titre

 

définitions

titre ​​​ nom masculin

Désignation honorifique exprimant une distinction de rang, une dignité. Titres de noblesse. Le titre de maréchal.
Nom de charge, de fonction, de grade. Titres universitaires. —  En titre : qui a effectivement le titre de la fonction qu'il exerce (opposé à auxiliaire, suppléant). Professeur en titre. ➙ titulaire. Le fournisseur en titre d'une maison. ➙ attitré.
Qualité de vainqueur, de champion (dans une compétition). Le tenant* du titre.
À titre ; à titre de locution prépositive, en tant que, comme. À titre d'exemple. —  À ce titre : pour cette raison (le titre donnant un droit). —  Au même titre : de la même manière. (locution conjonctive) J'y ai droit au même titre que lui. —  À titre (+ adjectif). À titre amical. À titre indicatif. À plus d'un titre, à plusieurs titres, pour plusieurs raisons.
(Cause qui établit un droit)
Document qui constate et prouve un droit (de propriété, à un service, etc.). ➙ certificat, papier, pièce. Titres de propriété. Titre de transport : billet, carte, ticket. —  Certificat représentatif d'une valeur de bourse. ➙ valeur. Vendre des titres.
Qualité ou service qui donne droit à qqch. Un titre de gloire.
locution À juste titre : à bon droit, avec fondement, raison.
(Proportion)
Proportion d'or ou d'argent contenue dans un alliage. Le titre d'une monnaie.
Chimie Rapport de la masse d'une substance dissoute à la masse ou au volume de solvant ou de solution. ➙ degré.

titre ​​​ nom masculin

Nom donné (à une œuvre, un livre) et qui évoque souvent son contenu. Le titre d'un roman, d'un recueil de poèmes. Donner un titre à. ➙ intituler. Page de titre, portant le titre, le sous-titre, le nom de l'auteur, etc. Faux-titre : titre simple sur la page précédant la page de titre. Des faux-titres. Titre courant : titre imprimé en haut ou en bas de chaque page d'un ouvrage. —  par extension Les meilleurs titres de l'année.
Le titre d'une chanson, d'un film, d'un tableau.
Expression, phrase qui présente un article de journal. ➙ rubrique. Titre sur cinq colonnes. ➙ manchette. La nouvelle fait les gros titres de tous les journaux.
Subdivision du livre (dans un recueil juridique). Titres, chapitres, sections d'une Constitution, d'un code.

titré ​​​ , titrée ​​​ adjectif

Qui possède un titre de noblesse.
Chimie Dont le titre (III) est connu. Liqueur, solution titrée.
 

synonymes

titre nom masculin

[d'un alliage] aloi (vieux), loi

[d'un alcool] degré, titrage

titre de transport

billet, carte, coupon, lettre de voiture, ticket, [Commerce] connaissement

à titre privé

officieusement

en titre

titulaire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « titre »

