temps

 

définitions

temps ​​​ nom masculin

Continuité indéfinie, milieu où se déroule la succession des évènements et des phénomènes, les changements, mouvements, et leur représentation dans la conscience. ➙ durée. Le temps et l'espace.
(Durée globale). Avoir du temps libre, des loisirs. Perdre, gagner du temps. Rattraper le temps perdu. Le temps presse : il faut agir rapidement. Dans, en peu de temps. —  (Grandeur mesurable) La division du temps en années, mois, semaines, jours, heures, minutes, secondes. ➙ calendrier, chronologie.
Portion limitée de durée. ➙ moment, période. Emploi du temps. Travailler à plein temps, à temps partiel, à mi-temps. —  locution Pendant ce temps. Depuis quelque temps. Quelque temps après. Pour un temps. N'avoir qu'un temps : être éphémère, provisoire. —  locution conjonctive Voilà beau temps que : il y a longtemps que. —  La plupart du temps : le plus souvent. Tout le temps : continuellement. —  Le temps de (+ infinitif), que (+ subjonctif) : le temps nécessaire pour. Le temps d'y aller, que j'y aille. —  Vous avez tout le temps. Je n'ai pas le temps.
Mon, ton, son temps. Vous avez tout votre temps. Le plus clair de son temps : la plus grande partie de son temps. Perdre son temps. Prendre son temps, ne pas se presser. —  Avoir fait son temps, avoir terminé sa carrière ; être hors d'usage.
(Un, des temps) Chacune des divisions égales de la mesure, en musique. Une noire, une croche par temps. Temps fort, qui doit être fortement accentué ; au figuré moment important. —  locution, familier En deux temps, trois mouvements, très rapidement.
Chacune des phases (d'une manœuvre, d'une opération, d'un cycle de fonctionnement). Moteur à quatre temps. —  locution Au temps pour moi : je me suis trompé.
Durée chronométrée d'une course. Réaliser le meilleur temps. —  Temps mort (dans un match) ; au figuré période sans activité.
(Dans une succession, une chronologie)
Point repérable dans une succession par référence à un « avant » et un « après ». ➙ date, époque, instant, moment. En ce temps-là. Depuis ce temps-là : depuis lors. —  locution Chaque chose en son temps, quand il convient.
Grammaire Adverbes, compléments de temps, marquant le moment. Subordonnées de temps. ➙ temporel.
Astronomie, Physique Ce point déterminé par le calcul. Temps solaire vrai ou apparent, déterminé par la position du Soleil. Temps (solaire) moyen, calculé sans tenir compte des irrégularités de mouvement du Soleil.
Époque. ➙ ère, siècle. Notre temps, celui où nous vivons. Être de son temps, en avoir les mœurs, les idées. Le temps passé ; l'ancien temps. « À la recherche du temps perdu » (œuvre de Proust). —  Temps de, occupé, caractérisé par. Le temps des vendanges. En temps de paix, de guerre. En temps normal.
Les temps (avec une nuance d'indétermination). Les temps ont changé, sont durs. —  Je l'ai vu ces derniers temps.
Époque de la vie humaine. —  (avec un adjectif possessif) De mon temps, quand j'étais jeune.
Bon temps : moments agréables, de plaisir. Se donner, prendre du bon temps, s'amuser. C'était le bon temps, une époque heureuse.
Le temps de (+ infinitif) : le moment où il convient de, le bon moment pour. —  Il est temps de (+ infinitif), que (+ subjonctif), le moment est venu. Il est temps de se décider, que tu te décides.
locution adverbiale À temps : juste assez tôt. —  En même temps : simultanément ; à la fois, aussi bien. —  Entre temps. ➙ entre-temps. —  De temps en temps, de temps à autre : à des intervalles de temps plus ou moins longs et irréguliers. ➙ parfois, quelquefois. —  De tout temps : depuis toujours. De tout temps à jamais. —  En tout temps : toujours. —  Dans le temps : autrefois, jadis.
locution conjonctive Du temps que (+ indicatif) : lorsque. —  Dans le temps, au temps, du temps où. ➙ quand.
