menterie

définitions

menterie ​​​ nom féminin

vieilli ou régional Mensonge.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils avaient bien choisi pour la ruse, la menterie, l'habileté à tromper ; mais autrement c'était une canaille.Eugène Le Roy (1836-1907)
Pourtant, je te promets que je n'ai pas fait de menterie.Paul Bourget (1852-1935)
C'est la menterie vivante, comédie, farce, conte et fable.Jules Michelet (1798-1874)
Je n'ai jamais été assez folle pour dire la menterie qu'on me prête.George Sand (1804-1876)
C'est pas pour un verre de whisky du gouvernement que je voudrais vous conter une menterie.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Y a rien qui vous nuit comme d'être en réprobation pour une menterie.Guy de Maupassant (1850-1893)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MENTERIE » subst. fem.

Allegation de quelque chose fausse que l'on veut faire passer pour vraye. La menterie est le vice des valets & du bas peuple. Ce Livre est tout plein de bourdes & de menteries. On s'excuse ordinairement par des menteries. Les hableurs soûtiennent effrontement leurs menteries.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020