Email catcher

coucher

définitions

coucher ​​​ verbe

verbe transitif
Mettre (qqn) au lit. Coucher un enfant. Je ne pourrai pas vous coucher, vous offrir un lit. Coucher un blessé sur un brancard, l'étendre.
Rapprocher de l'horizontale (ce qui est naturellement vertical). ➙ courber, incliner, pencher. Coucher des bouteilles.
Coucher un fusil en joue, l'ajuster à l'épaule et contre la joue pour tirer. ➙ épauler. Coucher qqn en joue, le viser.
Mettre par écrit. ➙ consigner, inscrire. Coucher qqn sur son testament.
verbe intransitif
S'étendre pour prendre du repos. Coucher tout habillé. locution Chambre* à coucher. Allez, va coucher ! (à un chien).
Loger, passer la nuit. ➙ dormir, gîter. Coucher sous les ponts. locution Un nom à coucher dehors, difficile à prononcer et à retenir.
Coucher avec qqn, partager son lit ; avoir des relations sexuelles avec lui, elle (→ faire l'amour avec).

coucher ​​​ nom masculin

Action de coucher (qqn), de se coucher. L'heure du coucher des enfants.
Moment où un astre (spécialement le Soleil) descend et se cache sous l'horizon. ➙ crépuscule ; couchant. Un coucher de soleil.

se coucher ​​​ verbe pronominal

Se mettre au lit (pour se reposer, dormir). ➙ s'allonger, s'étendre ; familier aller au dodo, se pieuter. C'est l'heure de se coucher. proverbe Comme on fait son lit on se couche, il faut subir les conséquences de ses actes.
S'étendre. Se coucher dans l'herbe. Le mât s'est couché sur le pont. ➙ s'abattre, s'affaisser, s'affaler.
Se courber (sur qqch.). Les rameurs se couchent sur les avirons.
(Soleil, astre) Descendre vers l'horizon.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je couche

tu couches

il couche / elle couche

nous couchons

vous couchez

ils couchent / elles couchent

imparfait

je couchais

tu couchais

il couchait / elle couchait

nous couchions

vous couchiez

ils couchaient / elles couchaient

passé simple

je couchai

tu couchas

il coucha / elle coucha

nous couchâmes

vous couchâtes

ils couchèrent / elles couchèrent

futur simple

je coucherai

tu coucheras

il couchera / elle couchera

nous coucherons

vous coucherez

ils coucheront / elles coucheront

synonymes

verbe intransitif

loger, demeurer, dormir, gîter (vieux ou littéraire)

coucher avec

baiser (très familier), couchailler avec (familier, vieilli), couchoter avec (familier, vieilli)

coucher nom masculin

gîte

au coucher du soleil

au crépuscule, au couchant

se coucher verbe pronominal

se mettre au lit, se mettre, se glisser dans les draps, se pieuter (familier), se mettre dans les bâches (familier, vieilli), se mettre dans les toiles (familier, vieilli), mettre la viande dans le torchon (familier, vieilli), se pageoter (familier, vieilli), se pager (familier, vieilli), se pagnoter (familier, vieilli), se plumarder (familier, vieilli), se plumer (familier, vieilli), aller au, aller faire dodo (langage des enfants)

