Qu'est-ce qu'une phrase complexe ?

La phrase complexe est constituée de plusieurs propositions qui peuvent se combiner de différentes façons.

Par juxtaposition

Les propositions sont séparées par un signe de ponctuation dit faible, c'est-à-dire une virgule, un point-virgule ou deux-points :
Viens m'aider, j'ai besoin de toi.
Je ne me souviens pas d'elle ; je ne pense pas l'avoir rencontrée.
Les bateaux ne sortent pas : la mer est mauvaise.
Les phrases juxtaposées demeurent indépendantes l'une par rapport à l'autre : chacune peut constituer une phrase simple à elle seule.
Un cas particulier de juxtaposition est l'incise : une phrase est enchâssée dans une autre, entre deux virgules :
Je n'ai, dit Sophie, jamais rien vu de tel.
C'est, personne ne s'y trompera, une vaste fumisterie.

Par coordination

Les propositions sont reliées par un mot de liaison, comme une conjonction de coordination ou un adverbe :
Je le sermonne et il rit !
Il était là tout à l'heure, donc il ne doit pas être bien loin.
Ce n'est pas difficile, pourtant il n'arrive pas à le faire.
Les phrases coordonnées demeurent indépendantes l'une par rapport à l'autre : chacune peut constituer une phrase simple à elle seule.

Par subordination

Une proposition appelée principale est complétée par une ou plusieurs propositions dites subordonnées. Ces propositions sont généralement (mais pas toujours) introduites par un mot subordonnant qui peut être un pronom relatif, un pronom interrogatif, une conjonction de subordination ou une locution conjonctive :
Je cherche une tente (principale) qui soit très légère (relative).
Voici les livres (principale) dont je t'ai parlé (relative).
Il espère (principale) qu'elle acceptera (conjonctive).
Je te préviendrai (principale) dès que j'aurai terminé (conjonctive).
J'aimerais savoir (principale) comment il va (interrogative indirecte).
As-tu entendu (principale) sonner à la porte (interrogative directe) ?
Le train parti (participiale), nous sommes rentrés directement chez nous (principale).
Les propositions subordonnées ne sont pas autonomes : les séparer de la proposition principale rendrait le message incompréhensible.
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020