À ce titre, je souhaite vous faire part d'une théorie du complot qui circule et qui m'a été racontée hier par un entrepreneur biélorusse.Europarl
Le placement à titre temporaire de pilotes et d’ingénieurs aéronautiques auprès d’une compagnie aérienne italienne exige une garantie de 400 000 euros et la création de quatre bureaux.Europarl
Les agriculteurs qui souhaitent mettre en jachère à 30 % pourront toujours le faire à titre volontaire.Europarl
À titre secondaire, je constate qu’il faudrait aussi pallier le déficit de communication et d’information internes.Europarl
Nous avons travaillé d'arrache-pied et, à juste titre, largement coopéré et collaboré avec les pays tiers.Europarl
Nous avons affaire à un titre plutôt trompeur et surtout à un objectif peu orienté vers l'intégration.Europarl
Cette promesse figurait encore dans le programme gouvernemental, à titre de v ?u pieux, mais la mise en ?œuvre proprement dite a été confiée au prochain gouvernement.Europarl
Or, dans une telle configuration, il nous faudrait de toute évidence des règles bien plus détaillées que le sont les ajustements esquissés, à juste titre, aujourd'hui.Europarl
Faute de temps, je ne suis plus en mesure d'accepter d'autres interventions au titre de la procédure « carton bleu » ou « catch-the-eye ».Europarl
Le premier problème, le plus important, est la concentration excessive des médias, qui porte atteinte au pluralisme et restreint substantiellement la démocratie, comme le rapporteur le souligne à juste titre.Europarl
La législation communautaire sur les biocarburants, au même titre que la législation relative aux énergies renouvelables, a orienté nos forêts dans une direction non durable.Europarl
L'amendement de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la politique des consommateurs précise qu'elles pourraient être fournies à titre facultatif, en cas de demande.Europarl
Une telle propagande fait fi des normes traditionnelles et est source de confusion et de perversion, au même titre que la tolérance libérale vis-à-vis des déviances.Europarl
Les premiers éléments abordés en profondeur comprenaient la question de l'éligibilité des dépenses au titre des fonds structurels, et la possibilité d'infliger des sanctions plus sévères.Europarl
La plupart des quotas seront attribués aux compagnies aériennes à titre gratuit, sauf 15 % qui seront mis aux enchères.Europarl
Ils fixeront irrévocablement les réformes économiques, tout comme les engagements de chaque partie au titre des accords stabiliseront les réformes nationales et économiques.Europarl
En effet, la directive prévoit que l'octroi d'un titre de séjour est limité à une durée d'un an renouvelable sous certaines conditions.Europarl
Nombre de députés ont fait remarquer à juste titre que ce sommet ne signifiait pas, loin s'en faut, que notre travail était bouclé.Europarl
Les valeurs de déclenchement relatives aux nitrates proposées dans la directive sur les nitrates devraient être reprises à titre obligatoire dans la directive sur les eaux souterraines.Europarl
Ils ne s'acquittent certes pas de ce travail à titre bénévole – ils perçoivent une indemnité déterminée, mais pas un salaire à proprement parler – et ont besoin d'un soutien adéquat.Europarl
Afficher toutRéduire

Exemples de « titré »

On vous lève de la poussière des champs pour vous faire seigneur titré, et vous répondez à cette bonne œuvre en disant du mal de qui vous fait du bien !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
On dit qu'elle a été mariée à un homme riche et titré.George Sand (1804-1876)
La sotte condition que celle d'un bijou titré !Denis Diderot (1713-1784)
Tu m'as sacrifié à quelque pleutre, à quelque imbécile titré.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Mais plus un homme titré possède de propriétés, surtout si ces propriétés consistent en champs, plus il juge nécessaire que son fils aîné les possède toutes après lui.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Si tu savais quel être de boue est ce bandit titré !Daniel Lesueur (1854-1921)
Apportait-elle de deux cent à six cent mille livres, elle pouvait prétendre à un gentilhomme titré.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Un nom célèbre, beaucoup d'argent, les applaudissements des sots, un époux titré, le nom de duchesse.Hector Berlioz (1803-1869)
Parmi les premiers, on comptait un duc et un prince, plusieurs marquis, bon nombre de comtes et presque tout le fretin menu titré.Paul Féval (1816-1887)
D'abord elle devenait la femme d'un homme titré ; on l'appelait mylady.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il était sédentaire, égoïste, titré, libertin, sans barbe, sans langueur, sans rancœur.Fernand Vandérem (1864-1939)
L'écusson d'un carrosse, la livrée d'un laquais, c'en est assez pour embellir à vos yeux le premier laideron titré qui laisse tomber sur vous un regard de protection...George Sand (1804-1876)
Cette existence patriarcale dura deux ans ; elle fut troublée par l'arrivée d'un gentilhomme titré et riche.André Le Glay (1785-1863)
Vous vous mariez avec un homme titré, jeune, beau, qui vous adore.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il trouverait meilleur d'être le fils d'un gredin titré.Émile Gaboriau (1832-1873)
La dureté grossière de ce manant titré l'avait martyrisée trente ans.Paul Bourget (1852-1935)
La sainteté contente mon égoïsme qui veut devenir un élu, un bienheureux titré, honoré, encensé, bercé par les musiques des anges.Paul Adam (1862-1920)
Peut-être, s'il n'avait pas été riche et titré, l'eût-elle préféré un peu plus membru et sanguin.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TITRÉ, ÉE » adj.

