guérir

 

définitions

guérir ​​​ verbe

verbe transitif
Délivrer d'un mal physique ; rendre la santé à (qqn). Le médecin, le traitement a fini par guérir le malade.
Faire cesser (une maladie). Traitement qui guérit de la bronchite.
au figuré Délivrer d'un mal moral. Il faut te guérir de cette mauvaise habitude. ➙ débarrasser.
Faire cesser (un mal, en général).
verbe intransitif
Recouvrer la santé. ➙ se rétablir.
(de la maladie) Disparaître. Mon rhume ne veut pas guérir.
au figuré Faire disparaître les effets de (un mal moral, un défaut, etc.). Son chagrin ne peut pas guérir (➙ inguérissable).

se guérir ​​​ verbe pronominal

Se délivrer (d'un mal physique). Elle s'est guérie de son cancer.
au figuré Se délivrer (d'une imperfection morale, d'une mauvaise habitude). Il finira par se guérir de cette manie. ➙ se corriger, se débarrasser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je guéris

tu guéris

il guérit / elle guérit

nous guérissons

vous guérissez

ils guérissent / elles guérissent

imparfait

je guérissais

tu guérissais

il guérissait / elle guérissait

nous guérissions

vous guérissiez

ils guérissaient / elles guérissaient

passé simple

je guéris

tu guéris

il guérit / elle guérit

nous guérîmes

vous guérîtes

ils guérirent / elles guérirent

futur simple

je guérirai

tu guériras

il guérira / elle guérira

nous guérirons

vous guérirez

ils guériront / elles guériront

 

synonymes

se guérir verbe pronominal

se rétablir, s'en tirer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est le thème de ce débat, le thème secondaire étant que nous devons à la fois prévenir et guérir, mais également prévenir les problèmes de santé et promouvoir le bien-être.Europarl
On se sert de lui pour guérir certaines maladies, chasser les animaux nuisibles, découvrir les sources.Émile Souvestre (1806-1854)
En tout cas, la fin de ces dissentions est un point si important, qu'il faut bien risquer quelque chose pour les guérir.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Aussi rongeait-il son frein, pris d'une furieuse nostalgie que la fuite seule eût pu guérir.Jules Verne (1828-1905)
Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour dépister, soigner et guérir les personnes atteintes du cancer.Europarl
Ce n'est pas la philanthropie mais la liberté qu'on doit opposer à l'oppression ; ce n'est pas la charité mais la justice qui peut guérir les maux de l'injustice.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Même si les unités et leur coopération sont de bonne qualité, mieux vaut toujours prévenir que guérir.Europarl
Les méthodes médicales actuelles ne suffisent pas, notre expérience l'a montré, pour guérir un toxicomane.Europarl
Comme toutes les politiques fondées sur le principe selon lequel « mieux vaut prévenir que guérir », la dispense d'un apprentissage précoce est également relativement rentable.Europarl
Le monde est malsain, les médecins ne savent pas guérir les malades et le travail et les paroles sont superflus, puisque l'on doit mourir.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
J'essayai de calmer par le raisonnement cette âme irritée ; je ne l'entamai pas d'une ligne, et je la quittai sans espérance de la guérir.George Sand (1804-1876)
Il faudra du temps pour guérir les blessures infligées à la coopération européenne au cours des derniers mois et des dernières semaines.Europarl
Le groupe de la gauche unie européenne considère que ces remèdes sont pires encore que le mal qu'ils sont censés guérir.Europarl
En d’autres termes, il vaut mieux prévenir que guérir et encore mieux que payer des compensations.Europarl
Je pense que les nouveaux produits pharmaceutiques représentent une opportunité de traiter et de guérir les problèmes de santé, et que le risque qu'ils représentent doit être évalué en conséquence.Europarl
Moquez-vous du médecin, puisque vous n'avez pas besoin de lui pour guérir ; retournons chez nous, sans chercher désormais les aventures à travers des pays qui nous sont inconnus.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Mais ce qu'il y a d'heureux, c'est que je sais un remède pour vous guérir et vous m'en remercierez quand je vous l'aurai dit.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
On ne peut pas appliquer à tout le monde le traitement visant à guérir la maladie de l'un.Europarl
Or, on dispose des moyens thérapeutiques permettant de guérir ces maladies ou de réduire de manière significative la mortalité.Europarl
Il faut mettre l'accent sur la prévention des crises tout comme sur leur résolution, parce qu'il vaut mieux prévenir que guérir.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GUERIR » v. act.

Panser un malade, luy rendre la santé. La Medecine est l'Art qui enseigne à guerir. le quinquinna guerit la fievre. il n'y a point d'Empirique qui ne se vante de guerir la goutte. un malade qui se guerit, qui commence à guerir, doit manger sobrement. Ce mot vient, selon Menage, de l'Allemand ou Flamand waren, qui signifie, garder, sauver, conserver. Nicod pretend que ce mot vient de variare, à cause que l'estat du malade change quand il se guerit.
 
GUERIR, se dit aussi des puissances surnaturelle. St. Main guerit de la galle ; St. Eutrope de l'hydropisie ; St. Laurens du mal des dents. l'ombre de St. Pierre guerissoit les malades. on ne sçauroit guerir avec des enchantements.
 
GUERIR, se dit aussi en choses spirituelles. JESUS-CHRIST est venu au monde pour guerir toutes nos infirmitez. un sage guerit bientost son esprit des preoccupations & des erreurs populaires. On a du mal à guerir les imaginations blessées de quelque folie amoureuse.
 
GUERIR, en ce sens signifie aussi, Quitter, se deffaire de quelque chose. On se peut bien guerir des vanitez du monde, & y renoncer, mais on n'est jamais bien gueri de l'amour propre, on ne s'en sçauroit deffaire.
 
On dit proverbialement, que la mort nous guerit de tous nos maux, qu'un homme est gueri de tous ses maux, pour dire, qu'il en est delivré. On dit, qu'une chose ne guerit de rien, lors qu'elle ne rend pas une affaire meilleure, qu'elle ne l'advance pas. On dit aussi, qu'on ne sçauroit guerir de la peur. On dit aussi d'un homme foible & inutile, que c'est un Saint qui ne guerit de rien. On dit, Medecin gueri toy toy-même, par une sentence tirée de l'Evangile ; & en proverbe on l'applique à celuy qui reproche à un autre des defauts dont luy-même n'est pas gueri.
 
GUERI, IE. part. pass. & adj.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020