[malade] s'aliter

s'allonger, s'étendre

s'incliner, se courber, ployer, (se) pencher

se renverser, s'affaisser, basculer, verser

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Du fait des perceptions sensorielles anormales, il est important de donner des moments de pause sensorielle, pendant la sieste et avant le coucher.Psychothérapies, 2019, Giuliana Galli-Carminati, Federico Carminati (Cairn.info)
Rien ne présageait alors ce qui allait lui arriver, lorsqu'il est allé se coucher, à minuit.Ouest-France, 16/08/2021
Elles permettent d'abaisser celle-ci d'environ un degré entre le coucher et le milieu de la nuit.Ça m'intéresse, 09/11/2021, « Que se passe t-il dans notre corps quand on dort… »
Ce jeune amateur s'amusait avec son objet volant autour d'un aéroport pour filmer à 450 mètres d'altitude les avions décollant devant le coucher du soleil.Capital, 30/06/2017, « Drones : ce qu'il faut attendre du durcissement de la… »
Cela lui a donné l'envie de le coucher sur papier à travers l'illustration régionaliste.Ouest-France, 23/07/2021
Cette mise en train du travail rend plus aisée l'entrée de la thérapie dans la chambre à coucher du couple.Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, 2009, Francesco Bruni, Pier Giuseppe Defilippi (Cairn.info)
Du fait de sa réémergence au moment du coucher, elle occupe une place centrale dans la compréhension des troubles.Devenir, 2010, Fleur Breil, Ouriel Rosenblum, Annick Le Nestour (Cairn.info)
Donc on faisait par exemple une maison en blocs ou en briques, mais les chambres à coucher étaient plafonnées.Clara, 2018, Pauline Lepoutre, Marine Urbain (Cairn.info)
Une heure après le petit-déjeuner, ensuite une heure avant la vacation, et parfois un petit moment avant le coucher de soleil.Ouest-France, Guillaume Nédélec, 10/01/2020
Du coup, elle considérait ses enfants comme menacés par le revenant et, si elle les emmenait coucher dehors, c'était pour les protéger.Vie sociale et traitements, 2008, Robert Berthelier (Cairn.info)
Cette fois, j'eus le courage de me coucher.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et pour le chat qui vient se coucher sur le clavier de l'ordinateur, on fait quoi ?Capital, 24/04/2020, « Télétravailler avec un chien ou un chat : les conseils… »
On distingue ainsi les animaux diurnes des animaux de nuit qui synchronisent leur réveil au coucher du soleil.Géo, 30/01/2017, « Le nycthémère, un rythme biologique de jour comme de nuit »
Une à deux semaines avant la date de la rentrée, faites l'effort de vous lever et vous coucher plus tôt, de façon progressive.Ça m'intéresse, 01/09/2021, « Comment se préparer pour la rentrée ? »
Plusieurs heures plus tard, le trio est allé se coucher.Ouest-France, 01/09/2021
Au coucher du soleil, dimanche soir, on a pu entendre la dragonne faire des vocalises près du moulin.Ouest-France, 23/03/2021
Cette fessée est en lien avec le coucher qui n'est pas seulement un enjeu de séparation, mais aussi de haine.TOPIQUE, 2005, Florian Houssier (Cairn.info)
Personne ne se doute du drame à venir au moment de se coucher.Ouest-France, 11/09/2020
Le moment idéal est 10 minutes après le lever et avant le coucher du soleil.Géo, 05/05/2017, « Photo animalière : les conseils des grands »
Le soir, nous sommes allés nous coucher, comme d'habitude, et je me suis tourné vers elle, animé de désirs dignes d'une nuit de noces.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUCHER » v. act. & n.

Estendre en long sur la terre & de niveau. Coucher une piece de bois, une sabliere, sur un fondement à rez de chaussée, pour élever dessus un pan de charpente, la coucher de plat ou de champ. On dit aussi, Coucher un sarment de vigne, pour dire, l'estendre le long de la terre, & l'y enfermer pour le faire provigner. On dit aussi, Coucher au feu, pour dire, Coucher la broche devant le feu pour faire rostir la viande. Ce mot vient de cubare. Nicod. Menage aprés de Valois le derive de collocare. Du Cange est de même advis, eò quòd nosmetipsi in lecto collocemus.
 
COUCHER, signifie aussi, Abattre ce qui est eslevé, ou à plomb, pour le mettre à fleur de terre. Il faut coucher par terre ces arbres, les coupper. Il faut coucher par terre tout ce bastiment. En ce sens on dit qu'un lutteur a couché par terre son homme, qu'un combattant a couché par terre son ennemy, qu'il l'a couché sur le carreau. On dit encore en ce sens, Coucher une bouteille sur le costé, pour dire, la vuider. La gresle, la pluye ont couché les bleds, pour dire, qu'elles les ont abattus & versez.
 
COUCHER, signifie aussi, Abbaisser, disposer une arme à feu ou de trait pour la tirer sur quelque chose. Il a couché en jouë son ennemy par trois fois, & il n'a osé lâcher son coup. En ce sens on le dit au figuré de ceux qui visent à quelque chose avantageuse qu'ils taschent d'obtenir. Il y a long-temps qu'il couche en jouë cette fille pour l'épouser. Il couche en jouë cette charge, il observe quand elle sera vacante.
 
COUCHER, avec le pronom personnel, se dit particulierement des hommes & des animaux qui s'étendent de long sur la terre. Ce Capitaine fit coucher ses soldats sur le ventre pour cacher son embuscade. Ce cheval est vicieux, il se couche dans l'eau, il se couche au lieu d'avancer. Ces trouppeaux étoient couchez sur le gazon. C'est une erreur des Anciens, de croire que les élephants ne se couchent point, & qu'ils n'ont point de jointures. Les chameaux sont dressez à se coucher pour recevoir leur charge.
 
COUCHER, signifie aussi, S'étendre sur un lit, ou autre chose semblable, pour dormir. A la ville on est couché bien mollement entre deux draps. A la guerre on est souvent couché sur la dure, sur la terre, sur la paille. Il s'est couché sur son lit pour faire la meridienne. Il est si pauvre, qu'il est souvent obligé de se coucher sans souper.
 
COUCHER, signifie aussi, Aider à quelqu'un à se deshabiller, à se mettre au lit. Les valets de chambre viennent coucher leurs Maistres. Les garçons de la nopce viennent coucher l'épousée. On dit figurément en ce sens, qu'on est plus couché que debout, pour dire, que la vie est bien courte à l'égard de l'éternité : & qu'il ne faut point se depouiller avant de se coucher, quand on se veut deffendre de faire des donations entre vifs à des enfants, ou à des heritiers.
 