Grammaire Forme verbale particulière à valeur temporelle. Temps et modes. —  (en français) Temps simples : présent, imparfait, passé simple, futur. Temps composés, formés avec un auxiliaire : futur antérieur, passé composé, passé antérieur, plus-que-parfait.
Le temps : entité (souvent personnifiée) représentative du changement continuel de l'univers. La fuite du temps. —  Tuer le temps : échapper à l'ennui, en s'occupant ou en se distrayant.
État de l'atmosphère à un moment donné, considéré surtout dans son influence sur la vie et l'activité humaines (➙ air, ciel, température, vent ; météorologie). Un temps chaud, pluvieux. Il fait beau temps. Le mauvais temps. ➙ pluie ; orage. Un temps froid, gris. Temps lourd, orageux. Gros temps. ➙ tempête.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aucun d'entre nous ne pouvait savoir que, si peu de temps après, la situation allait se détériorer comme elle l'a fait.Europarl
Pour la première fois, nous aurions pu coordonner dans le temps les grandes orientations des politiques économiques et les lignes directrices pour les politiques de l'emploi.Europarl
Il est à présent temps que le mouvement de libéralisation réglementée entre dans une phase de déréglementation accrue.Europarl
Il est dès lors grand temps que les responsables politiques mettent de l'ordre dans ce capharnaüm afin de protéger les patientes.Europarl
Dans un premier temps, la communauté internationale devra procéder à une évaluation des besoins urgents et définir, en consultation avec le peuple afghan, quels sont exactement les besoins.Europarl
Dans le même temps, une évolution est en cours, du côté des véhicules et des stations de carburant.Europarl
Au départ, l'industrie automobile a gagné du temps en concluant un accord volontaire, qui n'a pas été respecté.Europarl
Le rapport fait par ailleurs clairement allusion à la composante temps dans les perspectives des institutions communautaires.Europarl
Je pense qu'il est grand temps maintenant de lever l'exception datant de 1978 relative aux moteurs diesel et aux trains.Europarl
Le temps est venu d'amener le processus de réflexion commune sur l'avenir de nos systèmes de protection sociale un cran plus loin.Europarl
Il serait temps que les publicités offrent aux consommateurs davantage de détails sur les économies de carburant et les performances en matière d'émissions possibles avec les véhicules mis en vente.Europarl
On nous accuse de considérer l'homme comme un cobaye parce que nous sommes en faveur d'une limitation dans le temps facultative.Europarl
De même, les hommes touchent plus souvent des bonus et occupent plus rarement des emplois à temps partiel moins bien rémunérés.Europarl
Ma question est claire : aurons-nous une extension différenciée et un prolongement dans le temps de l’application de cette action communautaire, qui est réellement utile ?Europarl
En effet, il fut un temps où les villes européennes voyaient les gens défiler pour revendiquer ces mêmes droits démocratiques.Europarl
Il a mis du temps à démarrer là-bas, mais la raison en est qu'il fallait que les habitants de la région développent eux-mêmes ces programmes.Europarl
Le désabonnement prend lui-même beaucoup de temps, et les coûts sont à la charge du consommateur.Europarl
Nous sommes confrontés à la double mission de nous adapter au changement climatique et, en même temps, de le maintenir à un minimum absolu.Europarl
Le temps de disponibilité nous pose également problème : ici aussi, nous tenons à faire montre de pragmatisme.Europarl
Mais je ne le suis pas vraiment car le temps est malheureusement conditionné par le calendrier électoral et politique et nous n'y pouvons rien.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TEMPS » s. m.

