coucher

 

définitions

coucher ​​​ verbe

verbe transitif
Mettre (qqn) au lit. Coucher un enfant. —  Je ne pourrai pas vous coucher, vous offrir un lit. —  Coucher un blessé sur un brancard, l'étendre.
Rapprocher de l'horizontale (ce qui est naturellement vertical). ➙ courber, incliner, pencher. Coucher des bouteilles.
Coucher un fusil en joue, l'ajuster à l'épaule et contre la joue pour tirer. ➙ épauler. —  Coucher qqn en joue, le viser.
Mettre par écrit. ➙ consigner, inscrire. Coucher qqn sur son testament.
verbe intransitif
S'étendre pour prendre du repos. Coucher tout habillé. —  locution Chambre* à coucher. —  Allez, va coucher ! (à un chien).
Loger, passer la nuit. ➙ dormir, gîter. Coucher sous les ponts. —  locution Un nom à coucher dehors, difficile à prononcer et à retenir.
Coucher avec qqn, partager son lit ; avoir des relations sexuelles avec lui, elle (→ faire l'amour avec).

coucher ​​​ nom masculin

Action de coucher (qqn), de se coucher. L'heure du coucher des enfants.
Moment où un astre (spécialement le Soleil) descend et se cache sous l'horizon. ➙ crépuscule ; couchant. Un coucher de soleil.

se coucher ​​​ verbe pronominal

Se mettre au lit (pour se reposer, dormir). ➙ s'allonger, s'étendre ; familier aller au dodo, se pieuter. C'est l'heure de se coucher. —  proverbe Comme on fait son lit on se couche, il faut subir les conséquences de ses actes.
S'étendre. Se coucher dans l'herbe. —  Le mât s'est couché sur le pont. ➙ s'abattre, s'affaisser, s'affaler.
Se courber (sur qqch.). Les rameurs se couchent sur les avirons.
(Soleil, astre) Descendre vers l'horizon.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je couche

tu couches

il couche / elle couche

nous couchons

vous couchez

ils couchent / elles couchent

imparfait

je couchais

tu couchais

il couchait / elle couchait

nous couchions

vous couchiez

ils couchaient / elles couchaient

passé simple

je couchai

tu couchas

il coucha / elle coucha

nous couchâmes

vous couchâtes

ils couchèrent / elles couchèrent

futur simple

je coucherai

tu coucheras

il couchera / elle couchera

nous coucherons

vous coucherez

ils coucheront / elles coucheront

 

synonymes

verbe intransitif

loger, demeurer, dormir, gîter (vieux ou littéraire)

coucher avec

baiser (très familier), couchailler avec (familier, vieilli), couchoter avec (familier, vieilli)

coucher nom masculin

gîte

au coucher du soleil

au crépuscule, au couchant

se coucher verbe pronominal

se mettre au lit, se mettre, se glisser dans les draps, aller au, aller faire dodo (langage des enfants), se pieuter (familier), se mettre dans les bâches (familier, vieilli), se mettre dans les toiles (familier, vieilli), se pageoter (familier, vieilli), se pager (familier, vieilli), se pagnoter (familier, vieilli), se plumarder (familier, vieilli), se plumer (familier, vieilli), mettre la viande dans le torchon (familier, vieilli)

