)
Pourquoi tomber si vite dans le mariage comme dans un trou ouvert sous vos pas ?Guy de Maupassant (1850-1893)
C'était comme si, brusquement, on comblait un trou pour elle ; son passé, à cette heure, allait droit à son présent.Émile Zola (1840-1902)
La folle se repentit de lui avoir montré le trou, mais c'était une folle peu rusée encore.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Il s'y glissa à quatre pattes, et il vit qu'à l'autre bout le trou allait toujours s'élargissant.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
C'est-à-dire, comme on dit chez nous «la souris n'entre pas dans son trou et elle porte des courgettes».Europarl
Mon corps, dont le poids s'était accru par la vitesse acquise et par la distance parcourue, creusa dans la terre un trou d'au moins neuf pieds de profondeur.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROU » s. m.

Petite ouverture qu'on fait à quelque chose en la perçant. Les trous se font avec des instruments pointus, comme poinçons, forets, vilbrequins. On en fait aussi avec des tarrieres, des pinces, des marteaux, des pics dans la muraille, dans la terre, aux habits. Il se fait des trous d'usure avec le temps. Les vers font des trous au bois, aux étoffes. Platon disoit à Diogene, qu'il voyoit sa vanité à travers les trous de son manteau. Le sommier de l'orgue est tout plein de trous, pour distribuer le vent dans les tuyaux. Les Sophistes demandent, quand une cheville ne peut entrer dans un trou, si c'est la faute du trou, ou de la cheville. Menage dit que ce mot vient du Latin truare, qui a été fait de trua, qui signifioit un instrument avec lequel on remuoit la chair du pot, d'où on a fait un diminutif truella, c'est ce que nous appellons truelle ; ou qu'il vient du Grec toreo, qui signifie perforo : ce que Nicod a aussi témoigné. Borel le derive de terebrare.
 
TROU, se dit aussi des creux que font plusieurs animaux pour se loger, comme les lapins, les renards, les taupes. Les oiseaux font leur nid dans des trous. On a bouché tous les trous des terriers. Il a mis le pied dans un trou, il s'est fait une detorse.
 
On dit aussi, qu'un enfant s'est fait un trou à la teste en tombant, pour dire, qu'il s'est fait une playe, que la chair est entamée.
 
TROU, se dit d'un creux, ou d'un puits, d'une carriere, d'une marniere. On a fait boucher les trous de cette marniere, où il étoit dangereux de tomber. On a tiré bien de la pierre de cette carriere, qui est encore sur le trou, pour dire, aux environs. On appelle aussi un trou punais, le trou d'un esgoust, d'un privé.
 
TROU, se dit hyperboliquement d'un lieu fort estroit où on n'est pas à son aise. On est bienheureux à l'armée, quand on trouve quelque trou pour se loger. Cette Eglise ne peut pas contenir tous les Parroissiens, ce n'est qu'un trou. Cette forteresse est bien importante, & cependant ce n'est qu'un trou.
 
TROU, se dit en plusieurs sortes de jeux. Au Triquetrac on dit qu'on donne deux trous à quelqu'un, pour dire, qu'on luy donne deux parties des douze qui font le tour. On marque deux trous, quand on gagne une partie bredouille. Le Trou Madame, est un jeu où on laisse couler des boules dans des trous, ou rigoles marquées diversement pour la perte, ou pour le gain. A la paume il y a un petit trou à fleur de terre du costé du service ; & quand une chasse est au pied du mur, on dit au trou, ou à l'ais, c'est à dire, qu'il faut donner dans l'un, ou dans l'autre pour la gagner.
 
TROU, se dit proverbialement en ces phrases. Une souris qui n'a qu'un trou est bientost prise, pour dire, qu'il faut avoir plusieurs moyens ou ressources dans les affaires pour y entrer, ou en sortir. On dit d'un ignorant qui n'a pas veu le monde, qu'il n'a jamais rien vû que par le trou d'une bouteille. On dit d'un poltron, quand il a peur, qu'il se fourreroit volontiers dans un trou, qu'on luy boucheroit le trou du cul d'un grain de mil. On dit d'un yvrogne, qu'il boit comme un trou ; d'un banqueroutier, d'un fugitif, qu'il a fait un trou à la nuit, un trou à la Lune ; & de celuy qui trouve à toutes les objections des eschappatoires, Autant de trous que de chevilles. On dit aussi de celuy qui va viste en besogne, qu'il a fait en deux coups six trous : proverbe tiré du jeu de Triquetrac.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020