Email catcher

donner se donner

Définition

Définition de donner ​​​ verbe

verbe transitif Mettre (qqch.) en la possession de qqn (donner qqch. à qqn).
Abandonner à qqn sans rien demander en retour (une chose que l'on possède ou dont on jouit). ➙ offrir. Donner qqch. par testament. ➙ léguer. Donner de l'argent à qqn. sans complément Donner sans compter.
au figuré Faire don de. Donner sa vie, son sang pour la patrie : faire le sacrifice de sa vie. Je n'ai pas un instant à vous donner. ➙ consacrer.
Donner qqch. pour, contre qqch. : céder en échange d'autre chose. ➙ céder, échanger, fournir.
dans le commerce Vendre. Donnez-moi un quart de beurre, une laitue. Donner (une somme) de qqch. : acheter (tant). Je vous donne cinq euros de ce livre ; je vous en donne cinq euros. ➙ offrir. Payer (une certaine somme) à qqn. Combien donne-t-il de l'heure ?
au figuré Donner qqch. pour (+ verbe). Je donnerais cher pour le savoir.
Confier (une chose) à qqn, pour un service. ➙ remettre. Donner ses clés au gardien. Donner sa montre à réparer.
verbe transitif Mettre à la disposition de qqn (donner à).
Mettre à la disposition, à la portée de. ➙ fournir, offrir, procurer. Voulez-vous donner des sièges aux invités ? Donner du travail à un chômeur. (+ infinitif) Donner à manger à son enfant.
Donner les cartes (aux joueurs). ➙ distribuer ; donne. sans complément C'est à vous de donner.
Organiser et offrir à des invités, à un public. Donner une réception. Qu'est-ce qu'on donne cette semaine au cinéma ?
Communiquer, exposer (qqch.) à qqn. Donnez-moi votre adresse. Pouvez-vous me donner l'heure ? Donner de ses nouvelles à qqn. Donner son avis. Donner un conseil à qqn.
Donner un cours (à des élèves).
Transmettre, provoquer (une maladie). ➙ passer ; familier ficher, refiler.
Accepter de mettre (qqch.) à la disposition, à la portée de qqn. ➙ accorder, concéder, octroyer. Donnez-moi un peu de répit. ➙ laisser. Donner sa parole*, jurer, promettre. (sans article) Donner libre cours à sa colère. Donner prise*.
(avec deux compléments de personne) Donner sa fille (en mariage) à un jeune homme.
familier Dénoncer à la police. Son complice l'a donné. ➙ livrer ; donneur.
littéraire, passif Être donné à : être possible pour… Si cela m'est donné… Ce n'est pas donné à tout le monde : tout le monde n'en a pas la capacité.
Assigner à qqn, à qqch. (une marque, un signe, etc.). Quel nom a-t-elle donné à sa fille ? L'artiste n'a pas donné de titre à son tableau.
Donner à (+ infinitif) Confier. On m'a donné cela à faire. Les livres que l'on m'a donné à lire (ou donnés à lire). Cela me donne à penser, me fait penser.
verbe transitif Être l'auteur, la cause de.
Donner l'alarme. Donner des soins à qqn.
Produire (une œuvre). Cet écrivain donne un roman par an. ➙ publier.
(le complément exprime un sentiment, un fait psychologique) ➙ causer, susciter. Cela me donne une idée. Cela vous donnera l'occasion de… ➙ fournir, procurer. Cela me donne envie de dormir, me donne soif. Marcher donne de l'appétit. locution Donner lieu, matière, sujet à… : provoquer. Donner à rire, à penser. ➙ prêter.
(choses concrètes) sans complément indirect Produire. Les fruits que donne un arbre. Placement qui donne 10 % d'intérêts. ➙ rapporter.
familier Avoir pour conséquence, pour résultat. Je me demande ce que ça va donner.
Appliquer, mettre. Donner un baiser, une gifle à qqn.
Donner un coup de peigne, de balai.
Conférer (un caractère nouveau) à (qqn, qqch.) en modifiant. Cet argument donne de la valeur à sa thèse. locution Donner le jour, la vie à un enfant : engendrer. Donner la mort : tuer. Se donner la mort : se suicider.
Considérer (une qualité, un caractère) comme propre à qqn, à qqch. ➙ accorder, attribuer, prêter, supposer. Quel âge lui donnez-vous ? Les médecins lui donnent deux mois à vivre, estiment qu'il n'a plus que…
Donner pour : présenter comme étant. Donner une chose pour certaine, pour vraie (➙ affirmer).
verbe intransitif
Porter un coup (contre, sur). ➙ cogner, heurter. Le navire alla donner sur les écueils. Il alla donner de la tête contre le mur. locution Ne plus savoir où donner de la tête*.
Se porter (dans, vers). ➙ se jeter, tomber. Donner dans un piège. Se laisser aller à. Donner dans le ridicule.
Attaquer, charger, combattre.
Donner sur : être exposé, situé ; avoir vue, accès sur. Fenêtres qui donnent sur la mer.

