Accord du verbe avec un adverbe de quantité

Lorsque le sujet est un adverbe de quantité employé seul, le verbe s'accorde au pluriel :
Peu le croient.
Beaucoup sont déjà repartis.
Trop se sont découragés.
Combien seraient prêts à tout abandonner ?
Les participes passés et les adjectifs s'accordent au masculin, sauf si le contexte indique que l'adverbe de quantité ne peut représenter que des femmes :
Parmi mes amies, peu sont mariées.
Beaucoup sont fatiguées à la fin de leur grossesse.
Lorsque l'adverbe de quantité est suivi d'un complément, le verbe s'accorde avec le complément :
Beaucoup de monde est venu à cette fête.
Trop de gens t'ont sollicité.
Assez de personnes sont venues à l'assemblée générale pour que le quorum soit atteint.
Avec trop de, le verbe s'accorde soit avec le complément, soit avec trop en fonction du sens :
Trop de routes sont dangereuses. (Ce sont les routes qui sont dangereuses.)
Trop d'aliments gras est dangereux. (C'est l'excès d'aliments gras qui est dangereux.)
Lorsque peu est précédé d'un déterminant (un peu de, le peu de, ce peu de…), l'accord peut se faire au masculin singulier si l'on veut insister sur l'idée de manque :
Le peu d'objets de valeur que je possède n'intéresse pas les cambrioleurs.
Sinon, l'accord se fait avec le complément :
Le peu d'objets de valeur que je possède n'intéressent pas les cambrioleurs.
Après plus d'un, le verbe s'accorde à la 3e personne du singulier :
Plus d'un voudrait être à sa place.
Après moins de deux, le verbe s'accorde à la 3e personne du pluriel :
Moins de deux semaines s'écoulèrent.
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020