mort

 

définitions

mort ​​​ nom féminin

Cessation de la vie (humains et animaux). ➙ trépas ; mourir. —  (Conçue comme une entité) Voir la mort de près.
Physiologie Arrêt des fonctions de la vie (circulation sanguine, respiration, activité cérébrale…). Mort apparente : arrêt temporaire des fonctions cardiaques et respiratoires. Mort biologique. Mort cérébrale.recommandation officielle pour coma dépassé. Mort cellulaire par nécrose, par apoptose. —  (Personnifiée) —  Personnage mythique, souvent représenté comme un squelette armé d'une faux.
Fin d'une vie humaine, circonstances de cette fin. Depuis la mort de ses parents. ➙ décès, disparition. Mort naturelle, accidentelle. Mort subite. —  locution Mourir de sa belle mort, de vieillesse et sans souffrance. —  Être à l'article de la mort, tout près de mourir. ➙ à l'agonie ; moribond, mourant. —  C'est une question de vie ou de mort, une affaire où il y va de la vie. —  À mort : d'une façon qui entraîne la mort. ➙ mortellement. Être frappé, blessé à mort. familier À mort : intensément (quelques emplois). —  locution À la vie (et) à la mort, pour toujours.
Cette fin provoquée. ➙ assassinat, crime, homicide, meurtre, suicide ; euthanasie. Donner la mort. ➙ assassiner, tuer. Engin de mort. Peine de mort. Mettre qqn à mort. À mort !, cri par lequel on réclame la mort de qqn.
au figuré
Destruction (d'une chose). C'est la mort du petit commerce. ➙ fin, ruine.
en locution Douleur mortelle. ➙ agonie. —  locution Souffrir mille morts. Faire qqch. la mort dans l'âme, contre son gré, avec souffrance (➙ à contrecœur).
locution La petite mort : l'orgasme.

mort ​​​ , morte ​​​ adjectif et nom

adjectif
Qui a cessé de vivre. ➙ défunt, feu, trépassé ; s'oppose à vivant. Il est mort depuis longtemps. ➙ décédé. Tomber (raide) mort : mourir subitement. Elle est morte et enterrée. —  Arbre mort. Feuilles mortes. —  Peau morte, cellules mortes.
Qui semble avoir perdu la vie. Ivre mort. Mort de fatigue, épuisé. Plus mort que vif : effrayé. —  Mort de peur, paralysé par la peur.
(choses) Sans activité, sans vie. Eau morte. ➙ stagnant. —  locution Poids* mort. Temps* mort.
Qui appartient à un passé révolu. Langue morte.
loc. familier C'est mort : c'est fini, il n'y a plus d'espoir.
familier Hors d'usage. ➙ cassé, usé ; familier fichu, foutu, nase. La bagnole est morte.
nom
Dépouille mortelle d'un être humain. ➙ cadavre, corps. Ensevelir, incinérer les morts. —  Être pâle comme un mort.
Être humain qui ne vit plus que dans la mémoire des hommes ou qui est supposé être dans l'au-delà. ➙ défunt. Culte, religion des morts. ➙ ancêtre. —  Mythologie Le royaume, le séjour des morts : les enfers. ➙ ombre, spectre.
Personne tuée. L'accident a fait un mort et trois blessés. ➙ victime. —  La place du mort, dans une voiture, la place avant, à côté du conducteur. —  locution Faire le mort, faire semblant d'être mort ; au figuré ne pas intervenir.
nom masculin Joueur qui étale ses cartes et ne participe pas au jeu.
 

synonymes

mort, morte adjectif

décédé, disparu, défunt (soutenu), feu (avant le nom), trépassé (littéraire), crevé (familier), clamsé (populaire), entre quatre planches (familier)

éteint

désert, immobile, vide

stagnant, dormant

[familier] épuisé, éreinté, fourbu, rompu, claqué (familier), crevé (familier), lessivé (familier), moulu (familier), vanné (familier), vidé (familier), sur les genoux (familier), sur les rotules (familier)

[familier] usé, abîmé, hors d'usage, fichu (familier), foutu (familier), h.s. (familier)

mort nom féminin

décès, disparition, fin, perte, trépas (littéraire)

agonie, dernière heure, dernier moment, dernier souffle (littéraire), moment suprême (littéraire)

anéantissement, destruction, disparition, écroulement, effondrement, enterrement, fin, perte, ruine

la mort

le dernier sommeil (littéraire), la tombe (littéraire), le tombeau (littéraire), la nuit du tombeau (littéraire), le repos éternel (littéraire), le grand voyage (littéraire)

la Camarde, la Faucheuse, la Fossoyeuse

mort, morte nom

défunt (soutenu), disparu

victime

cadavre, corps, dépouille, restes, macab (populaire), macchabée (populaire)

esprit, double, fantôme, mânes, mort-vivant, ombre, spectre, zombie, [Antiquité, romaine] lémure

