Email catcher

pudeur

Définition

Définition de pudeur ​​​ nom féminin

Sentiment de honte, de gêne qu'une personne éprouve à faire, à envisager des choses de nature sexuelle ; disposition permanente à éprouver un tel sentiment. ➙ chasteté, décence, pudicité ; pudique; contraire impudeur. Attentat* à la pudeur.
spécialement Sentiment de gêne à se montrer nu.
Gêne qu'éprouve une personne délicate devant ce que sa dignité semble lui interdire. ➙ discrétion, réserve, retenue. Cacher son chagrin par pudeur.

Synonymes

Synonymes de pudeur nom féminin

confusion, embarras, gêne, honte, scrupule, timidité, vergogne

discrétion, délicatesse, modestie, réserve, respect, retenue, tact

décence, bienséance, tenue, pudicité (littéraire), vertu (vieilli), honnêteté (vieux), pruderie (péjoratif), pudibonderie (péjoratif)

Combinaisons

Mots qui s'emploient fréquemment avec pudeur

pudeur + adjectif

verbe + pudeur

Exemples

Phrases avec le mot pudeur

Elle change de statut sous la pression conjuguée de la pudeur et du dispositif social.Ethnologie française, 2011, Gilles Raveneau (Cairn.info)
Concrètement, il marie confort et élégance ou encore chic et pudeur.Ouest-France, Alix DEMAISON, 26/02/2021
Des témoignages qui disent des pudeurs, une époque, un contexte familial, qui ont beaucoup changé.Ouest-France, 24/02/2021
Elle riait, voulait envelopper ses yeux, et ils jouaient d'une façon amoureuse et gaie, sans pudeur apprise et sans gêne.Guy de Maupassant (1850-1893)
Puis se renfermant un peu dans sa pudeur, il explique qu'il n'a pas pu tout dire dans ce récit.Ouest-France, Marie MERDRIGNAC, 21/01/2015
Et n'ont-ils donc pas de pudeur de montrer ainsi leur âme nue, ou bien s'ils mentent ?Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Quand l'essentiel est en jeu, les objections, les tiédeurs, les pudeurs, comptent peu.Capital, 27/04/2020, « Ventes, crédits... et si on généralisait les opérations immobilières à… »
D'autant plus forte que la syntaxe choisie sera celle de l'ellipse, la coupe, l'affirmation suivie du silence ou du retrait – pudeur et impudeur.Esprit, 2014, Jacques Darras (Cairn.info)
Avec une pudeur partagée par de nombreux entrepreneurs, celle qui tait la tourmente aux proches.Ouest-France, 10/04/2021
Ma pudeur penchait vers le cuivre, mon amour allait vers la fleur.Paul Féval (1816-1887)
Dans d'autres cas, sur demande, on respecte la pudeur de certaines patientes en leur assignant des aides-soignantes (trois hôpitaux).Cahiers du Genre, 2002, Karen Messing, Diane Elabidi (Cairn.info)
Cette position sociale associée à la pudeur féminine, fait que les femmes en couches les préfèrent aux médecins.Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, 2021, Lissell Quiroz (Cairn.info)
Economise ses paroles comme si trop parler revenait à manquer de pudeur et, plus encore, à perdre son temps.Géo, 21/08/2018, « Kazakhstan : une palette de paysages fascinants »
Par pudeur, la direction n'a, certes, pas précisé comment elle comptait punir les mal élevés qui oseront passer outre leur promesse.Capital, 30/07/2010, « Interdit de se suicider… sous peine de mort »
Oubliez votre pudeur naturelle, dans ce domaine, vous n'en ferez jamais trop.Capital, 19/06/2008, « L'art de motiver ses troupes... sans les augmenter »
Nous nous en vantons volontiers avec une fierté sans pudeur.Europarl
D'une pudeur extrême, il cachait dans ses écrits scientifiques une composante très forte de sa personnalité.Revue Tiers Monde, 2012 (Cairn.info)
Leurs témoignages disent des pudeurs, une époque, un contexte familial, qui ont beaucoup changé en quelques décennies.Ouest-France, Marie TOUMIT, 08/01/2021
Dans notre société contemporaine, la pudeur se situe du côté de l'intime.Hypothèses, 2009, Gaëlle Deschodt (Cairn.info)
Sa vie personnelle, elle en parle avec discrétion et pudeur.Ouest-France, Philippe ECALLE, 22/09/2013
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PUDEUR s. f.

Honte naturelle qu'on a de faire quelque chose de deshonneste, ou de mauvais, & qui se témoigne par une rougeur qui monte au visage. La pudeur sied bien aux femmes, aux filles & aux enfans. On a du mépris pour ceux qui sont effrontez & sans pudeur. Il y a de la pudeur, de la honte, à avancer une telle proposition. Le Magistrat doit empêcher ce qui est contre la pudeur & l'honnesteté publique.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Le décodeur Le décodeur

Saurez-vous trouver le mot secret ? Retrouvez chaque jour un nouveau défi... et invitez vos amis à se mesurer à vous !

28/07/2022