Que sont les Rectifications de l'orthographe de 1990 ?

Le 6 décembre 1990 paraît au Journal officiel de la République française un texte du Conseil supérieur de la langue française proposant un certain nombre de rectifications orthographiques. Elles reçoivent un avis favorable de l'Académie française, l'accord du Conseil de la langue française du Québec et celui du Conseil de la langue française de Belgique. Ces Rectifications de l'orthographe ont pour but de mettre fin à certaines incohérences graphiques du français et à des hésitations chez l'usager. Elles sont censées être enseignées aux enfants.
Le texte officiel se compose de quatre parties ;
  • les analyses des points rectifiés (non reprises ici), qui présentent les règles en vigueur et justifient les règles nouvelles ;
  • les règles de la nouvelle orthographe ;
  • les graphies particulières fixées ou modifiées ;
  • les recommandations aux lexicographes et créateurs de néologismes (présentées ici dans la section préconisations).
Les deux graphies, traditionnelle et rectifiée, sont admises : aucune ne peut être considérée comme fautive.
De portée limitée — elles ne concernent qu'environ deux mille mots — les Rectifications de 1990 confirment la validité de certains usages enregistrés dans les dictionnaires de langue depuis de nombreuses années, comme graphies principales ou comme variantes. Plus modestes que des tentatives de réforme antérieures, elles font cependant débat presque 30 ans après leur adoption et leur diffusion rencontre toujours des difficultés.
Grammaire
Classes grammaticales
Qu'est-ce qu'une classe grammaticale ?
Accords
Qu'est-ce que l'accord ?
Orthographe
Qu'est-ce que l'orthographe ?
Tréma
Cédille
Tilde
Toponymes
Top 10 des mots Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019