Définition de se donner ​​​ verbe pronominal

réfléchi Faire don de soi-même. ➙ se consacrer, se vouer. Se donner à ses enfants. Se donner à l'étude. ➙ s'adonner.
sans complément Se montrer. Se donner en spectacle. Se donner pour un progressiste, faire croire que l'on est. vieux Céder au désir sexuel d'un homme. Elle s'est donnée à un inconnu.
passif Être donné ; avoir lieu, être représenté. La pièce se donne à la Comédie-Française.
faux pronominal Donner à soi-même. Se donner du mal, de la peine. Donnez-vous la peine d'entrer. S'en donner à cœur joie.
réciproque Échanger. Se donner des baisers. locution Se donner le mot : s'entendre à l'avance. Elles s'étaient donné le mot. Se donner la main.

Conjugaison

Conjugaison du verbe donner

actif

indicatif
présent

je donne

tu donnes

il donne / elle donne

nous donnons

vous donnez

ils donnent / elles donnent

imparfait

je donnais

tu donnais

il donnait / elle donnait

nous donnions

vous donniez

ils donnaient / elles donnaient

passé simple

je donnai

tu donnas

il donna / elle donna

nous donnâmes

vous donnâtes

ils donnèrent / elles donnèrent

futur simple

je donnerai

tu donneras

il donnera / elle donnera

nous donnerons

vous donnerez

ils donneront / elles donneront

Synonymes

Synonymes de se donner verbe pronominal

s'accorder, s'attribuer, se permettre, s'approprier (péjoratif), s'arroger (péjoratif)

échanger, se passer, se transmettre

Synonymes de se donner à

se dévouer à, se sacrifier pour, se vouer à

Exemples

Phrases avec le mot donner

Dans un autre cas, l'expérimentateur qui cachait la nourriture était le même qui nourrissait l'animal et décidait sciemment de ne pas lui donner.Géo, 02/03/2022, « Les chimpanzés seraient capables de juger l’intention des autres »
En réalité, vous avez plusieurs manières de donner de votre temps à des populations dans le besoin.Géo, 06/12/2018, « Comment faire de l'humanitaire pendant ses congés ? »
Cette fois, nous pouvons parler de transfert sur le groupe, fantasmé comme une mère généreuse omnipotente, qui va donner à tous, de façon égale.enfances PSY, 2002, Pierre Privat (Cairn.info)
D'un plat du pied, le feu follet malouin n'a pas laissé passer l'occasion de donner deux buts d'avance à son équipe (2-0, 18').Ouest-France, 25/09/2021
Mais quel contenu exact donner à cette notion, qui n'est pas usuelle en économie ?Capital, 02/10/2020, « Faut-il à tout prix s'accrocher à notre souveraineté économique ? »
Si vous aimez explorer le monde, à la recherche de grands espaces, voici de quoi vous donner des idées.Géo, 10/02/2021, « Quels sont les plus beaux parcs nationaux du monde ? »
Depuis, la femelle revient tous les ans sur les îles donner naissance à un poussin.Géo, 21/02/2019, « Wisdom, le plus vieil oiseau au monde, est une nouvelle… »
La maquette du dessin est ensuite positionnée sur le verre pour réaliser la découpe parfois déstructurée du verre et lui donner sa forme.Ouest-France, 27/11/2013
Cette doctrine constitue un essai de réponse à la question du cadre à donner à cette rencontre.L'Année canonique, 2016, Emmanuel de Valicourt (Cairn.info)
Cette défaite est l'occasion pour lui de retrouver l'enseignement universitaire, mais également de donner toute la mesure à son engagement européen.Civitas Europa, 2015, Olivier Renaudie (Cairn.info)
D'où les réticences des travaillistes et du reste de l'opposition à donner leur feu vert pour des élections rapides.Ouest-France, Cécile RÉTO, 25/10/2019
La passion de donner de son temps, il l'a découverte en 1978 quand ses enfants se sont mis à pratiquer le kayak.Ouest-France, 12/09/2019
Avant de se quitter, les enfants ont entouré leur monitrice, ravie, pour lui donner rendez-vous à la rentrée prochaine !Ouest-France, 13/06/2017
C'est aux institutions européennes à donner le bon exemple.Europarl
Une manière de leur donner un petit coup de pouce.Ouest-France, Camille BOULANGER, 11/08/2021
En sachant qu'une seule ponte peut donner jusqu'à 300 œufs de mites, les pièges à phéromones peuvent s'avérer très utiles.Ça m'intéresse, 21/10/2021, « Mites alimentaires : comment s'en débarrasser ? »
Mais cela ne me donnerait pas l'argent qu'il me faut.George Sand (1804-1876)
Il peut vendre les biens et les donner, mais n'a pas le droit de les léguer.Capital, 10/11/2020, « Legs de residuo : définition, avantages et fiscalité »
C'est l'occasion ou jamais de leur donner une fonction utile !Ça m'intéresse, 21/12/2021, « Voici comment emballer vos cadeaux de façon écolo ! »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DONNER v. act.

