rasant

 

définitions

rasant ​​​ , rasante ​​​ adjectif

Qui rase, passe tout près. Tir rasant. —  Lumière rasante.
familier Qui ennuie. ➙ barbant, rasoir. Un discours, un auteur rasant.
 

synonymes

rasant, rasante adjectif

ennuyeux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je m'attendais presque à voir au-dessous de moi la cour des grands avec ses arbres mélancoliques et l'homme aux clefs rasant les murs...Alphonse Daudet (1840-1897)
Il n'avait encore fait que deux pas quand un coup de feu éclata et une balle, lui rasant le visage vint s'enfoncer dans le mur de la masure.Eugène Chavette (1827-1902)
Si ta main n'avait pas tremblé en rasant ton général, tu ne serais pas un vrai troupier.Émile Gaboriau (1832-1873)
La pauvre bête était là, l'échine rampante, rasant presque terre, ses grands yeux presque humains attachés sur moi, et ses hurlements lamentables !Jean Lorrain (1855-1906)
Avez-vous vu par une belle soirée d'octobre un couple de ramiers rasant les cimes d'un bois effeuillées par l'automne ?Charles de Bernard (1804-1850)
Mais il la vit comme les hirondelles voient la leur en rasant le miroir des étangs, aussitôt disparue qu'apparue.Victor Hugo (1802-1885)
Neuf ou dix gigantesques colonnes se montrent à présent, rasant la plaine, et m'environnent de leur cercle.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
En rasant les pentes de ces roches perdues sous les eaux, j'apercevais encore quelques coquilles, des serpuls, des spinorbis vivantes, et certains échantillons d'astéries.Jules Verne (1828-1905)
Elle pressait le pas, rasant les maisons, se cachant comme si elle fût allée à un rendez-vous.Émile Zola (1840-1902)
Marc demeura encore quelques minutes à la même place : puis, rasant les maisons, il frappa à la porte qui venait de se refermer, monta au premier étage et sonna.Émile Souvestre (1806-1854)
Il jeta un regard sur la chaussée, puis revint à petits pas, rasant les boutiques.Émile Zola (1840-1902)
Ils longèrent le mur d'enceinte du bois et toujours galopant en silence, en se rasant le plus possible, ils arrivèrent à la tranchée qui séparait les coupes des deux pays.Louis Pergaud (1882-1915)
Leur feu était dangereux, parce qu'il était rasant, et dirigé vers la ligne de flottaison.Adolphe Thiers (1797-1877)
Entre les cours des fermes plantées d'arbres, au milieu des plaines sombres, ils sautillaient, ces feux, en rasant la terre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quelques mouettes, aussi matinales que nous, battaient lourdement de l'aile en rasant les flots, et, luttant contre la brise, jetaient leur cris rauques au vent.Joseph Marmette (1844-1895)
Quand la brise arrivait en rasant la terre, il semblait que le traîneau fût enlevé du sol par ses voiles, vastes ailes d'une immense envergure.Jules Verne (1828-1905)
Il faisait le tour de la chambre rasant la muraille comme pour s'assurer une fois de plus qu'elle ne présentait ni lézardes ni ouvertures quelconques.Ernest Daudet (1837-1921)
A la manière dont il posait son pied par terre, rasant la muraille, il était clair que le prétendu laquais avait quelque intérêt à n'être pas aperçu.Amédée Achard (1814-1875)
Mais je me suis, hier, presque coupé le bout de nez en me rasant, et j'ai une petite place rose comme une bague.Jules Vallès (1832-1885)
On l'entrevoit voler avec une si grande rapidité, en rasant la terre ou les arbres à la lisière d'un bois, que l'œil le plus attentif ne peut suivre ses mouvemens.François Levaillant (1753-1824)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RASANT, ANTE » adj.

Qui rase. Il n'est guere en usage qu'en cette phrase de Fortification : Flanc rasant, ou ligne rasante : c'est l'endroit de la courtine, ou du flanc, d'où les coups qu'on tire rasent, ou vont le long de la face du bastion opposé.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020