Email catcher

coffrer

définitions

coffrer ​​​ verbe transitif

familier Emprisonner (qqn). Faire coffrer un voleur.
Technique Couler dans un coffre. ➙ coffrage.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je coffre

tu coffres

il coffre / elle coffre

nous coffrons

vous coffrez

ils coffrent / elles coffrent

imparfait

je coffrais

tu coffrais

il coffrait / elle coffrait

nous coffrions

vous coffriez

ils coffraient / elles coffraient

passé simple

je coffrai

tu coffras

il coffra / elle coffra

nous coffrâmes

vous coffrâtes

ils coffrèrent / elles coffrèrent

futur simple

je coffrerai

tu coffreras

il coffrera / elle coffrera

nous coffrerons

vous coffrerez

ils coffreront / elles coffreront

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y avait dedans de quoi nous faire coffrer tous.Anatole France (1844-1924)
Plusieurs témoins de la rossée ont alerté la police et l'agresseur s'est fait coffrer.Ouest-France, François BOSCHER, 18/06/2021
Il faut chercher l'eau à travers les cuirasses difficiles à perforer jusqu'à parfois 30 mètres, puis, il faut coffrer le puits de pierres appareillées.Revue Tiers Monde, 2010, Fabrice Gangneron, Sylvia Becerra, Amadou Hamath Dia (Cairn.info)
Il faudra aussi coffrer, pour les protéger, l'orgue et le retable.Ouest-France, 28/02/2015
Je vous avais bien dit que je vous ferais coffrer.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais avant de me laisser coffrer, je vais jouer un tour à ma cousine, et un fameux, dont elle ne se relèvera pas.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il ne fallait pas songer à le coffrer.Georges Eekhoud (1854-1927)
Maintenant, je te le répète, on va te coffrer purement et simplement.Paul Féval (1816-1887)
Ailleurs, bien sûr, ils se feraient coffrer tout de suite !Études, 2006, Jean-Marie Petitclerc (Cairn.info)
Un pauvre diable minable venait de se faire coffrer sous la ridicule inculpation de grivèlerie.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Mauvaise nouvelle pour le rédacteur en chef, ses deux stagiaires se font coffrer.Ouest-France, Mélanie GUIRAUD, 12/07/2020
Accessibilité : concept perçu de prime abord comme une qualification en bâtiment, aisément critiquable par qui ne sait pas coffrer une rampe entre 4 et 8 %.Sociographe, 2021, Georges Bergeron (Cairn.info)
Comme j'ai à le délivrer, je ne suis pas si simple que de me faire coffrer moi-même.George Sand (1804-1876)
L'opération, qui consiste à coffrer les 290 m du quai, pierre après pierre, permet aussi de gagner (un peu) sur la mer.Ouest-France, Carole TYMEN, 01/10/2019
Si elle le sait, elle nous fera tous coffrer.Comtesse de Ségur (1799-1874)
A la vérité, vous pouvez juger, d'après mon récit, qu'il y avait des raisons suffisantes pour faire coffrer un homme !Honoré de Balzac (1799-1850)
En l'espaced'une heure et demie, ce mardi 13 octobre, la fine lame de la gendarmerie va coffrer le ou la coupable.Ouest-France, Yves-Marie ROBIN, 13/10/2020
Un signal anti-rêve qui donne la prudence d'un visionnaire pour ne pas se faire coffrer.Multitudes, 2019 (Cairn.info)
L'objectif étant de ferrailler et coffrer un appui en béton afin de placer les puissants vérins hydrauliques sous la poutre de soutènement.Ouest-France, 30/11/2016
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COFFRER » v. act.

Mettre quelqu'un en prison. Il se dit figurément, comme si on l'enfermoit dans un coffre. Ce malheureux est à plaindre de ce qu'il s'est laissé coffrer.