Pluriel des noms propres

Noms propres invariables

En règle générale, les noms propres sont invariables car ils désignent des personnes ou des lieux uniques :
Les frères Goncourt se prénommaient Edmond et Jules.
Nous partons en vacances avec les Dubernard.
Les deux Pierre, le père et le fils, étaient présents.
De même, les noms d'artistes ou de personnages utilisés pour désigner des œuvres sont invariables :
Ce musée possède plusieurs Picasso.
J'ai lu tous les Sherlock Holmes.

Noms propres variables

Certains noms dynastiques prennent la marque du pluriel :
les Bourbons, les Guises, les Curiaces, les Stuarts
D'autres sont invariables :
les Romanov, les Borgia, les Habsbourg, les Bonaparte
Les noms géographiques se mettent au pluriel lorsqu'ils désignent des lieux distincts :
les deux Corées, celle du Nord et celle du Sud
les Amériques
Les noms désignant les habitants d'un pays, d'une région ou d'une ville prennent non seulement les marques du nombre, mais aussi celles du genre :
un Italien, une Italienne → des Italiens, des Italiennes
Les noms de journaux, de revues et d'œuvres sont toujours invariables :
J'ai retrouvé quelques vieux Figaro.
Il a joué dans deux Macbeth.
Lorsqu'un nom propre est employé comme nom commun, il perd sa majuscule et devient variable, comme un nom commun :
des harpagons (des avares, d'après le personnage de Molière)
des colts (du nom de Samuel Colt, inventeur du revolver)
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020