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans la plupart des cas, un donneur doit se trouver en état de mort cérébrale mais son cœur doit continuer à battre.Europarl
La peine de mort, la mutilation des femmes et la flagellation et les discriminations qui en découlent sont devenues pratiques courantes en sa vertu.Europarl
Cependant, malgré la situation actuelle, nous ne pouvons pas laisser au point mort les négociations sur cette question de la route de contournement.Europarl
Son cas est bien évidemment particulièrement déchirant : une mère vouée à la peine de mort.Europarl
En revanche, nous pourrions considérer les cas afghan et iranien comme un même dossier, celui d'« individus menacés de mort ».Europarl
Je suis déçu que la résolution ne fasse pas mention de l’interdiction de la peine de mort.Europarl
Nous sommes donc extrêmement étonnés de constater que l’on s’évertue à faire référence à un document qui est totalement dénué de sens et pour ainsi dire mort.Europarl
Et ce nouveau procès, le troisième, est inéquitable, injuste et les laisse dans les affres d'une condamnation à mort.Europarl
Nous devons obtenir que les exécutions de ceux qui sont déjà condamnés à mort soient reportées, avant de parvenir à annuler les sentences.Europarl
Libérez-vous de la hantise des groupes de pression et attaquez-vous à ce problème qui est une question de vie ou de mort pour notre société.Europarl
Le rétablissement de la peine de mort en 2010 a constitué de facto une annulation du moratoire en vigueur depuis 2006.Europarl
Il est essentiel de tenter d'inciser ce bubon en abordant en priorité le thème du secret bancaire, car d'énormes flux d'argent qui provoquent la mort passent dans l'économie légale.Europarl
Même s’ils meurent d’une mort naturelle, ils rejettent alors tout le carbone qu’ils ont absorbé.Europarl
Comme vous le savez, mesdames et messieurs, ces lignes indiquent depuis 1998 les principaux aspects de l'approche européenne en l'espèce, cristallisant ainsi notre opposition légendaire à la peine de mort.Europarl
Le premier amendement étend le champ de la responsabilité pénale à des comportements causant des dommages substantiels aux personnes, au-delà du critère restrictif de la mort ou des graves blessures.Europarl
Ce sont là autant de scénarios quotidiens qui impliquent malheureusement un risque de mésaventure, d'accident entraînant un préjudice corporel ou même la mort dans un autre pays.Europarl
Il se trouve néanmoins que 70 % des accidents de voiture entraînant la mort d'un enfant sont imputables à une collision latérale.Europarl
La moralité, la dissuasion et l'impartialité sont cruciales dans le débat sur la peine de mort.Europarl
C’est un fait avéré, mais personne n’a été poursuivi ni tenu responsable de sa mort.Europarl
Dans les cas de mort soudaine il y a 20 ans, nous avons modifié la classification et mené ensuite davantage de recherches.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MORT, MORTE » adj

Qui n'a plus de vie, ou de principe de mouvement. Un corps mort, ou cadavre, un cheval mort, un arbre mort. Un feu mort, ou esteint. C'est un homme mort au monde. On a ordonné qu'il seroit pris vif ou mort. Je ne puis sçavoir si ce Marchand est riche ou non, il me le faut livrer mort. Morte la beste, mort le venin.
 
On le dit aussi d'un moribond. C'est un homme mort, il ne sçauroit guerir de cette maladie.
 
MORT, se marie avec plusieurs mots qui luy font changer de signification, dont voyci les principales.
 
Argent mort, est du bien qui ne porte ni profit, ni interests. Des pierreries dans un coffre, c'est de l'argent mort. Des deniers oysifs, c'est de l'argent mort.
 
Mort bois, & Bois mort. Sont deux sortes de bois dont les differences sont expliquées cy-dessus bois.
 
Chair morte, est une chair pourrie & insensible qui est dans les escares des playes, qu'on fait manger avec du charpi.
 
Cotte morte. C'est la despouille ou la succession d'un Religieux qui a eu quelque pecule ou benefice Elle appartient de droit à l'Abbé.
 
Couleur morte, est une couleur sombre, tannée ou effacée en sorte qu'elle a peu ou point d'éclat.
 
Chasse morte, se dit figurément d'une chose qui sera inutile, qu'on ne relevera point, dont on ne parlera plus.
 
Eau morte. Eau qui n'a point de mouvement, comme celles de ces lacs & estangs salez qui sont au bord de la mer, telles que celles qui ont donné le nom à Aigues-mortes.
 
On appelle aussi en termes de Marine, morte eau, l'eau de la mer la plus basse, comme elle est le 7. & le 22. de la Lune.
 
Feuille morte. Feuille seche qui tombe de l'arbre en automne, qui a donné le nom à une teinture de la même couleur, qu'on appelle feuille-morte, parce qu'elle luy ressemble.
 
