épuisé

 

définitions

épuisé ​​​ , épuisée ​​​ adjectif

Qui n'est pas disponible pour la vente. Livre épuisé.
À bout de forces. ➙ exténué, harassé. Tomber épuisé.
 

synonymes

épuisé, épuisée adjectif

exténué, à bout de souffle, à bout de course, anéanti, brisé (de fatigue), à bout, éreinté, fourbu, harassé, moulu, claqué (familier), crevé (familier), flagada (familier), flapi (familier), mort (familier), raplapla (familier), rétamé (familier), vanné (familier), vidé (familier), sur la jante (familier), sur les genoux (familier), sur les rotules (familier), rendu (familier, vieilli), recru (littéraire), rompu (littéraire)

fini, à sec, saigné à blanc, vidé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai déjà eu l'occasion de dire que si, en fin d'année, ce fonds était complètement épuisé, nous pourrions utiliser – je dis bien : en fin d'année – les crédits l'année suivante.Europarl
Épuisé de fatigue, mourant de faim, il n'avait pas la force de prononcer une parole !Jules Verne (1828-1905)
Lothaire répondit que, puisqu'il avait commencé, il mènerait jusqu'au bout son entreprise, bien qu'il fût certain d'en sortir épuisé et vaincu.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Quand elle eut épuisé tous les mots en u qui amusaient son oreille, elle passa à d'autres qui n'avaient pas plus de sens.Hector Malot (1830-1907)
Il ressort que l'on a déjà épuisé les possibilités d'action de la dynamique intergouvernementale dans ce domaine.Europarl
On a bien vite épuisé ce qu'elles ont à dire et elles deviennent alors aussi ennuyeuses que des parents.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Ainsi, nous avons épuisé tous les moyens mis à notre disposition, en se basant sur les marges de manœuvre de cette année.Europarl
En ce qui concerne vos points de vue sur les énergies fossiles, je ne pense pas que nous devions attendre d’avoir épuisé ces carburants.Europarl
Le temps imparti à l'heure des questions étant épuisé, il sera répondu par écrit aux questions 11 à 43.Europarl
Il marchait, épuisé par cette crise jalouse qui l'avait meurtri comme une chute, accablé par la certitude qu'il n'avait plus rien à faire au monde.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le soir de cette journée, la faim commença à se faire sentir chez quelques-uns qui avaient épuisé leurs provisions.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Nous avons d'autres initiatives parallèles qui contribuent à concrétiser nos engagements bilatéraux, régionaux et mondiaux, mais j'ai déjà largement épuisé mon temps de parole.Europarl
Enfin, épuisé de fatigue, ensanglanté par les blessures que j'avais reçues en me heurtant contre les rochers, je sentis que je coulais à fond.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il s’inquiète qu’une décision négative en matière d’asile puisse être appliquée alors que le délai de recours n’est pas encore épuisé.Europarl
Quand vous êtes arrivé chez moi, pauvre petit garçon errant, couvert de poussière et épuisé de fatigue, peut-être me le suis-je dit tout de suite en vous voyant.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
L'ennemi fut contenu, fut repoussé, et recula : il avait épuisé ses forces, et l'on n'en avait plus rien à craindre.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Que laissaient-ils, en effet, derrière eux, ces gens, dont l'un avait épuisé tout le siècle dernier avec la gloire, et l'autre tout l'âge nouveau avec le malheur ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
À ce jour, nous n'avons cependant pas encore épuisé toutes les possibilités à cet égard.Europarl
Toutefois, nous n’avons pas épuisé ici le débat sur cette véritable «batardisation» culturelle qui est en train de s’imposer au travers de la mondialisation des messages audiovisuels.Europarl
Nous pensons – et je sais que c'est le cas de beaucoup d'entre vous – que notre potentiel de coopération économique est loin d'être épuisé.Europarl
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020