Qui a un titre. On ne le dit gueres que des Ducs, Comtes & Marquis, qui ont des titres considerables. C'est un Seigneur titré, qualifié.

Définition de « TITRE » s. m.

Inscription, ce qu'on met au dessus d'une chose pour la faire connoistre. Pilate mit pour titre sur la croix du Sauveur, Jesus Nazaréen Roy des Juifs.
 
TITRE, est aussi l'inscription qui est au commencement ou à la premiere page d'un livre, qui contient le nom de l'Auteur, ou la matiere dont il traitte. Les Oeuvres d'Aristote : le Dictionaire d'Ambroise Calepin : la Somme des pechés. Ce titre est le proxenete d'un livre, ce qui le fait vendre. Les Auteurs sont souvent en peine de trouver des titres specieux à leurs livres.
 
TITRE, se dit aussi des ouvrages qu'on a distinguez par Chapitres, au dessus desquels on a mis un petit sommaire de ce qui y est contenu. Montagne traitte toûjours de toute autre chose que de ce qui est contenu dans son titre. On doit toûjours mettre à la teste d'un livre une Table des Titres ou Chapitres.
 
TITRE, en termes de Jurisprudence Civile & Canonique, est le Chapitre même d'un livre. Un Titre se subdivise en Paragraphes, & en Versets. Dans chacun des 50. livres du Digeste, il y a plusieurs Titres, tantost plus, tantost moins. Les Ordonnances Françoises sont aussi divisées par Titres, & par Articles : le Code Louïs pareillement.
 
TITRE, est aussi une petite ligne qu'on tire au dessus d'un mot, ou d'une lettre, qui marque l'abbreviation du mot, ou le redoublement de la lettre, m {m avec un trait au dessus} ou n {n avec un trait au dessus} ; une prononciation particuliere, comme Phia {Phia avec un trait au dessus}, pour Philosophia ; Chlet {Chlet avec un trait au dessus}et, pour Chastelet ; home {home avec un trait au dessus}, pour homme. En Espagnol duena {duena avec un trait au dessus} : le titre fait prononcer duegna. L'escriture Gothique se faisoit avec plusieurs titres & abbreviations. C'est à cette maniere d'escrire que Louïs XI. faisoit allusion, quand pour se mocquer d'un ignorant qui prenoit plusieurs qualitez, il disoit, Là ou il y a tant de titres il n'y a gueres de lettres.
 
TITRE, est aussi un nom de dignité, ou de seigneurie, qu'on donne aux personnes. Le Roy d'Espagne a une page de titres & de dignitez pour marquer ses Royaumes & ses seigneuries. Le Roy de France prend pour titre celuy de Roy de France & de Navarre. Le Duc de Savoye met dans ses titres celuy de Roy de Chypre & de Jerusalem. Les Cardinaux prennent pour titre celuy d'une Eglise de Rome, comme de Ste. Cecile, de Ste. Sabine. Les Duchez, les Comtez, les Pairies, sont de beaux titres. Beaucoup de gens ont de vains titres, des terres ou des dignitez dont ils n'ont que le titre, & point la jouïssance. Les Romains ont donné aux Scipions les titres d'Afriquain, d'Asiatique.
 
