Gentilés dérivés de noms étrangers

Les gentilés dérivés de noms de lieux étrangers s'écrivent à la française ; ils sont accentués et s'écrivent soit avec un trait d'union, soit en un seul mot :
le Venezuela ou le Vénézuéla → un Vénézuélien ; la population vénézuélienne
New York → un New-Yorkais ; la population new-yorkaise
Buenos Aires → un Buenos-Airien ; la population buenos-airienne
le Costa Rica → un Costaricain ; la population costaricaine
Porto Rico → un Portoricain ; la population portoricaine
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020