COUCHER, signifie aussi, Gister, passer la nuit. La Vierge fut contrainte de coucher dans une estable, parce qu'il n'y avoit point de place dans les hostelleries. Cet homme a couché en ville, il a couché dehors, parce que les portes étoient fermées ; il a couché au cabaret, il y a passé la nuit à joüer & à boire. On dit en ce sens, Coucher à l'enseigne de la Lune, à la belle estoille, pour dire, Coucher dehors, n'avoir point de giste. On dit aussi, que des Sergents couchent un homme, quand ils le suivent tout le jour jusqu'à son giste pour l'attraper le matin en sortant. On dit encore en ce sens, qu'une porte a couché ouverte, pour dire, qu'on ne l'a point fermée de toute la nuit.
 
COUCHER, signifie aussi, Avoir habitation charnelle avec une femme, soit de jour, soit de nuit. Ces amants ont couché long-temps ensemble avant que de declarer leur mariage.
 
COUCHER, se dit aussi du Soleil & des astres, quand ils descendent sous l'horison. Les Poëtes ont feint que le Soleil se couchoit dans le sein de Thetis, ou dans la mer. Quand l'un de ces astres se leve, & l'autre se couche, ils sont dans l'opposition.
 
COUCHER, se dit aussi de ce qui se tient ou qui devient plat & uny. Les plumes, les garnitures de rubans se couchent, s'affaissent dans les temps humides. Ce collet, ce mouchoir de cou sont mal taillez, ils ne se couchent pas bien sur l'habit.
 
COUCHER, se dit aussi des enduits de couleurs qu'on étend sur toutes sortes de choses. Il faut coucher une telle couleur avant cette autre sur cette menuiserie. Il faut coucher une feuille d'or, de l'esmail sur cette monstre, coucher du vernis sur cette carte. C'est un grand art de sçavoir bien coucher les couleurs.
 
COUCHER, signifie aussi, Mettre au jeu, parce qu'en effet on couche, on estend de l'argent sur une table, sur une carte. On a couché d'abord une pistolle sur une carte, & on a r'envié à la fin jusqu'à dix.
 
En ce sens on le dit figurément des paroles, lors qu'on hable, ou qu'on dit quelque chose de grand, de magnifique, d'extraordinaire. Ce garçon ne demande pas moins qu'une fille de cent mille escus en mariage, il couche trop gros. Il ne couche pas moins que de faire employer pour luy toutes les puissances, les grandeurs, &c.
 
En termes de Manege, on dit qu'un cheval se couche sur les voltes, pour dire, qu'il porte la teste & la crouppe en dehors, comme lors qu'en maniant à droite, il a le corps plié & courbé, comme s'il alloit à gauche.
 
COUCHER, se dit figurément des choses spirituelles, des escritures, du stile. C'est un homme qui couche bien par écrit, qui explique bien ses pensées.
 
COUCHER, signifie aussi, Employer, comprendre dans un acte, dans un contract. On a couché cette clause expressément dans cette donation. La decision de cette affaire est couchée en termes formels dans le texte de cette loy, dans les Registres de la Cour. Il a couché cela en recepte, en despense dans les articles de son compte. On dit en ce sens, qu'un homme a esté couché sur l'estat, pour dire, qu'il a été mis & employé sur l'état, sur le catalogue de ceux qui doivent estre payez de quelques gages, appointemens, pensions, &c.
 
COUCHÉ, ÉE. part. & adj. On dit, Il est venu aprés Soleil couché, pour dire, à la nuit.

Définition de « COUCHER » s. m.

Giste, lieu où on se repose. Quand on couche dehors, il n'en couste rien pour le coucher.
 
COUCHER, signifie encore l'action de celuy qui se couche. On luy a interdit le coucher avec sa femme, à cause de la foiblesse de sa poitrine. C'est en ce sens qu'on se sert de cette maxime de Coustume, Au coucher se gagne le doüaire, pour dire, qu'il n'est point acquis à la femme que le mariage ne soit consommé.
 
COUCHER, signifie aussi le temps où on se couche. Il faut attendre au coucher du Roy pour luy parler. Le Roy a sa Musique du petit coucher ; & on appelle à la Cour le petit coucher, l'intervalle de temps qui est entre le bon soir qu'il donne à tout le monde étranger, & le moment où il se couche effectivement, pendant lequel il demeure avec les Officiers les plus necessaires de sa chambre, ou avec ceux qui ont un privilege particulier pour y rester.
 
On appelle Vin de coucher, un verre de vin, ou une petite collation qu'on presente à ceux qui se mettent au lit.
 
En termes d'Astronomie, le lever & coucher du Soleil & des astres se dit, lors qu'ils paroissent, ou qu'ils se cachent. A l'égard des astres il y a trois sortes de lever & de coucher ; le cosmique, le chronique & l'heliaque. Le cosmique est quand un astre se couche en même temps que le Soleil sur l'horison. Le chronique est quand un astre se couche, lors que le Soleil se leve. L'heliaque est lors que l'astre entre dans les rayons du Soleil, & en est offusqué, ensorte qu'il commence à disparoistre.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022