Email catcher

trou

Définition

Définition de trou ​​​ nom masculin

Abaissement ou enfoncement naturel ou artificiel de la surface extérieure (de qqch.). ➙ cavité, creux, excavation ; fosse. Un trou du mur, dans le mur. Tomber dans un trou. Boucher un trou. Trou d'air : courant atmosphérique descendant qui fait que l'avion descend brusquement.
Abri naturel ou creusé. Animal qui se réfugie dans son trou. ➙ tanière, terrier. locution Faire son trou : se faire une place, réussir. Trou du souffleur : loge dissimulée sous le devant de la scène, où se tenait le souffleur.
locution, au figuré Boucher un trou : remplir une place vide, combler un manque. Avoir un trou de mémoire, un oubli momentané. Il y a un trou dans son emploi du temps, un espace de temps inoccupé. Trou dans une comptabilité, de l'argent disparu des comptes. Faire le trou normand : boire un verre d'alcool entre deux plats pour activer la digestion.
familier Petit village perdu, retiré. ➙ familier bled. N'être jamais sorti de son trou, ne rien connaître du monde.
familier Prison. Être au trou, aller au trou.
Ouverture pratiquée de part en part dans une surface ou un corps solide. Trou d'aération. Le trou d'une aiguille. ➙ chas. Le trou de la serrure : l'orifice par lequel on introduit la clé.
Endroit percé involontairement (par l'usure, etc.). Trous dans un vêtement. ➙ accroc.
familier Orifice, cavité anatomique. Trous de nez. ➙ narine. vulgaire Trou du cul : anus. syn. trou de balle.
Sciences
Astronomie Trou noir : région de l'espace tellement dense qu'aucun rayonnement n'en sort.
Physique Charge positive égale et opposée à celle de l'électron, créée dans un cristal par l'absence d'un électron.

Synonymes

Synonymes de trou nom masculin

cavité, alvéole, anfractuosité, creux, dépression, excavation, [de la peau] pore, [pour semis] poquet

[sur la route] fondrière, nid-de-poule, ornière

abri, tanière, terrier

brèche, crevasse, fente, fissure, ouverture, trouée

orifice, [d'une aiguille] chas, [pour chat] chatière, [d'un navire] dalot, [avec foret] forure, [pour poutre] ope, [de flûte, clarinette] perce, perforation

[dans un vêtement] accroc, déchirure

déficit, gouffre

[familier]

coin perdu, bled (familier), patelin (familier)

Synonymes de au trou

en prison, sous les verrous, à l'ombre (familier), au bloc (familier), en cabane (familier), derrière les barreaux (familier), au placard (familier), au gnouf (populaire), au violon (populaire), dans les fers (littéraire)

Combinaisons

Exemples

Phrases avec le mot trou

Du moins, c'est tel qu'elle apparaît dans le souvenir d'enfance, comme étant une, sans trou, sans manque qui permettrait à l'enfant de se croire désirée.Poétique, 2008, Marie-Andrée Morache (Cairn.info)
Nicole*, elle, a constaté un trou de trois années dans sa carrière alors qu'elle n'a jamais arrêté de travailler.Capital, 10/06/2021, « Retraite : les erreurs les plus fréquentes et comment les… »
Donc, finalement le trou est bien, c'est le cas de le dire, métaphorisé, fût-ce par le mystère, c'est-à-dire par quelque chose qu'on ignore.La Cause du désir, 2008, Francesca Biagi-Chai (Cairn.info)
Il s'agit d'un trou noir dans le marché unique, et j'espère que ce rapport a apporté quelques éclaircissements.Europarl
Malgré ce trou d'air, c'est bien ce nouveau statut qui a dopé le nombre de créations en 2009.Capital, 17/12/2009, « Le statut de l'auto-entrepreneur fait moins recette »
Ce genre d'attaque peut aussi payer puisque le coureur parvient à faire le trou sans trop forcer.Ouest-France, 18/06/2021
Du qui va envoyer au trou, du qui va innocenter.Multitudes, 2005, La Commission des mots de la CIP-IdF (Cairn.info)
Ni étoile supergéante ni trou noir supermassif, rien de rien.Ça m'intéresse, 19/09/2021, « Le grand mystère de la matière noire »
Intrigués, lui et quatre de ses amis ont alors fait d'autres trous dans plusieurs arbres, afin de voir s'ils allaient eux aussi se reboucher.Géo, 06/01/2022, « Un coup accidentel dans un arbre révèle un comportement étonnant… »
Les services techniques ont creusé le trou, et la municipalité a offert l'arbre.Ouest-France, 04/12/2015
Le trou s'allongeait, s'élargissait, et bientôt il fut assez profond pour recevoir le corps.Jules Verne (1828-1905)
Dans ce lieu, le trou est certes un trou, mais il se trace avec un contour précis : un vide qui possède une limite.La Cause du désir, 2011, Éric Laurent, Caroline Peyron (Cairn.info)
Le trou béant dans la muraille a lui été sécurisé par un échafaudage.Ouest-France, 01/01/2021
Deuxième confinement oblige, les cinémas ont de nouveau éteint leurs projecteurs et vont devoir revivre un nouveau trou noir abyssal.Ouest-France, Thierry SOUFFLARD, 31/10/2020
Leurs feuilles montraient entre cinq et dix trous formant de petits croissants.Géo, 22/05/2020, « Comment les bourdons incitent les plantes à fleurir plus tôt… »
Or, l'année 2020 s'est terminée avec un trou de 400 000 €.Ouest-France, Flore MABILLEAU, 06/03/2021
À dix minutes du terme, le trou est fait (23-29, 52'), mais les locales n'abdiquent pas.Ouest-France, 26/09/2021
Dans ce contexte très favorable, la crise financière internationale de 2008 semble avoir été un simple trou d'air.Revue d'économie financière, 2016, Gilles Dufrénot (Cairn.info)
D'abord, tous les bisons disparurent par un trou dans le sol.Revue française de psychanalyse, 2007, Jonathan Lear (Cairn.info)
Si elle gèle, elle gagne en volume, et lors du dégel les trous apparaissent.Ça m'intéresse, 19/08/2019, « Pourquoi nos routes sont en si mauvais état »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TROU s. m.