TITRE, se dit aussi de certaines qualitez qu'on donne par honneur à quelques Princes. Le Roy de France a le titre de Roy Tres-Chrestien, de Fils aisné de l'Eglise ; celuy d'Espagne, de Roy Catholique ; le Turc, de Grand Seigneur. Le Roy de la Chine se dit dans ses titres, Fils du Soleil. Les Orientaux affectent beaucoup de vains titres. Le Gouverneur de Schiras aprés le denombrement de ses seigneuries & de ses qualitez, adjouste dans ses titres, Fleur de courtoisie, Muscade de consolation, & Rose de plaisir. Herbert.
 
TITRE, signifie aussi la provision d'une charge, & est opposé à Commission ; ou celle d'un Benefice, & il est opposé à Commende. Le Roy a creé des Procureurs en titre d'office, formez & hereditaires : ce n'étoit autrefois que de simples Commissions. En France les Commendes sont de vrais titres de Benefice : dans le Droit ce n'est qu'une simple administration pendant six mois. On ne depossede point un Officier pourveu à titre onereux, sans remboursement. Ce Greffier n'est pas pourveu en titre, il n'exerce que par commission.
 
TITRE, se dit aussi du droit qu'on a de posseder quelque chose. Il possede cette maison à titre d'achat, à titre de loyer. Un donateur qui se reserve l'usufruit, ne possede plus qu'à titre de precaire. On possede les biens roturiers a titre de cens envers le Seigneur. On prescrit par dix ans entre presens, & vingt ans entre absens avec un titre, & pour trente ans sans titre. Il faut avoir un titre coloré pour se mettre en possession d'un Benefice ; autrement on est intrus. Il est fondé en titre & en possession. Une opposition au titre d'une charge ne dure que six mois, mais elle empesche qu'on en expedie les provisions.
 
TITRE, se dit aussi des qualitez qu'on doit avoir pour obtenir certaines dignitez ou degrez. C'est un Sçavant qui a été receu Docteur à bon titre. On doit avoir le titre de Docteur pour obtenir une Cure dans une ville murée, par le Droit Canon. Le premier appointement en matiere beneficiale, est à communiquer ses titres & capacitez, comme sa tonsure, ses degrez, ses provisions, sa prise de possession.
 
TITRE, est aussi l'instrument ou l'acte authentique par lequel on prouve son droit, sa Noblesse. Le Tresor des Chartres est le lieu où sont gardez les titres de la Couronne. On a assigné tous les pretendus Nobles pour rapporter leurs titres de Noblesse, les titres & enseignements justificatifs de la qualité. Il faut dans des procés d'ordre, rapporter les titres originaux, les premieres grosses des obligations. Il faut faire passer un titre nouvel avant les 30. ans, pour empêcher la prescription. Les sçavans Antiquaires trouvent bien de la fausseté dans les titres anciens.
 
TITRE CLERICAL, est une assignation de 50. escus du revenu, que doivent fournir les parens à celuy qui veut aspirer à la Prestrise, afin qu'il ait une subsistance assûrée. Un titre clerical ne peut esté jamais saisi. Ce qui vient de ce qu'autrefois on appelloit titre, l'Eglise pour laquelle desservir on ordonnoit un Prestre. Il ne la pouvoit pas quitter, & pour cela il faisoit un voeu de stabilité, d'y demeurer.
 
TITRE, en termes de Monnoye, est un degré de bonté que doivent avoir l'or & l'argent, qu'on mesure à raison de 24. carats pour l'or, & de 12. deniers de fin pour l'argent, sur lesquels il y a certaine quantité d'alliage, ou de remede, differente selon les lieux & les temps. Le titre des escus d'or est de 23. carats d'or fin. On s'en sert quelquefois pour marquer la bonté de toutes sortes de monnoyes, mais non pas si proprement.
 
TITRE, en termes de Chasse, signifie un lieu ou relais où on pose les chiens, afin que quand la beste passera, ils la courent bien à propos. Ainsi on dit, Mettre les chiens en bon titre, pour dire, les bien poster & placer pour courre.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020