[malade] s'aliter

s'allonger, s'étendre

s'incliner, se courber, (se) pencher, ployer

se renverser, s'affaisser, basculer, verser

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Deux chambres à coucher, se faisant face l'une à l'autre, de chaque côté de la salle, étaient meublées de lits, de tables, de livres, et quelques dessins ornaient les murs.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Tout le monde devrait penser à ça le soir avant d'aller se coucher, et je demande à chacun d'entre vous de le faire ce soir.Europarl
Deux heures avant le coucher du soleil, mes compagnons revinrent avec les trois chameaux et les outres remplies.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Le soir, nous sommes allés nous coucher, comme d'habitude, et je me suis tourné vers elle, animé de désirs dignes d'une nuit de noces.Europarl
Se réformer ne veut pas dire se coucher et se laisser déposséder de son identité.Europarl
Mais tous ces tons chauds, ne servaient, comme au coucher du soleil d'hiver, qu'à faire ressortir le caractère glacial et désolé de la scène.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Le dernier soir, je mis mes nouveaux vêtements pour leur faire plaisir, et je restai dans ma splendeur jusqu'à l'heure du coucher.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Oserai-je suggérer que la prochaine directive, puisque vous traverser actuellement une phase d'adoption de directives, devrait peut-être réglementer l'heure du coucher !Europarl
En outre je pris une voile de rechange du petit hunier, un hamac, un coucher complet et touts les vêtements que je pus trouver.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
A défaut d'autres amusemens, leur père joua avec eux, et l'on n'eut un peu de repos que lorsque l'heure de leur coucher arriva.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Son coucher était extraordinairement lumineux, et dardait des rayons de feu à travers les arbres et sur quelques fragmens épars de la ruine qu'elle ne pouvait regarder avec indifférence.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Amélia regarda son amie avec tristesse, monta avec elle les escaliers, l'embrassa, puis elles allèrent se coucher sans ajouter une parole.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
J'aurais donné je ne sais quoi pour qu'on me permît de m'habiller la veille au soir et de me coucher tout botté.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il refusa d'ôter ses habits et de faire aucun préparatif pour se coucher, et il passa la nuit à se livrer successivement aux passions les plus violentes.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Enfin elle alla se coucher ; et cette nuit, son sommeil ne fut point interrompu par des rêves.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Maintenant je suis votre serviteur, il faut que j'aille me coucher, il sonne sept heures de la nuit.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
Ces vaches, à vrai dire, l'emportent sur tous en cet art : elles ont inventé de ruminer et de se coucher au soleil.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Un soir, quelques minutes avant le coucher du soleil, de légères et diaphanes vapeurs commencèrent à envelopper les montagnes du côté de l'ouest.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Au point du jour les deux vaisseaux se séparaient, et au coucher du soleil nous les rapprochions, afin de passer la nuit ensemble.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Une demi-heure avant le coucher du soleil nous entrâmes dans le premier bois, et à soleil couché nous arrivâmes dans la plaine.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUCHER » v. act. & n.

Estendre en long sur la terre & de niveau. Coucher une piece de bois, une sabliere, sur un fondement à rez de chaussée, pour élever dessus un pan de charpente, la coucher de plat ou de champ. On dit aussi, Coucher un sarment de vigne, pour dire, l'estendre le long de la terre, & l'y enfermer pour le faire provigner. On dit aussi, Coucher au feu, pour dire, Coucher la broche devant le feu pour faire rostir la viande. Ce mot vient de cubare. Nicod. Menage aprés de Valois le derive de collocare. Du Cange est de même advis, eò quòd nosmetipsi in lecto collocemus.
 
COUCHER, signifie aussi, Abattre ce qui est eslevé, ou à plomb, pour le mettre à fleur de terre. Il faut coucher par terre ces arbres, les coupper. Il faut coucher par terre tout ce bastiment. En ce sens on dit qu'un lutteur a couché par terre son homme, qu'un combattant a couché par terre son ennemy, qu'il l'a couché sur le carreau. On dit encore en ce sens, Coucher une bouteille sur le costé, pour dire, la vuider. La gresle, la pluye ont couché les bleds, pour dire, qu'elles les ont abattus & versez.
 
COUCHER, signifie aussi, Abbaisser, disposer une arme à feu ou de trait pour la tirer sur quelque chose. Il a couché en jouë son ennemy par trois fois, & il n'a osé lâcher son coup. En ce sens on le dit au figuré de ceux qui visent à quelque chose avantageuse qu'ils taschent d'obtenir. Il y a long-temps qu'il couche en jouë cette fille pour l'épouser. Il couche en jouë cette charge, il observe quand elle sera vacante.
 
COUCHER, avec le pronom personnel, se dit particulierement des hommes & des animaux qui s'étendent de long sur la terre. Ce Capitaine fit coucher ses soldats sur le ventre pour cacher son embuscade. Ce cheval est vicieux, il se couche dans l'eau, il se couche au lieu d'avancer. Ces trouppeaux étoient couchez sur le gazon. C'est une erreur des Anciens, de croire que les élephants ne se couchent point, & qu'ils n'ont point de jointures. Les chameaux sont dressez à se coucher pour recevoir leur charge.
 
COUCHER, signifie aussi, S'étendre sur un lit, ou autre chose semblable, pour dormir. A la ville on est couché bien mollement entre deux draps. A la guerre on est souvent couché sur la dure, sur la terre, sur la paille. Il s'est couché sur son lit pour faire la meridienne. Il est si pauvre, qu'il est souvent obligé de se coucher sans souper.
 
COUCHER, signifie aussi, Aider à quelqu'un à se deshabiller, à se mettre au lit. Les valets de chambre viennent coucher leurs Maistres. Les garçons de la nopce viennent coucher l'épousée. On dit figurément en ce sens, qu'on est plus couché que debout, pour dire, que la vie est bien courte à l'égard de l'éternité : & qu'il ne faut point se depouiller avant de se coucher, quand on se veut deffendre de faire des donations entre vifs à des enfants, ou à des heritiers.
 
