tempérament

 

définitions

tempérament ​​​ nom masculin

Constitution physiologique de l'individu et traits de caractère résultant de cette constitution. ➙ nature ; personnalité. Tempérament nerveux ; sanguin ; actif. —  sans complément C'est un tempérament, une forte personnalité.
Avoir du tempérament, des appétits sexuels. ➙ sensualité.
(Équilibre)
Vente à tempérament, où le règlement du prix par l'acheteur est réparti en plusieurs paiements partiels. ➙ à crédit.
Musique Organisation de l'échelle des sons, qui donne une valeur commune au dièse d'une note et au bémol de la note immédiatement supérieure (ex. sol dièse et la bémol). ➙ tempéré.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cela descendit dans les profondeurs de son tempérament, et devenait presque une manière générale de sentir, un mode nouveau d'exister.Gustave Flaubert (1821-1880)
Avec le tempérament du roi, il n'y avait pas un moment à perdre pour le marier.Jules Michelet (1798-1874)
Les hommes mettent, comme vous pouvez le savoir, beaucoup de prix à certaines choses, et j'ai le malheur d'être d'un tempérament excessivement froid.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce don suprême du naturel ne s'acquiert pas ; il est dans le tempérament de l'homme plus que dans son talent : c'est la facilité de la force.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ces deux hommes, si différents en termes de culture et de tempérament, ont travaillé ensemble tout au long des années 1950.Europarl
Avec la seconde espèce de femme à tempérament, celle que j'ai appelée la consumée, les pires dépravations sont au contraire possibles.Paul Bourget (1852-1935)
Enfin, en ne négligeant rien, on aurait pu consolider une santé chancelante et un tempérament faible.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Tous ceux qui l'ont connu et ont travaillé avec lui appréciaient hautement ses qualités personnelles, son tempérament et son ouverture d'esprit.Europarl
Ils ont tous les deux cette tranquillité, ce calme tempérament qui indique des esprits qui se possèdent.Eugène Delacroix (1798-1863)
M... est âgé de 41 ans, de taille moyenne, bien constitué, et de tempérament nerveux.Émile Blanche (1820-1893)
Il l'avait de tempérament, de nature, comme on naît avec de la beauté, de la vigueur, de l'imagination.Fernand Vandérem (1864-1939)
Mais c'est plutôt rare et ne se produit guère, – sauf exception, bien entendu, – que chez les individus dont le tempérament ne possède pas la vigueur normale.Henri Ardel (1863-1938)
Et je crains bien que vous ne l'aimiez guère, que vous n'y soyez guère préparés, ni par le tempérament, ni par l'usage.Émile Zola (1840-1902)
Son imagination et son tempérament, ses qualités et ses défauts, devaient l'empêcher d'y prendre assiette et l'entraîner.Auguste Angellier (1848-1911)
Son image abolit toutes les autres images, elle absorbe toutes les forces vives du tempérament et de l'âme.Paul Bourget (1852-1935)
En s'y prenant assez tôt, en allant toujours doucement et par degrés on forme le tempérament aux mêmes choses qui le détruisent quand on l'y soumet déjà tout formé.Dorothée de Dino (1793-1862)
Ce que, dans sa vie, on peut, à la rigueur, appeler de ce nom, n'est que caprices, délassements, ou plutôt distractions d'un tempérament vigoureux.Émile Faguet (1847-1916)
Je pense que cette force, on l'use plus ou moins vite, selon le tempérament qu'on a, selon les circonstances ...Fernand Vandérem (1864-1939)
Je suppose que les parents donnent le tempérament, le ressort ; et l'éducation, le sens dans lequel il agit.Stendhal (1783-1842)
Aussi notre admiration n'est-elle complète que pour les ouvrages satisfaisant à la fois notre tempérament et notre esprit.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TEMPERAMENT » s. m.

Complexion, habitude ordinaire du corps de l'homme, sa constitution naturelle, la disposition de ses humeurs. Il y a des gens d'un temperament robuste & violent, qui sont bons pour la guerre ; d'autres d'un temperament doux & delicat, qui sont propres pour l'Eglise.
 
En Medecine on appelle aussi temperament, le meslange & l'harmonie des quatre simples qualités elementaires. Les Medecins distinguent deux sortes de temperaments ; l'un qu'ils appellent au poids, ou ad pondus ; l'autre de justice. Le temperament au poids, est celuy qui a égale proportion & mesure des qualités elementaires, tel que doit être celuy de la peau des doigts, sans laquelle égalité ils ne pourroient faire aucun jugement. Le temperament de justice, est celuy qui contient des portions inégales de ces qualités, mais en proportion convenable, pour bien exercer les actions de la partie à quoy elle est destinée : & ainsi l'os a plus de parties terrestres, que d'aqueuses, afin qu'il soit plus solide : ce qui a du rapport à la justice, qui distribuë à chacun ce qui luy appartient. Galien dit que le temperament ad pondus est seulement dans l'imagination, parce que quand il seroit reel, il ne demeureroit qu'un moment.
 
TEMPERAMENT, se dit aussi figurément en choses morales, d'un adoucissement, d'une voye mitoyenne qu'on trouve dans les affaires pour accorder des parties. Il n'y a point d'affaire si difficile, où on ne trouve quelque temperament. Cette loy est trop severe & trop rigoureuse, il faut y apporter quelque temperament. Quand nos passions sont trop violentes, il faut que la raison y apporte du temperament.
 
TEMPERAMENT, en termes de Musique, se dit de l'alteration que l'on fait des intervalles, tant à l'égard des consonances que des dissonances, pour les rendre plus justes sur certains instruments. Ainsi on dit le temperament du luth, de l'orgue, &c.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020