Email catcher

horion

Définition

Définition de horion ​​​ nom masculin

littéraire (surtout au pluriel) Coup violent.

Synonymes

Synonymes de horion nom masculin

[souvent au pluriel] coup, bourrade, brossée, volée, dégelée (familier), dérouillée (familier), giboulée (familier), peignée (familier), pile (familier), raclée (familier), ratatouille (familier), rincée (familier), rossée (familier), roulée (familier), rouste (familier), tampon (familier), tannée (familier), torchée (familier), tournée (familier), trempe (familier), tripotée (familier), frottée (familier, vieilli), taquet (familier, vieilli), tatouille (familier, vieilli), tabac (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot horion

Mais les châteaux d'alors – et aussi les châtelains – étaient bâtis pour tenir tête aux horions.Léon de Tinseau (1842-1921)
Il reçut même des sergents « plus d'un horion » pour avoir approché trop près ; le soir, il s'en vanta aux dames.Jules Michelet (1798-1874)
Tombé de cheval en voulant éviter le horion, il s'était, de plus, luxé le bras.Paul Adam (1862-1920)
Quelques-uns pourtant veulent qu'à la chaude il ait eu quelque horion.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Au-delà des horions, c'est cela qui compte, et qui pèsera dans les années à venir.politique étrangère, 2017 (Cairn.info)
Aussi les horions pleuvaient-ils drus comme grêle sur les épaules des joueurs.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Quelques horions furent distribués, un coup de couteau, sans gravité, fut asséné à un infirme mais l'initiative échoua, loi du nombre oblige.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2017, Franck Tison (Cairn.info)
À ce jeu, il a recueilli de nombreux lauriers mais aussi de multiples horions.Revue internationale et stratégique, 2014 (Cairn.info)
Je me tiendrai sur mes gardes, et ils n'auront guère de moi que de bons horions écossais.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Ceux qui étoient devant et qui sentoient les horions reculèrent de hideur et tomboient les uns sur les autres.Jules Michelet (1798-1874)
Cela ne les empêche pas d'échanger force horions quand elles s'affrontent lors de matchs où resurgit la vieille rivalité entre ouvriers mineurs et ouvriers des ateliers.Vingtième siècle, 2011, Marion Fontaine (Cairn.info)
Partout à peu près, nous étions bien accueillis, tandis que les rares opposants ne recueillaient que des rebuffades et parfois des horions.Adolphe Retté (1863-1930)
Lançant de formidables horions à droite et à gauche, il ne pouvait cependant se débarrasser de ses assaillantes.Charles Des Écores (1852-1905)
Il avait sollicité un poste de la frontière, comptant sur des chevauchées, des coups de sabre et des horions, et voilà qu'il prenait du ventre.Hector France (1837-1908)
Il s'efforce de sortir et sort effectivement, non sans quelque horion ; mais les autres locataires l'arrêtèrent dans la montée.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Nous lui épargnerions bien quelque horion de temps en temps.Paul Féval (1816-1887)
Et alors les horions volaient sur la figure du pauvre diable.Édouard Corbière (1793-1875)
Tous deux étaient d'égale taille ; ils se roulaient en échangeant des horions qui n'étaient pas une plaisanterie.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Coûte que coûte, l'on veut voir, et, sans avoir vu, l'on attrape des horions.Eugène Muller (1826-1913)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de HORION s. m.

Terme populaire & vieux, qui signifie un rude coup qu'on donne à quelqu'un, ou celuy qu'on se donne par hasard en se heurtant contre quelque chose.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ? « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ?

Quand on évoque l’écrivain britannique George Orwell, on pense automatiquement à 1984, son roman dystopique publié en 1949 et fréquemment salué comme...

Florent Moncomble 05/03/2024
sondage de la semaine