Email catcher

malaise

définitions

malaise ​​​ nom masculin

Sensation pénible et vague d'un trouble physiologique. ➙ dérangement, indisposition. —  spécialement Évanouissement. Elle a été prise d'un malaise.
Sentiment pénible et irraisonné dont on ne peut se défendre. ➙ angoisse, inquiétude. Provoquer un malaise. ➙ troubler. —  Il y eut un malaise dans l'assemblée.
Crise, mécontentement collectif latent. Le malaise social.

malaisé ​​​ , malaisée ​​​ adjectif

littéraire Qui ne se fait pas facilement. ➙ difficile. Tâche malaisée. ➙ ardu, délicat.
vieilli Qui présente des obstacles difficiles à surmonter. ➙ incommode, pénible. Un chemin malaisé.

synonymes

malaisé, malaisée adjectif

difficile, ardu, compliqué, délicat, dur, laborieux

[vieilli] incommode, pénible

[vieilli] abrupt, escarpé, impraticable

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « malaise »

Une autre cause du malaise social est la crise que connaît la famille, qui ne remplit pas son rôle d’environnement moralement sain.Europarl
La spécificité de cet engorgement et du malaise des urgences est qu'ils concernent tous les pays occidentaux et que la responsabilité est très partagée.Ouest-France, 20/08/2019
Un gendarme signale à la radio le malaise d'une spectatrice.Ouest-France, 12/07/2018
En fait, et nous le savons tous, il existe un grand malaise entre les dirigeants européens et les citoyens européens.Europarl
Cette réaction violente du système immunitaire peut se présenter sous plusieurs formes : de l'urticaire, des difficultés respiratoires, des signes digestifs ainsi que des malaises.Ouest-France, François GRÉGOIRE, 20/01/2021
Mais je sentais aussi que je rendais le malaise qu'on me faisait éprouver.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Sa respiration devint immédiatement plus aisée, et il ne parut plus souffrir aucun malaise physique.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
L'agresseur a rapidement exigé qu'ils repartent, mais la victime a alors simulé un malaise en se laissant tomber à terre.Ouest-France, 22/06/2020
Une surveillante pénitentiaire l'a accompagné, après avoir fait un malaise vagal.Ouest-France, 26/04/2021
Il y a en effet un malaise à ce sujet et je pense que nous devrions le dissiper le plus rapidement possible.Europarl
Je ne sais pourquoi, par exemple, je l'ai quitté, l'âme envahie par un singulier malaise...Octave Mirbeau (1848-1917)
Je sentais donc dans mon existence, un malaise par qui j'étais averti que cette existence n'était pas ma destinée.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Accentuée par l'effet du micro, sa forte respiration plonge l'audience dans un malaise profond.Ouest-France, Thierry SOUFFLARD, 19/11/2012
Nous étions dans l'obscurité, et nous éprouvions un sentiment de malaise ; serrés les uns contre les autres, nous restions sans mot dire.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
L'un d'eux a été pris d'un malaise sur son lieu de travail.Ouest-France, Pierrick BAUDAIS, 02/08/2016
Mais le malaise couve et l'entraîneur peine à redresser l'équipe.Ouest-France, 23/11/2020
Il est dans le coma après avoir fait un malaise jeudi à bord d'un avion.Ouest-France, 25/08/2020
Il ne porte pas en lui le grand vague, le malaise infini des temps nouveaux.Anatole France (1844-1924)
Des auditions de témoins pourraient permettre de savoir si l'accident a été causé par une erreur humaine ou bien par un malaise.Ouest-France, 02/10/2020
Les citoyens éprouvent un réel malaise face à divers aspects de la mondialisation.Europarl
Afficher toutRéduire

Exemples de « malaisé »

Milan était une riche proie, convoitée de toutes parts, et par conséquent malaisée à garder.Victor Hugo (1802-1885)
Il est bien malaisé de distinguer la bonté générale, et répandue sur tout le monde, de la grande habileté.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
Il lui pourra être malaisé, évidemment, de tenir le même raisonnement, lorsqu'il lui sera offert un gentil portefeuille rempli de non moins gentils billets bleus.Pierre de Lano (1859-1904)
Comme elles ne s'arrêtent pas brusquement, elles se sérient plus qu'on ne pense, et il serait malaisé d'en établir le classement.André Gouirand (1855-1918)
Le jugement de l'esprit d'un siècle par l'esprit d'un autre n'est pas aujourd'hui chose fort malaisée.Charles de Rémusat (1797-1875)
Ce qu'était cet édifice, il serait malaisé de le dire.Victor Hugo (1802-1885)
Et ceux qui en ont eu la curiosité et le courage ont avoué que sa lecture s'était révélée malaisée, voire rébarbative.Ouest-France, 13/06/2021
C'était l'un des points noirs avant les travaux, la circulation malaisée lorsque plusieurs véhicules attendaient pour accéder aux bennes de déchets verts.Ouest-France, 10/02/2021
Toutefois, dans la proposition à l'examen, il est malaisé de discerner la meilleure option à retenir.Europarl
Le choix est malaisé entre toutes ces effigies.Gustave Coquiot (1865-1926)
Le vert est, avant l'époque industrielle, la plus malaisée à fixer et à fabriquer.Ouest-France, 25/03/2015
Quoi qu'il en soit, il n'eût point été malaisé, une fois la fraude éventée, de reconnaître les deux fraudeuses.Paul Féval (1816-1887)
Trouver dans un budget à ce point engagé les ressources nécessaires à la construction des chemins de fer, était une tâche malaisée.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Est-ce donc si malaisé de se les procurer ?Paul Mahalin (1838-1899)
Trouver le bon équilibre entre ces différents objectifs sera une tâche pour le moins malaisée.Europarl
Il tâtonna dans cette voie, pour lui hasardeuse et malaisée.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Depuis la construction du local pour la fibre optique (pas encore présente dans la commune), l'accessibilité y était devenue malaisée.Ouest-France, 30/01/2018
Le rapport rendra les abus plus malaisés et réduira les distorsions de concurrence.Europarl
Vu les innombrables dispositions et documents dans ce domaine, il est actuellement malaisé d'effectuer ce type de contrôle à l'extérieur des frontières nationales.Europarl
Il n'y avait plus qu'à s'en aller, chose malaisée pour moi.Amédée Delorme (1850-1936)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALAISE, ou Mesaise » subst. fem.

Incommodité. N'avoir point de bien, c'est vivre en malaise, en mesaise.
 
MALAISE, est dans les prisons un cachot estroit & bas où on ne peut se tenir debout, ni couché qu'avec grande peine. Ce prisonnier estoit seditieux, pour le punir on l'a mis en malaise.

Définition de « MALAISÉ, ÉE » adj.

Difficile, incommodé, affairé. Il n'est pas malaisé de vous tromper. Cette faulx est malaisée, elle a le manche trop court. Cet homme est malaisé, il doit de tous costez. On dit aussi, qu'un homme est malaisé, qu'il est malaisé à ferrer, quand il est bourru & difficile à gouverner.
 
On appelle un riche malaisé, un homme qui a du bien, mais qui est saisi, & qui est cependant dans le besoin.
 
On dit en proverbe ; Il est aisé de reprendre, & malaisé de faire mieux.
Le coin pédago Découvrez Dico en classe ! Découvrez Dico en classe !

Dico en classe : des ressources pédagogiques et ludiques pour explorer toutes les richesses du dictionnaire Dico en ligne Le Robert.

21/09/2021