Quantité discrete & successive, qui sert de mesure à la durée des estres. Dieu a creé toutes choses dans le temps. Son eternité n'est point sujette au temps. Aux premiers siecles les hommes vivoient long- temps. L'humeur du peuple est de se plaindre du temps present, de regretter le passé, & de souhaitter l'advenir. Les monstres, les horloges, les clepfidres, les quadrans, sont faits pour mesurer, pour marquer le temps. Les Payens peignoient Saturne avec une faulx, & ils disoient qu'il mangeoit ses propres enfans, pour figurer que le temps consomme tout. On dit d'un homme qui a la goutte, ou qu'on outrage, qu'il passe mal son temps ; & en le menaçant on dit que si on l'attrape, on luy fera mal passer son temps. Le livre des Temps est un nom que quelques-uns ont donné aux Paralipomenes.
 
TEMPS, signifie aussi un terme, un jour certain & precis. Cet advis n'est pas venu dans un bon temps, l'affaire étoit faite. On n'a pas encore marqué de temps ni de lieu pour faire cette conference. Cette lettre de change sera payée en son temps, elle n'est pas écheuë. Il ne faut point s'affliger avant le temps. Cela est bon pour un temps, non pas pour toûjours. Je suis encore dans le temps, dans le delay de produire, de faire mon enqueste. Je vous payeray bien, pourveu que vous me donniez du temps. La prescription s'acquiert par un temps immemorial.
 
TEMPS, se dit aussi de ce qui est terminé, usé, consommé. Cet apprentif a fait son temps porté par son brevet d'apprentissage. Ce galerien a fait son temps, le temps de son bannissement est fini. Ce vieillard a fait son temps, il n'en peut plus. Cet habit a fait son temps, il est usé, il n'est plus à la mode.
 
TEMPS, signifie aussi, Loisir, occupation reglée. Je n'ay pas le temps de voir cette affaire, elle demande trop de temps. Les Religieux ont leur temps, leurs heures reglées. Ce travail est ingrat, on y perd son temps & sa peine. C'est perdre temps de le solliciter. Le temps des Advocats est cher ; ils ménagent, ils employent bien leur temps : le temps va viste dans leurs arbitrages pour les vacations.
 
TEMPS, se dit aussi de l'objet de la science chronologique, & de l'Histoire des siecles passez. Chez les Payens il y a eu les temps fabuleux & heroïques. Le Pere Petau a fait un beau livre de la doctrine des temps. C'étoit un homme de tous les temps, de tous les siecles, qui sçavoit excellemment l'Histoire. Rome florissoit du temps, au siecle du Ciceron, des Cesars. Ces Auteurs étoient contemporains, ils vivoient de même temps, en même siecle.
 
TEMPS, signifie aussi, Occasion propre à faire quelque chose. Le Sage dit que toutes choses ont leur temps ; le temps de naistre, & celuy de mourir ; le temps de planter, & celuy d'arracher ; le temps de tuer, & celuy de guerir ; le temps de détruire, & celuy d'edifier ; le temps de pleurer, & celuy de rire ; le temps de s'affliger, & celuy de danser ; le temps d'amasser des pierres, & celuy de les disperser ; le temps de s'embrasser, & celuy de s'en abstenir ; le temps d'acquerir, & celuy de perdre ; le temps de conserver, & celuy d'abandonner ; le temps de coudre, & celuy de decoudre ; le temps de se taire, & celuy de parler ; le temps d'aimer, & celuy de haïr ; le temps de la guerre, & celuy de la paix : en l'Ecclesiaste Chap. 3.
 
On dit en ce sens, qu'un Politique sçait bien prendre son temps pour faire reüssir une affaire : que le Sage fait les choses en temps & lieu, qu'il les fait à propos ; qu'il sçait s'accommoder au temps, profiter du temps, de la conjoncture des affaires. En toutes choses il y a temps & temps.
 
TEMPS, se dit aussi en parlant de la mode, de la maniere d'agir, de ce qui se fait en un temps present, & où on vit. Voilà une mode nouvelle qui n'a cours que de nostre temps. Le goust du temps s'est bien raffiné. Que dit-on des affaires du temps, des questions du temps, des nouvelles du temps ? Cela aura son temps. On dit aussi en termes de Breviaire, le propre du temps, qui est la maniere de celebrer l'Office suivant les jours, Festes & Feries de l'année, où on ne feste pas un Saint particulier.
 
On dit aussi en ce sens, le temps de Pasques, de Caresme, les jours des Quatre Temps, qui sont trois jeusnes ordonnez par l'Eglise aux quatre saisons. On le dit aussi des quatre saisons, le temps d'esté, d'hiver, du printemps, de l'automne. Ce n'est pas le temps des pois verds, des perdreaux. Le temps de l'Aoust, des vendanges, des semailles. On masque, on danse dans le temps du Carnaval. Les fruits precoces sont ceux qui sont meurs avant le temps.
 
TEMPS, se dit aussi de la disposition des affaires publiques & de l'Estat. Vous estes venus dans un bon temps pour faire fortune : ce n'en est plus le temps, nous sommes dans un mauvais temps. Le temps est miserable, il n'y a plus d'argent, de commerce. Il est bien difficile de gouverner pendant les temps difficiles, des troubles, des seditions, des guerres. Le siecle d'Auguste étoit un bon temps pour les gens de lettres.
 
