Apposition

Un mot ou groupe de mots mis en apposition qualifie ou complète un groupe nominal tout entier. Il est séparé de ce groupe nominal et du reste de la phrase par une ou deux virgules :
Arthur, mon fils, est un vrai farceur.
Courtoise, la personne qui a embouti ma voiture m'a laissé son numéro.
La fonction d'apposition est le plus souvent occupée par :
  • un nom ou un groupe nominal :
    Ma mère, Isabelle, n'a pas une ride.
    Isabelle, ma mère, n'a pas une ride.
  • un adjectif ou un groupe adjectival :
    Il contempla, découragé, l'étendue des dégâts.
    Heureux de le rencontrer enfin, je lui réservai un très bon accueil.
Cependant, l'apposition peut aussi concerner :
  • un groupe pronominal :
    Les nouveaux modèles, ceux que tu attendais, sont arrivés hier.
  • un infinitif ou une proposition infinitive :
    Elle n'a peur que d'une chose, se tromper.
    Il n'a qu'un rêve, gagner un titre olympique.
  • une subordonnée complétive :
    Je n'ai qu'une crainte, qu'il arrive quelque chose à ma famille.
  • une subordonnée relative :
    Ce chercheur, que j'ai connu à l'université, vient de recevoir le prix Nobel.
L'apposition joue un rôle descriptif ou explicatif, mais elle n'est pas un élément essentiel de la phrase. Si l'on supprime l'apposition, la phrase est moins précise mais reste grammaticale :
Pierre, mon cousin, a réussi le concours de médecine. → Pierre a réussi le concours de médecine.
Fatiguée par le voyage, elle est allée au lit sans dîner. → Elle est allée au lit sans dîner.
Un nom en apposition peut aussi suivre directement le nom auquel il se rapporte :
Guillaume est chef mécanicien.
Voici mon amie Marion.
Ce type d'apposition pose des problèmes d'accord en genre et en nombre. Reportez-vous à la section Noms en apposition.
Grammaire
Classes grammaticales
Qu'est-ce qu'une classe grammaticale ?
Accords
Qu'est-ce que l'accord ?
Orthographe
Qu'est-ce que l'orthographe ?
Tréma
Cédille
Tilde
Toponymes
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020