Faire un don, un present, transferer la proprieté ou l'usufruit de quelque chose à un autre. Le Roy a donné une ordonnance, une confiscation à un tel, il luy a donné une Abbaye. C'est une oeuvre bien meritoire de donner l'aumosne pour l'amour de Dieu. Il n'y a que ceux qui donnent de bonne grace, à qui on soit obligé de leur don. Ce prodigue donneroit jusqu'à sa chemise. Quand on donne par contract, on transfere la proprieté de la chose donnée.
 
DONNER, signifie quelquefois simplement, Prester. Il n'y a rien qui ruine plus les Marchands que de donner leurs marchandises à credit. Cet usurier ne preste rien, si on ne luy donne des gages, des seuretez. Il luy a donné son nom pour faire une telle affaire, c'est à dire, Il l'a mise sous son nom, ou bien, Il luy a servi de caution. Il luy a donné ce cheval à l'essay, à l'espreuve.
 
DONNER, se dit aussi d'une simple tradition d'une chose. Donnez moy ce Livre qui est sur ma table. Donnez nous à boire. Il luy faut donner un petit remede.
 
DONNER, signifie aussi, Accorder quelque grace, quelque permission. Le Roy a donné une amnistie, une abolition generale. On a donné à cet Auteur une permission d'imprimer. Le Roy a donné la paix à la France. Donner sa fille en mariage, c'est l'accorder à quelqu'un pour femme ; luy donner mariage, c'est luy constituer une dot.
 
DONNER, signifie aussi, Faire les frais d'un repas ou d'une réjouïssance. Donner à disner, donner à manger ; donner un regal, une feste ; donner le bal, l'Opera, la Comedie. On dit aussi, Donner le bouquet à quelqu'un, pour dire, l'inviter de donner à son tour un repas, à donner le bal, &c. On dit aussi au figuré, qu'un homme a donné la Comedie, quand il a fait quelques sottises ou impertinences qui ont appresté à rire à la compagnie.
 
DONNER, signifie aussi, Payer le prix d'une marchandise, ou en faire des offres. J'ay donné 100. escus de ce cheval. Je ne veux donner que dix francs de cette estoffe. Si je vous la laisse à ce prix-là, ce n'est pas vendre, c'est donner. On dit au contraire d'une chose qu'on a trop achetée, On ne vous l'a pas donnée, on vous l'a bien venduë.
 
DONNER, se dit aussi en parlant des salaires, gages & pensions. On donne à ce Gouverneur mille escus d'appointement. On donne tant à cette auberge pour la pension, on donne tant par repas. Je donne tant de gages à ce valet.
 
Donner la vie, se dit de celuy qui en se battant a avantage sur son ennemy, qui le pouvant tuer, luy laisse la vie, luy donne quartier. On dit aussi, qu'un Medecin a donné la vie, quand on luy est redevable de la guerison d'une maladie violente. On dit au figuré, qu'une bonne nouvelle donne la vie, pour dire, qu'elle donne les agréements de la vie. On dit aussi, qu'on donneroit sa vie, son sang, sa teste, pour avoir quelque chose, pour dire, qu'on la souhaitte passionnément.
 
