dessein

 

définitions

dessein ​​​ nom masculin

littéraire Idée que l'on forme d'exécuter qqch. ➙ but, intention, projet. De grands desseins. Nourrir de noirs desseins. —  Former le dessein de (+ infinitif).
Dans le dessein de : dans l'intention de, en vue de. Faire qqch. dans le dessein de nuire.
À dessein locution adverbiale : intentionnellement, délibérément. ➙ exprès. Il l'a fait à dessein.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est à dessein que l'on n'attaquera donc que le choix de la base juridique, et non le contenu du règlement ou de la directive.Europarl
Eugène s'assit près de la toilette, et expliqua en peu de mots la rencontre qu'il avait faite et le dessein qui l'amenait.Alfred de Musset (1810-1857)
Dans ce dessein, il se tint dans la rue, après le lever du soleil, jusqu'à ce qu'elle ouvrît la porte.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Il craignait et fuyait toute explication fâcheuse, et comme, d'ailleurs, son dessein était de revenir dans peu de temps, il crut agir plus sagement en laissant seulement une lettre.Alfred de Musset (1810-1857)
En ce qui concerne le champ couvert par cette politique de sécurité, l'ambiguïté est à dessein entretenue.Europarl
J'avois expliqué assez particulièrement toutes ces choses dans le traité que j'avois eu ci-devant dessein de publier.René Descartes (1596-1650)
J'avais pressé à dessein mon arrivée, afin d'avoir le plaisir de leur faire une surprise.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Notre dessein est de renforcer le marché intérieur en mettant en œuvre une meilleure harmonisation et en levant les barrières commerciales.Europarl
Un nouveau dessein institutionnel s'avère fondamental pour que nous puissions utiliser les outils de la mondialisation au service du développement durable.Europarl
La perception visuelle n'est pas autre chose : les contours visibles des corps sont le dessein de notre action éventuelle sur eux.Albert Farges (1848-1926)
Je déjouai ses ruses, parce que j'avais formé le dessein de ne m'expliquer aucunement ce jour-là.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
La vie retirée qu'ils ont menée m'empêchera-t-elle donc de trouver quelqu'un pour servir mon dessein ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Comment nos camarades ne devinaient-ils pas son dessein, n'en voyaient-ils pas la mise en œuvre, et ne partageaient-ils pas sa joie moqueuse ?Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Dans ce dessein, j'en choisis quelques discours, je fis de courts sommaires du sens de chaque période, et je les mis de côté pendant quelques jours.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
S'ils sont compris et approuvés, c'est mon dessein de continuer le poème en divers autres chants jusques à sa conclusion naturelle, c'est-à-dire jusqu'au siècle présent.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il la conserva donc dans le dessein de la lire dès qu'il en aurait l'occasion.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Mon dessein réussit, et, en moins de six jours, quelques-uns étaient pénitents et tous attentifs.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
La paix doit continuer à être le grand dessein de la construction européenne, mais la paix ne tombe pas du ciel.Europarl
Secundo, le budget 1997 a été, à dessein, conçu de façon plus serré que les budgets précédents.Europarl
Je suis très-peu allé dans le monde l'année passée, et j'ai dessein d'y aller encore moins celle-ci.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESSEIN » s. m.

Projet, entreprise, intention. Dieu se mocque de tous les desseins des hommes. On n'est pas blasmable, quand on fait des choses à bon dessein. Ce Prince a de grands desseins, il ne veut pas qu'on penetre dans ses desseins. Il a commis ce crime de dessein formé, de guet appens.
 
DESSEIN, est aussi la pensée qu'on a dans l'imagination de l'ordre, de la distribution & de la construction d'un tableau, d'un Poëme, d'un Livre, d'un bastiment. Ce Peintre a fait voir le premier dessein de ce tableau, où les figures sont bien disposées. Le dessein de ce Poëme, de ce Livre est bien ordonné. Il faut que dans le dessein d'un bastiment on en fasse voir l'élevation, aussi-bien que le plan & le profil.
 
DESSEIN, se dit aussi en Peinture, de ces images ou tableaux qui sont sans couleur, & qu'on execute quelquefois en grand. Les curieux font grand cas des desseins des grands Peintres. On a fait les tapisseries du Louvre sur les desseins de Raphaël, de le Brun, &c.
 
DESSEIN, se prend aussi pour la pensée d'un grand ouvrage qu'on trace grossierement en petit, pour l'executer & finir en grand. On appelle dessein haché, celuy dont les ombres sont exprimées par des lignes sensibles, & le plus souvent croisées, qu'on trace avec la plume, le crayon ou le burin : dessein estampé, celuy dont les ombres sont faites avec du crayon frotté, ensorte qu'il n'y paroisse aucune ligne : dessein grené, celuy où les grains du crayon paroissent, lequel n'est point frotté : dessein lavé, celuy dont les ombres sont faites au pinceau avec de l'encre de la Chine, ou quelque autre liqueur : dessein colorié, celuy où on employe quelques couleurs à peu prés semblables à celles qui doivent estre dans l'original.
 
À DESSEIN. adv. Exprés & à certaine intention. Ce mot a été lasché à dessein pour le faire expliquer. Il ne fait rien qu'à dessein, c'est à dire, qu'il ne vise à quelque fin, à certaine intention.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020