Adverbes explétifs

Qu'est-ce qu'un adverbe explétif ?

On appelle explétifs les mots qui ne sont utilisés que pour renforcer ou atténuer l'expression.
Les principaux adverbes explétifs sont les suivants :
ne, bien, donc, , un peu, une fois (belgicisme), seulement, voir, déjà, encore
Les adverbes explétifs peuvent être supprimés sans véritablement changer le sens de la phrase :
Je crains qu'elle ne m'en veuille. → Je crains qu'elle m'en veuille.
Devine un peu qui j'ai rencontré ? → Devine qui j'ai rencontré ?
La plupart des explétifs sont d'un emploi un peu familier. Attention à ne pas en abuser !
Je vais t'attraper. — Essaie seulement !
Répète voir ce que tu m'as dit !
Comment s'appelle son prof, déjà ?

ne explétif

L'adverbe ne est régulièrement utilisé sans avoir sa pleine valeur négative et sans être rendu nécessaire par la syntaxe :
  • après un comparatif d'infériorité ou de supériorité (autrement, davantage, plus que, moins que, meilleur que, mieux que, pire que, etc.) :
    C'est moins cher que je ne le croyais.
    Il est plus performant qu'il ne le fut jamais.
  • dans des complétives introduites par :
    • un verbe ou une expression exprimant la crainte, le doute ou la négation (avoir peur, craindre, douter, désespérer, disconvenir, nier) :
      J'ai bien peur que tout cela ne soit vrai.
      Parlez plus bas de crainte qu'on ne vous entende.
      Nierez-vous qu'il ne soit un grand compositeur ?
      Mais si le verbe est nié, le ne ne doit pas apparaître dans la proposition conjonctive :
      Je ne crains pas qu'il parle et non *Je ne crains pas qu'il ne parle.
    • un verbe exprimant l'empêchement, l'évitement (empêcher, éviter, prendre garde à/de) :
      Il faut empêcher qu'il ne la découvre.
      Elle évitait qu'il ne la rencontrât.
    • les locutions à moins que, sans que, peu s'en faut que, il ne tient à… que, il dépend de… que :
      Je le ferai, à moins que tu ne t'y opposes.
      Peu s'en fallut qu'il ne perdît sa place.
  • dans des circonstancielles de temps introduites par avant que :
    Partez avant que l'orage n'éclate.
Cet usage crée régulièrement des confusions, voire des contresens :
Je crains qu'il ne revienne signifie la même chose que Je crains qu'il revienne.
Pour exprimer la négation, il faut donc utiliser pas dans la proposition conjonctive :
Je crains qu'il ne revienne pas.
Le ne explétif peut être supprimé pour éviter toute ambiguïté.
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020