DONNER, se dit quelquefois odieusement, pour dire, Frapper, soit à dessein de faire outrage, soit de faire quelque correction. Il luy a donné cent coups de baston. Il luy a donné sur la jouë, c'est à dire, un soufflet. On donne le foüet aux escoliers, on leur donne la sale. On dit aussi, qu'on a donné bien de l'exercice à quelqu'un, pour dire, qu'on l'a bien fait courir, qu'on luy a donné bien de la peine. On dit aussi à l'égard des maux, L'excés du vin donne la goutte, l'enflamme. Ce vaisseau a donné la peste à la ville.
 
DONNER, signifie aussi, Juger de quelque chose, luy attribuer quelque qualité. Combien donnez-vous à cette veuve ? Je luy donne bien 40. ans, à voir son infirmité. Je ne luy donne plus que deux ans à vivre. A qui donne-t-on cet enfant ? On donne le Livre de l'Imitation de JESUS-CHRIST à divers Auteurs. On dit aussi, qu'un homme donne tout au hasard, pour dire, qu'il s'en rapporte à la fortune, qu'il luy attribuë tout l'évenement.
 
DONNER, se dit aussi des facilitez, des commoditez qu'on apporte à quelque chose. Il faut donner de l'air à ce bastiment, y faire des ouvertures, laisser les fenestres & les portes ouvertes. Donner du vent à un tonneau. Donner de la veuë à un édifice, c'est, Abattre & applanir les choses qui luy ostoient le jour. Il faut donner de la pente aux eaux. Il faut donner tant de pieds à cette chambre, donner une telle largeur à cet habit. On le dit aussi de la situation, de l'aspect. Cet appartement donne sur la ruë, pour dire, regarde sur la ruë. Le Soleil donne à plomb sur ces fenestres, pour dire, il est opposé directement à ces fenestres. Je vous donne à choisir de ces deux partis.
 
Donner les mains, c'est, Ceder, accorder quelque chose, se relascher. On luy a fait une telle proposition, il y a donné les mains. Donner la main, c'est la presenter pour baiser, pour recevoir une ferule. Donner la main à quelqu'un, c'est luy aider à marcher, ou à se retirer de quelque bourbier, de quelque embarras, ou de quelque mauvaise affaire. Donner la main ou le pas, c'est, Donner la droite, le pas devant. Donner la main se dit aussi pour, Donner la foy de mariage, espouser quelqu'un. On dit aussi en termes de Manege, Donner la main, ou donner la bride, pour dire, Lascher la bride à un cheval.
 
DONNER, se dit aussi en parlant d'assignations & de deffis. Il a donné rendez-vous en tel lieu à son ennemy. Voilà un beau coup, faites en autant, je vous le donne en cent. Je donne au plus habile homme à deviner cette énigme.
 
DONNER, se dit aussi en parlant des temps & des lieux. Donner son temps à quelque chose, c'est en faire son occupation ; y donner du temps, c'est y donner tout le loisir necessaire pour sa perfection. Donner du temps signifie aussi, Donner terme & delay pour payer, ou faire autre chose. On dit pareillement, donner un lieu, un rang, une place convenable ; donner lieu de croire ; donner occasion de servir, de nuire.
 
DONNER, se dit en parlant d'un penchant, d'une inclination qui nous porte vers quelque chose. Cet homme donne dans la curiosité des medailles, des tableaux, des coquilles. Il donne à tout, pour dire, qu'il se plaist à toutes les choses agreables, qu'il y fait despense. On dit aussi, qu'il donne dans les bastiments, dans le jeu, dans la débauche, qu'il donne tout à son plaisir, pour dire, qu'il est fort attaché à ces choses. On dit aussi, qu'il donne tout à la faveur, pour dire, qu'il y est entierement devoüé, qu'il est à qui plus luy donne.
 
DONNER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Il faut donner de la loüange à Dieu ; donner bonne opinion de soy, quand on entre dans le monde. Il faut donner bon exemple. Un Prelat donne sa benediction. Donner dans le sens de quelqu'un, c'est à dire, Tomber dans son advis. Donner conseil à quelqu'un, luy donner advis par billet, ou de vive voix, de quelque chose qui se trouve contre luy ; luy donner sa voix, son suffrage, son exclusion. On dit aussi, Donner connoissance de quelque affaire, luy en donner part, luy en descouvrir le secret. Donner une fausse idée d'une chose, la rapporter autrement qu'elle n'est. Donner son nom à un filleul, le tenir sur les fonts. On dit aussi, qu'un Auteur a donné un Livre au public, pour dire, qu'il l'a mis en lumiere.
 