COUCHER, signifie aussi, Gister, passer la nuit. La Vierge fut contrainte de coucher dans une estable, parce qu'il n'y avoit point de place dans les hostelleries. Cet homme a couché en ville, il a couché dehors, parce que les portes étoient fermées ; il a couché au cabaret, il y a passé la nuit à joüer & à boire. On dit en ce sens, Coucher à l'enseigne de la Lune, à la belle estoille, pour dire, Coucher dehors, n'avoir point de giste. On dit aussi, que des Sergents couchent un homme, quand ils le suivent tout le jour jusqu'à son giste pour l'attraper le matin en sortant. On dit encore en ce sens, qu'une porte a couché ouverte, pour dire, qu'on ne l'a point fermée de toute la nuit.
 
COUCHER, signifie aussi, Avoir habitation charnelle avec une femme, soit de jour, soit de nuit. Ces amants ont couché long-temps ensemble avant que de declarer leur mariage.
 
COUCHER, se dit aussi du Soleil & des astres, quand ils descendent sous l'horison. Les Poëtes ont feint que le Soleil se couchoit dans le sein de Thetis, ou dans la mer. Quand l'un de ces astres se leve, & l'autre se couche, ils sont dans l'opposition.
 
COUCHER, se dit aussi de ce qui se tient ou qui devient plat & uny. Les plumes, les garnitures de rubans se couchent, s'affaissent dans les temps humides. Ce collet, ce mouchoir de cou sont mal taillez, ils ne se couchent pas bien sur l'habit.
 
COUCHER, se dit aussi des enduits de couleurs qu'on étend sur toutes sortes de choses. Il faut coucher une telle couleur avant cette autre sur cette menuiserie. Il faut coucher une feuille d'or, de l'esmail sur cette monstre, coucher du vernis sur cette carte. C'est un grand art de sçavoir bien coucher les couleurs.
 
COUCHER, signifie aussi, Mettre au jeu, parce qu'en effet on couche, on estend de l'argent sur une table, sur une carte. On a couché d'abord une pistolle sur une carte, & on a r'envié à la fin jusqu'à dix.
 
En ce sens on le dit figurément des paroles, lors qu'on hable, ou qu'on dit quelque chose de grand, de magnifique, d'extraordinaire. Ce garçon ne demande pas moins qu'une fille de cent mille escus en mariage, il couche trop gros. Il ne couche pas moins que de faire employer pour luy toutes les puissances, les grandeurs, &c.
 
En termes de Manege, on dit qu'un cheval se couche sur les voltes, pour dire, qu'il porte la teste & la crouppe en dehors, comme lors qu'en maniant à droite, il a le corps plié & courbé, comme s'il alloit à gauche.
 
COUCHER, se dit figurément des choses spirituelles, des escritures, du stile. C'est un homme qui couche bien par écrit, qui explique bien ses pensées.
 
COUCHER, signifie aussi, Employer, comprendre dans un acte, dans un contract. On a couché cette clause expressément dans cette donation. La decision de cette affaire est couchée en termes formels dans le texte de cette loy, dans les Registres de la Cour. Il a couché cela en recepte, en despense dans les articles de son compte. On dit en ce sens, qu'un homme a esté couché sur l'estat, pour dire, qu'il a été mis & employé sur l'état, sur le catalogue de ceux qui doivent estre payez de quelques gages, appointemens, pensions, &c.
 
COUCHÉ, ÉE. part. & adj. On dit, Il est venu aprés Soleil couché, pour dire, à la nuit.

Définition de « COUCHER » s. m.

Giste, lieu où on se repose. Quand on couche dehors, il n'en couste rien pour le coucher.
 
COUCHER, signifie encore l'action de celuy qui se couche. On luy a interdit le coucher avec sa femme, à cause de la foiblesse de sa poitrine. C'est en ce sens qu'on se sert de cette maxime de Coustume, Au coucher se gagne le doüaire, pour dire, qu'il n'est point acquis à la femme que le mariage ne soit consommé.
 
COUCHER, signifie aussi le temps où on se couche. Il faut attendre au coucher du Roy pour luy parler. Le Roy a sa Musique du petit coucher ; & on appelle à la Cour le petit coucher, l'intervalle de temps qui est entre le bon soir qu'il donne à tout le monde étranger, & le moment où il se couche effectivement, pendant lequel il demeure avec les Officiers les plus necessaires de sa chambre, ou avec ceux qui ont un privilege particulier pour y rester.
 
On appelle Vin de coucher, un verre de vin, ou une petite collation qu'on presente à ceux qui se mettent au lit.
 
En termes d'Astronomie, le lever & coucher du Soleil & des astres se dit, lors qu'ils paroissent, ou qu'ils se cachent. A l'égard des astres il y a trois sortes de lever & de coucher ; le cosmique, le chronique & l'heliaque. Le cosmique est quand un astre se couche en même temps que le Soleil sur l'horison. Le chronique est quand un astre se couche, lors que le Soleil se leve. L'heliaque est lors que l'astre entre dans les rayons du Soleil, & en est offusqué, ensorte qu'il commence à disparoistre.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020