Adverbes explétifs

Qu'est-ce qu'un adverbe explétif ?

On appelle explétifs les mots qui ne sont utilisés que pour renforcer ou atténuer l'expression.
Les principaux adverbes explétifs sont les suivants :
ne, bien, donc, , un peu, une fois (belgicisme), seulement, voir, déjà, encore
Les adverbes explétifs peuvent être supprimés sans véritablement changer le sens de la phrase :
Je crains qu'elle ne m'en veuille. → Je crains qu'elle m'en veuille.
Devine un peu qui j'ai rencontré ? → Devine qui j'ai rencontré ?
La plupart des explétifs sont d'un emploi un peu familier. Attention à ne pas en abuser !
Je vais t'attraper. — Essaie seulement !
Répète voir ce que tu m'as dit !
Comment s'appelle son prof, déjà ?

ne explétif

L'adverbe ne est régulièrement utilisé sans avoir sa pleine valeur négative et sans être rendu nécessaire par la syntaxe :
  • après un comparatif d'infériorité ou de supériorité (autrement, davantage, plus que, moins que, meilleur que, mieux que, pire que, etc.) :
    C'est moins cher que je ne le croyais.
    Il est plus performant qu'il ne le fut jamais.
  • dans des complétives introduites par :
    • un verbe ou une expression exprimant la crainte, le doute ou la négation (avoir peur, craindre, douter, désespérer, disconvenir, nier) :
      J'ai bien peur que tout cela ne soit vrai.
      Parlez plus bas de crainte qu'on ne vous entende.
      Nierez-vous qu'il ne soit un grand compositeur ?
      Mais si le verbe est nié, le ne ne doit pas apparaître dans la proposition conjonctive :
      Je ne crains pas qu'il parle et non *Je ne crains pas qu'il ne parle.
    • un verbe exprimant l'empêchement, l'évitement (empêcher, éviter, prendre garde à/de) :
      Il faut empêcher qu'il ne la découvre.
      Elle évitait qu'il ne la rencontrât.
    • les locutions à moins que, sans que, peu s'en faut que, il ne tient à… que, il dépend de… que :
      Je le ferai, à moins que tu ne t'y opposes.
      Peu s'en fallut qu'il ne perdît sa place.
  • dans des circonstancielles de temps introduites par avant que :
    Partez avant que l'orage n'éclate.
Cet usage crée régulièrement des confusions, voire des contresens :
Je crains qu'il ne revienne signifie la même chose que Je crains qu'il revienne.
Pour exprimer la négation, il faut donc utiliser pas dans la proposition conjonctive :
Je crains qu'il ne revienne pas.
Le ne explétif peut être supprimé pour éviter toute ambiguïté.
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le mot du jour Vacances Vacances

Les vacances correspondent à une période où il est loisible de vaquer à ses occupations. Scolaires, elles vident les écoles de leurs élèves, les laissant tout à leur joie d’habiter des étendues de liberté. Les vacances sont, par définition, vacantes, soit vides et libres, propices aux petits et aux grands riens qui font tout.

Aurore Vincenti 17/02/2020