putain

 

définitions

putain ​​​ nom féminin et adjectif

péjoratif et vulgaire Prostituée. ➙ pute.
péjoratif et vulgaire Femme qui a une vie sexuelle très libre. —  Enfant de putain (terme d'injure).
familier Personne qui cherche à plaire à tout le monde. —  adjectif Il est très putain.
populaire
Putain de (+ nom), marque l'exaspération, le mépris. Putain de temps !
Putain !, exclamation de désagrément ; par extension d'étonnement, d'admiration.
 

synonymes

putain nom féminin

prostituée

dévergondé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Guys n'a vraiment qu'une valeur, c'est d'être le peintre de la basse putain, dans le raccrochage du trottoir.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ma mere étoit fâchée contre moi, & me voulut fesser ; je résistai ; elle me dit : tu en auras une autre fois, petit fils de putain.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Mais, n'est-il pas possible qu'une putain imite en tout la décence et le maintien réservé d'une honnête femme ?Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
Ce sont bonnes pucelles d'apparence ; mais elles sont femmes en substance, ayant reçu la même transmutation momentaire, qu'une femme ou une putain.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Voyant ces rixes, il tira sa mere par la robe, & lui dit : ma mere, appellez-la vîtement putain, avant qu'elle vous y appelle.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Une putain bête ne fera jamais fortune ; la rusée peut essayer d'être dupe une ou deux fois, pour reprendre vingt fois sa revanche avec d'autres.Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
S'il y avoit autant d'honneur, de grace & de commodité paisible à être putain, que d'être femme de bien, on ne pourroit tenir les femmes.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Et parce que cela étoit, je me contenois fort en devoir, aimant bien mon mari, que je mignardois, tout ne plus ne moins que si j'eusse été un peu putain.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Qu'une putain donc le plume, qu'elle en tire pied ou aile, c'est le secret de son art.Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
Qui ne prend pas plaisir, n'est pas putain.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Tu as menti, fit l'autre ; c'est toi qui es une putain ; tu as donné la vérole à messieurs.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Sa mere, disputant, un jour, avec lui, & par dépit de quelque mauvais ménage, lui reprocha sa femme, lui disant qu'elle étoit putain.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Ventre de putain, vous le compterez tout présentement, si mieux vous n'aimez avoir les yeux pochés, & les vits coupés.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Je ne joue pas les saintes-nitouches, mais je dis qu'il faut être rudement putain pour garder chez soi de pareilles horreurs, et pour s'amuser avec.Octave Mirbeau (1848-1917)
Quoique tous les genres de fouterie doivent être familiers à une putain, il en est néanmoins qui répugnent à la délicatesse de certaines filles, l'enculomanie est de ce genre.Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
Si quelqu'un nommoit une dame boiteau de foin, lui feroit-on autant ou même tort, que de l'appeller putain ?François Béroalde de Verville (1556-1626)
Cependant le grand art d'une putain qui veut se faire un nom, n'est pas toujours de mettre à contribution les hommes qu'elle raccroche.Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
La putain qui procure de la jouissance à l'homme, peut-elle s'y livrer avec tous, sans s'exposer à altérer son propre tempérament ?Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
La putain n'a-t-elle pas le droit d'exiger un double salaire pour remplir une fonction aussi fatigante ?Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
Et de là, filles, prenez instruction, qu'il faut se laisser tout faire sans mordre ni égratigner, de peur que l'on ne dise, sentant le mal, au diable la putain !François Béroalde de Verville (1556-1626)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PUTAIN » s. f.

Femme publique & prostituée, qui a fait banqueroute à l'honneur. La haine qu'on a contre ce nom l'a decredité chez les honnestes gens, & il n'est plus en usage que chez le peuple, quand il veut dire une injure atroce. Ce mot vient de puta Italien, qui veut dire petite fille : aussi disoit-on autrefois pute, comme on voit dans ce quatrain fameux de Jean de Mehun :
 
Toutes estes, serez, ou fustes
 
De fait, ou de volonté putes, &c.
 
& il a esté un temps qu'il n'estoit point odieux, non plus que celuy de garce. On a dit aussi putus, pour dire un petit garçon, & en Italien puto & puta, pour dire un petit garçon ou petite fille, comme tesmoigne Scaliger, d'où est venu aussi le nom de petite. D'autres font venir ce mot par syncope de puante.
Sous toutes les coutures De fil en aiguille De fil en aiguille

Expression née à la fin du XIIIe siècle qui signifie, de manière figurée, « en passant insensiblement d’une chose à l’autre ».

Marcelle Ratafia 28/01/2021