Mortgage. Voyez Gage.
 
Gueule morte, est un terme populaire qui se dit de ceux qui sont las de crier, ou de parler, qui n'ont rien à dire, à repliquer. Aprés qu'on a fait voir à cette partie cette piece decisive, elle a eu la gueule morte. Les harangeres qui se querellent n'ont pas la gueule morte. On dit aussi, qu'une personne a les levres mortes, quand elles sont pasles & decolorées.
 
Main morte, sont des habitans de condition servile, dont les Seigneurs heritent. On appelle aussi gens de main morte, des Monasteres & Communautés qui ne meurent point, dont les heritages ne changent point de main. On dit aussi au propre d'un homme qui frappe, qu'il n'y va pas de main-morte, quand il frappe tres-fortement.
 
Mer morte, est un grand Lac dans la Palestine, autrement Lac. Voyez Mer Asphaltite.
 
Mort né, est un enfant qu'on tire mort du ventre de la Mere. On le dit aussi des animaux, des agneaux, veaux, &c.
 
Oeuvres mortes. Terme de Marine. Ce sont les bordages, ou parties du vaisseau, qui sont élevez, & qui ne trempent point dans l'Eau.
 
Mortepaye. Soldat qu'on entretient dans les garnisons, qu'on paye en tout temps, & qui ne sort point de la.
 
Morte saison. Le temps où on manque de quelque chose. A Pasques on est en une morte saison pour les fruits. En vacances on est en une morte saison pour trouver à travailler. Les Mariniers appellent morte saison, le temps qui est hors la harengaison, & celuy où ils ne trouvent pas de fret ou l'occasion de travailler.
 
Teste morte, en termes de Chymie, est le marc, ou les feces qui restent de quelques corps, aprés qu'on en a fait la distillation. On l'appelle autrement terre damnée.
 
On dit communément, Porter quelqu'un à la vache morte, ou à la chevre morte, lors qu'on le porte sur son dos, & qu'on tient ses mains par le devant.

Définition de « MORT » subst. fem.

Trespas, decez, separation de l'ame d'avec le corps, qui termine la vie. Il y a une mort naturelle qui se fait par des causes internes, & une mort violente qui se fait par les causes de dehors, par quelque accident. JESUS-CHRIST s'est humilié jusqu'à la mort, jusqu'à la mort de la croix. Un Philosophe ne doit craindre, ni fuir, ni souhaitter, ni se procurer la mort, il doit attendre la mort en patience. Les Martyres ont couru à la mort, ont bravé, ont affronté la mort. Les Tyrans meurent ordinairement de mort funeste, de mort tragique : Il est à l'article de la mort, entre la vie & la mort, c'est à dire, à l'agonie. On prie Dieu qu'il nous delivre de mort subite de male mort.
 
En Astrologie on appelle la maison de la mort, la huitiéme Maison.
 
MORT, se dit figurément en parlant de la separation du reste des hommes. L'Entrée en Religion est une mort civile, mais Chrestienne & glorieuse. Une condamnation aux galeres ou au bannissement perpetuel, est une mort civile, mais infame & honteuse. Cette mort retranche une personne de la societé civile, des honneurs du commerce du monde.
 
MORT, se dit hyperboliquement des douleurs qui menent à la mort, ou qui fait languir & haïr la vie. Avoir toûjours la goutte, la pierre, c'est mourir d'une longue mort. On luy a fait souffrir mille morts. Ses enfans luy donnent la mort. Cette affliction luy a mis la mort au coeur. Je luy pardonne ma mort.
 
MORT, se dit aussi de la peine qu'on a à faire quelque chose, quoy qu'assez legere. C'est une mort que d'avoir affaire à des Advocats, à des gens qui ont trop d'affaires. C'est une mort que d'aller querir de l'eau si loin. Quand on fait faire un message à ce laquais, c'est une mort, il ne revient point.
 
MORT, se dit aussi en parlant de ce qui consomme beaucoup d'une chose. La friture est la mort au beure, les besteraves la mort au sel.
 
Mort aux rats, est de l'arsenic, du vrai poison, ou de l'aconit. On dit de celuy qui en a empoisonné un autre, qu'il luy a donné de la mort aux rats. On appelle aussi de la mort aux vers, la barbotine qu'on donne aux enfans qui ont des vers.
 
MORT, est aussi un terme Poëtique & romanesque, pour exprimer une passion amoureuse. Un amant dit à sa maîtresse, qu'il meurt d'une douce mort, qu'il est reduit aux abois de la mort, qu'il ne cherche que la mort ; que son absence est sa mort, qu'elle avance, qu'elle precipite sa mort.
 