TEMPS, signifie encore la constitution de l'air. Le temps est serain, calme, sans vent, sans nuages, il fait beau temps. Le temps est couvert, il est pluvieux. Il faut semer en temps sec, & labourer en temps humide. Le temps est bas, sombre, obscur, nebuleux. Le temps se hausse, s'éclaircit. Les habits & les logements sont faits pour nous garentir des injures du temps.
 
En termes de Marine on dit, Naviger de grand temps, de gros temps, pour dire, durant la tempeste, pendant un temps venteux, orageux, un temps rude. Il faut ceder au temps, à l'orage. On appelle un temps de perroquet, un vent frais, parce qu'on ne se sert du perroquet que de beau temps. On appelle temps fin, lors que l'horison est pur & net de vapeurs, comme lors qu'il gele.
 
TEMPS, se dit figurément en ces phrases. Hausser le temps, pour dire, Boire, faire la desbauche pour laisser passer le mauvais temps. Cet homme se donne du bon temps tant qu'il peut. On dit aussi, quand on voit un melancolique qui chante, ou quelqu'un qui fait quelque chose contre son ordinaire, Nous aurons changement de temps.
 
TEMPS, en termes de Musique & de Danse, est une certaine distinction de pauses & de mouvements qu'on observe en battant la mesure, qu'il est necessaire d'observer pour faire d'agreables cadences. La mesure des courantes & des sarabandes se fait en trois temps ; la pleine mesure en quatre temps, c'est à dire, qu'elle fait couler trois ou quatre notes. On le dit aussi dans les exercices militaires. Pour bien voltiger, il n'y a qu'à prendre bien son temps. Un tel manege se fait en deux ou trois temps. Ce cheval marque deux ou trois temps à son arrest ; il ne faut pas precipiter ses temps. En escrime il y a trois sortes de temps ; celuy de l'espée, celuy du pied, & celuy du corps. Tous temps qui se remarquent hors de la mesure, ne se doivent considerer que pour appels ou temps faux pour tromper l'ennemi ; & on dit qu'il faut prendre son ennemi sur le temps, pour avoir la facilité de faire toutes sortes de feintes ou appels doubles ou simples.
 
TEMPS, en termes de Grammaire, se dit des diverses manieres de conjuguer un verbe en chaque mode. Il y a le temps present, imparfait, parfait absolu, parfait indefini, plus que parfait, & futur. Il faut que les verbes s'accordent avec les noms en temps, nombres & personnes.
 
TEMPS, se dit adverbialement en plusieurs phrases. Tout d'un temps, ou en même temps ; de tout temps ; avec le temps ; de temps en temps ; au bout du temps ; de temps à autre ; de long temps. Ce remede n'est pas venu assez à temps. Cela se fera en temps & lieu.
 
TEMPS, se dit proverbialement en ces phrases. Avec le temps & la paille les nefles meurissent. Qui a temps, a vie. Ces Messieurs ont le temps & l'argent, c'est à dire, ont le loisir & le moyen de se divertir, de passer le temps, de se donner du bon temps. Il faut prendre le temps comme il vient, c'est à dire, s'accommoder au temps, à l'estat des choses. Le temps passe, ne revient jamais. Il viendra un temps où les chiens auront besoin de leur queuë, pour dire, où on aura affaire des gens qu'on neglige maintenant. On dit aussi, Du temps du Roy Guillemot, du temps qu'on se mouchoit sur la manche : l'Italien dit, Du temps que Berthe filoit, pour dire, Du vieux temps, du temps jadis, à la vieille mode. On dit aussi, Pousser le temps à l'espaule, pour dire, Prolonger le temps, differer l'execution d'une chose qu'on fait à regret, pour gagner du temps. On appelle aussi un Roger bontemps, un gaillard qui ne cherche qu'à se rejouïr, qu'à tuer le temps. On dit aussi, Changement de temps entretien de sots. Quand j'iray le voir, il fera beau temps, c'est à dire, je n'iray jamais. On dit aussi, Aprés ce temps-cy il en viendra un autre, pour se consoler dans la misere du temps. On appelle un temps de Demoiselle, un temps où il ne fait ni pluye, ni soleil, ni poudre, ni vent.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020