Petite ouverture qu'on fait à quelque chose en la perçant. Les trous se font avec des instruments pointus, comme poinçons, forets, vilbrequins. On en fait aussi avec des tarrieres, des pinces, des marteaux, des pics dans la muraille, dans la terre, aux habits. Il se fait des trous d'usure avec le temps. Les vers font des trous au bois, aux étoffes. Platon disoit à Diogene, qu'il voyoit sa vanité à travers les trous de son manteau. Le sommier de l'orgue est tout plein de trous, pour distribuer le vent dans les tuyaux. Les Sophistes demandent, quand une cheville ne peut entrer dans un trou, si c'est la faute du trou, ou de la cheville. Menage dit que ce mot vient du Latin truare, qui a été fait de trua, qui signifioit un instrument avec lequel on remuoit la chair du pot, d'où on a fait un diminutif truella, c'est ce que nous appellons truelle ; ou qu'il vient du Grec toreo, qui signifie perforo : ce que Nicod a aussi témoigné. Borel le derive de terebrare.
 
TROU, se dit aussi des creux que font plusieurs animaux pour se loger, comme les lapins, les renards, les taupes. Les oiseaux font leur nid dans des trous. On a bouché tous les trous des terriers. Il a mis le pied dans un trou, il s'est fait une detorse.
 
On dit aussi, qu'un enfant s'est fait un trou à la teste en tombant, pour dire, qu'il s'est fait une playe, que la chair est entamée.
 
TROU, se dit d'un creux, ou d'un puits, d'une carriere, d'une marniere. On a fait boucher les trous de cette marniere, où il étoit dangereux de tomber. On a tiré bien de la pierre de cette carriere, qui est encore sur le trou, pour dire, aux environs. On appelle aussi un trou punais, le trou d'un esgoust, d'un privé.
 
TROU, se dit hyperboliquement d'un lieu fort estroit où on n'est pas à son aise. On est bienheureux à l'armée, quand on trouve quelque trou pour se loger. Cette Eglise ne peut pas contenir tous les Parroissiens, ce n'est qu'un trou. Cette forteresse est bien importante, & cependant ce n'est qu'un trou.
 
TROU, se dit en plusieurs sortes de jeux. Au Triquetrac on dit qu'on donne deux trous à quelqu'un, pour dire, qu'on luy donne deux parties des douze qui font le tour. On marque deux trous, quand on gagne une partie bredouille. Le Trou Madame, est un jeu où on laisse couler des boules dans des trous, ou rigoles marquées diversement pour la perte, ou pour le gain. A la paume il y a un petit trou à fleur de terre du costé du service ; & quand une chasse est au pied du mur, on dit au trou, ou à l'ais, c'est à dire, qu'il faut donner dans l'un, ou dans l'autre pour la gagner.
 
TROU, se dit proverbialement en ces phrases. Une souris qui n'a qu'un trou est bientost prise, pour dire, qu'il faut avoir plusieurs moyens ou ressources dans les affaires pour y entrer, ou en sortir. On dit d'un ignorant qui n'a pas veu le monde, qu'il n'a jamais rien vû que par le trou d'une bouteille. On dit d'un poltron, quand il a peur, qu'il se fourreroit volontiers dans un trou, qu'on luy boucheroit le trou du cul d'un grain de mil. On dit d'un yvrogne, qu'il boit comme un trou ; d'un banqueroutier, d'un fugitif, qu'il a fait un trou à la nuit, un trou à la Lune ; & de celuy qui trouve à toutes les objections des eschappatoires, Autant de trous que de chevilles. On dit aussi de celuy qui va viste en besogne, qu'il a fait en deux coups six trous : proverbe tiré du jeu de Triquetrac.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le français des régions C'est en lavant qu'on devient lavande C'est en lavant qu'on devient lavande

L’origine du mot lavande interpelle. Sa forme rappelle en effet l’italien lavanda, qui signifie « lavage, toilette ».

22/04/2022