Les Poëtes personifient la mort, & en font une fausse Divinité, qu'ils peignent comme un squellet avec une faux & des griffes. La Mort est sourde à nos cris. Il l'a arraché d'entre les bras de la Mort. Hubert a fait un tres-beau Poëme appellé le Temple de la Mort.
 
MORT, se dit aussi en Morale, en parlant des reflections qu'il faut faire sur elle. La mort est une des quatre fins de l'homme, qu'il faut toûjours avoir devant les yeux. Il faut bien vivre pour faire une belle mort. Heureux qui se trouvera juste à l'heure de la mort. L'image de la mort se presenta à luy avec ce qu'elle a de plus affreux.
 
Peres de la mort, sont des Religieux ou des gens devots qui vont assister les pestiferez.
 
On appelle au Palais, peine de mort, sentence, arrest de mort, une condamnation à peine capitale. On tient que la mort est la plus puissante des questions. On nomme un appellant de mort, celuy qui a esté condamné par les premiers Juges à la mort.
 
A MORT, se dit quelquefois adverbialement, il le hait à mort. Il a esté blessé à mort, jugé à mort, executé à mort.
 
MORT, se dit aussi odieusement avec menace, jurement & imprecation. Il est deffendu de jurer Dieu par la mort, par la teste. Quelques-uns disent par adoucissement morbleu, morbieu, ou morgoy. On dit innocemment & populairement, Mort de ma vie, Mort non pas de ma vie.
 
MORT, se dit proverbialement en ces phrases. Aprés la mort le Medecin, quand on s'advise à tard d'un remede, d'une precaution qu'il falloit prendre en une affaire. On dit aussi, de tant de douleurs on ne sçauroit faire qu'une mort. On dit aussi, on trouve remede à tout, fors qu'à la mort. On dit que la mort n'espargne personne, que tout ce qui vit est sujet à la mort. On dit aussi d'une amitié qui doit toûjours durer, c'est à la mort & à la vie. On dit d'un agonisant, qu'il a la mort sur les levres, qu'il a la mort entre les dents. On dit d'un valet qui est long-temps à revenir, qu'il seroit bon à aller querir la mort.
 
On dit aussi, que la mort n'a pas faim, quand elle ne prend pas des miserables ou languereux.
 
MORT. Est aussi subst. masculin. Ce Conquerant couvrit la campagne de morts. C'est une oeuvre de misericorde corporelle d'ensevelir, d'enterrer les morts. Une teste de mort, un os de mort. Il est devenu pasle comme un mort. On dit quand un homme est tué, le mort a toûjours tort. Les Romains brusloient les morts, se persuadant qu'il importoit à l'ame que son corps fust bientost destruit. Ce qui dura jusqu'au temps de Macrobe, ou des Antonins. Les anciens Perses, au rapport d'Agathias, exposoient leurs morts aux bestes, croyant que ceux qui demeuroient long-temps entiers avoient esté des Impies, & les parents du mort regloient là-dessus leur joye, ou leur tristesse. Et les Grecs d'aujourdhuy se figurent que les corps des meschans ne se corrompent point dans le tombeau. Les Chrestiens ensevelissent & enterrent leurs morts, & croyent que s'ils ne se corrompent point, c'est une marque de Sainteté.
 
MORT, se dit aussi des Fidelles dont l'Eglise fait commemoration. C'est un article de foy de croire que Dieu viendra juger les vivants & les morts. La Feste des morts a esté premierement celebrée par Odo Abbé de Clugny, comme témoigne Polydore Virgile. L'Eglise a approuvé le service, l'office des morts, la messe des morts ou de Requiem. On sonne pour les morts, afin d'exciter à prier Dieu pour eux. On dit aussi, qu'il ne faut point insulter à leur memoire.
 
On dit en Jurisprudence, que le mort saisit le vif, son plus prochain heritier habile à luy succeder, pour dire, qu'un heritier se peut mettre en possession des biens d'un deffunct de son authorité privée, sans implorer celle de la justice ; au lieu qu'un Legataire Universel ou particulier s'y doit pourveoir pour avoir delivrance de son lege.
 
MORT, se dit proverbialement en ces phrases. Un chien vivant vaut mieux qu'un lyon mort, dit l'Escriture. On dit aussi, Plus de morts, moins d'ennemis. Un chien mort ne mord plus. On dit aussi des choses qu'on ne trouve que rarement, la mere en est morte. On appelle aussi le tombeau, le Royaume des morts, le Royaume des taupes. On dit aussi de celuy qui desjeune avant que d'aller à la Messe, qu'il va à la Messe des morts, qu'il y porte pain & vin. On dit qu'un homme est mort de la mort de Roland, pour dire, qu'il est mort de soif, parce qu'en l'an 775. le jour de la bataille de Roncevaux, Roland General de l'Empereur Charlemagne s'estant eschauffé & alteré, mourut faute de trouver de l'eau pour se rafraisschir.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020