On dit aussi à l'égard des passions, donner de l'amour, donner de l'effroy, donner des desirs, donner de mauvaises pensées, donner l'alarme. Il a donné son ressentiment à la priere d'un tel. Donnez quelque chose à nostre ancienne amitié. Donner des bornes à son ambition, donner des preuves de sa valeur. Il luy est venu donner le bon jour. Cela donne envie de manger, donne de l'appetit.
 
On dit aussi, qu'un homme a donné au but, pour dire, qu'il est entré dans le noeud, dans la vraye difficulté d'une affaire, qu'il est venu à bout de son entreprise.
 
On dit aussi, qu'un homme a donné dans le panneau, ou simplement, qu'il a donné dedans, pour dire, qu'il a été attrapé par quelque finesse, ou par quelque piege qu'on luy a tendu. On dit aussi, qu'il a donné prise sur luy, quand il a fait quelque faux pas dont ses ennemis tirent avantage.
 
On dit aussi qu'un Rapporteur a donné le bransle à une affaire, qu'il luy a donné un certain tour favorable, qu'il a donné un jour, une ouverture pour la faire reüssir.
 
Donner des paroles, c'est, S'engager par promesses. Donner des bourdes, des deffaites, des bayes, des cassades, c'est, Mentir, imposer à quelqu'un, se moquer de luy : luy donner croyance, c'est adjouster foy à ce qu'il dit. Donner la loy, c'est à dire, Commander à des peuples. Donner la loy à un Conseiller, c'est luy prescrire certaine loy, sur laquelle il doit subir l'examen pour estre receu. Donner ordre, c'est, Commander à des Officiers. On dit aussi, Donner ordre au ménage, pour dire, Prendre garde que tout aille bien dans la maison.
 
On dit aussi, Donner à parler, pour dire, Donner sujet de faire divers jugements sur sa conduite ; & à l'égard des femmes, il se dit toûjours en mauvaise part. Avoir donné à entendre, c'est à dire, Avoir expliqué ou fait sçavoir à quelqu'un son intention. On dit aussi absolument, un faux donné à entendre. Donner bien à penser, c'est, Mettre quelqu'un en inquietude. Je vous donne à penser, simplement, c'est, Inviter à faire reflexion sur ce qu'on dit. Donner à courre, c'est, Susciter des affaires à quelqu'un, qui l'obligent à aller & venir beaucoup. Donner de la besogne, à travailler. Donner à connoistre.
 
DONNER, en termes de Jeu, se dit de l'avantage qu'on donne à celuy qui est plus foible. Donner quinze & bisque à la Paume. Donner dix points & la main au Piquet. Donner deux trous au Triquetrac. Donner signifie aussi, Distribuer les cartes. Donner eschec & mat aux Eschecs, c'est, Gagner la partie. On dit, Donner beau, pour dire, Donner des coups faciles à joüer. On dit aussi, Donner beau jeu au figuré, quand on donne facilité à son adversaire d'avoir l'avantage, quand on luy donne matiere d'attaquer & de critiquer.
 
En termes d'Arithmetique, Donner signifie, Produire. On dit en la regle de trois, Si 15. donnent 30. combien donneront 60. Ils donneront 120. Il signifie le même en termes d'Agriculture. Les fruits n'ont pas bien donné cette année, c'est à dire, que les arbres n'en ont gueres produit. Les petits bleds ont mieux donné que les grands.
 
En terme de Guerre, Donner la chasse à l'ennemi, à un vaisseau, à un Corsaire, c'est à dire, le poursuivre, quand il se sauve. Donner des deux, c'est, Piquer des deux esperons pour s'enfuir.
 
DONNER, absolument c'est, Commencer le combat, aller à l'assaut. Donner d'estoc & de taille, c'est, Se battre courageusement. On dit aussi, Donner teste baissée dans les ennemis, pour dire, Aller au peril aveuglément & sans le craindre. On dit aussi, Donner dans une embuscade, pour dire, y tomber, estre surpris en chemin.
 
En termes de Chymie, Donner le feu par degrez, feu doux, feu de chasse, c'est à dire, Appliquer un feu convenable aux operations. Donner le four trop chaud à du pain.
 
En termes de Venerie, Donner les chiens, c'est à dire, Lascher la meute aprés la beste, donner le cerf aux chiens.
 
En termes de Marine, on dit que le vent donnoit dans les voiles, pour dire, que le vent étoit favorable. Donner la cale, c'est une espece d'estrapade de Marinier, jetter un homme du haut du mast dans la mer attaché à une corde. On dit que le vaisseau a donné sur un banc, sur un escueil, pour dire, qu'il a heurté sur un escueil, qu'il a eschoüé. On dit aussi, Donner fond, Donner carene.
 
On dit au Palais, Donner & retenir ne vaut : c'est l'article 273. de la Coûtume de Paris. Donner defaut, donner congé, donner audience, donner arrest, donner un decret, donner un adjournement. On dit aussi, Donner pouvoir, donner procuration, donner charge, donner des griefs, donner des faits, donner des deffenses, & autres escritures. Ce moyen luy a donné gain de cause. La datte de tous les jugements en lettres de Chancelerie s'exprime ainsi : Donné en tel lieu, en tel jour. Les Edits se terminent par ces mots : Si donnons en mandement aux gens tenant nostre Cour de Parlement.
 
DONNER, se dit aussi avec le pronom personnel. Se donner à quelqu'un, c'est à dire, Se mettre sous sa domination. Les Cosaques se sont donnez au Grand Turc. Se donner tout à Dieu, c'est, Renoncer au monde. Se donner à quelque Grand Seigneur, s'est, S'attacher à son service. Se donner du bon temps, c'est, Passer le temps en joye & en plaisir. Se donner carriere, c'est à dire, Se réjouïr. Il s'est donné tout entier à l'estude, au jeu, &c. c'est à dire, Il s'y applique entierement. On dit aussi, Il se donne des airs, pour dire, Il affecte de paroistre noble, brave, riche, &c. Se donner de garde, c'est à dire, Agir avec circonspection. On dit aussi, Se donner la peine, se donner l'honneur, se donner la patience, pour dire, Prendre la peine, avoir l'honneur, prendre le loisir necessaire pour faire quelque chose.
 
On dit proverbialement, Donner de la gabatine, pour dire, Donner du galimathias, faire des promesses ambiguës qu'on ne veut pas tenir. Personne ne peut donner ce qu'il n'a pas. On ne donne rien pour rien. Qui donne tost, donne deux fois. On dit qu'on ne donneroit pas sa part aux chiens de quelque chose, pour dire, qu'on y a des pretentions, quoy qu'éloignées. Qui donne au commun, ne donne à pas un, pour dire, que personne ne vous sçait gré de ce que vous donnez au public. Vous nous l'avez donné belle, pour dire, Vous nous en avez bien fait accroire. Vous nous en avez donné à garder, vous nous en avez donné d'une, se dit dans le même sens. On dit qu'il ne faut pas se donner au Diable pour faire cela, pour dire, qu'une chose est fort aisée à faire. On dit aussi, S'en donner au coeur joye, pour dire, S'en donner tout son saoul, prendre d'un plaisir tout ce qu'on peut. Il s'en est donné par les jouës. On dit aussi, Ne sçavoir où donner de la teste, pour dire, Ne sçavoir où trouver dequoy vivre, dequoy subsister. Autant vaudroit se donner de la teste contre un mur, pour dire, que c'est perdre son temps & sa peine que de faire une telle entreprise. On dit aussi, qu'un homme s'est fait donner son fait, s'est fait donner sur la creste, a donné des verges pour se foüetter, pour dire, qu'il a attiré sur luy quelque malheur par sa faute. On dit aussi, A cheval donné on ne regarde point en la bouche, pour dire, On reçoit les presents tels qu'ils sont.
 
DONNÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle Donnez, des gens seculiers qui se mettent en retraite dans les Monasteres pour y vivre doucement, & servir Dieu & les Religieux. Ils étoient autrefois appellez Oblata ; mais ce nom a changé depuis. Dans les vieux Titres on les nomme Dati & Oblati & Donati.
 
DONNEZ, en Geometrie, sont certains problemes où on donne une disposition de points ou de ligues, sur lesquels il faut faire quelque construction. Il y a un Livre des Donnez d'Euclide, qui est de 90. theoremes.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.