Pronoms démonstratifs

Qu'est-ce qu'un pronom démonstratif ?

Le pronom démonstratif désigne un être, un objet, un concept que l'on montre, dont on va parler ou dont on vient de parler :
Quelle sculpture préfères-tu ? — Celle-là, à droite.
Elle préfère les bonbons à la menthe à ceux au citron.
Celui qui trouvera la réponse gagnera un cadeau.
Le pronom démonstratif peut être :
  • simple : ce, celui (celle, ceux, celles) ;
    Le pronom ce s'élide en c' devant les mots commençant par un e :
    C'en est trop. C'est fini.
    Il s'élide en ç' devant les mots commençant par un a :
    Ç'aurait pu marcher.
  • composé avec ‑ci ou ‑là : ceci, cela (et sa forme contractée ça), celui-ci (celle-ci, ceux-ci, celles-ci), celui-là (celle-là, ceux-là, celles-là).
    Dans la langue ancienne et juridique, on trouve parfois icelui, icelle, iceux, icelles, formes renforcées de celui-ci, celle-ci, ceux-ci, celles-ci.

Accord du pronom démonstratif

Ça, ceci, cela sont des formes neutres ; elles ne varient ni en genre ni en nombre et entraînent un accord du verbe au singulier :
Où veux-tu dîner ? — Cela m'est égal.
Où est-ce que je mets ces vieilleries ? — Jette ça à la poubelle !
Ce est également invariable, mais il peut entraîner un accord du verbe au pluriel :
Elle n'arrivera jamais à vendre ces bibelots : ce sont de vraies horreurs.
En revanche, les pronoms démonstratifs celui, celui-ci et celui-là varient en genre et en nombre :
De ces deux maisons, celle-ci est la plus grande, mais celle-là est la plus lumineuse.
Les anciens locataires étaient bruyants, mais ceux qui viennent d'arriver sont très discrets.
Tu n'aimais pas mes anciennes lunettes, mais que penses-tu de celles-ci ?

Emplois du pronom démonstratif

Formes simples

Les pronoms démonstratifs simples sont toujours accompagnés d'un complément qui peut être :
  • une proposition subordonnée relative :
    Ne prends pas ce verre, c'est celui qui est ébréché.
    Ce que je veux, c'est qu'il parte.
  • un complément du nom :
    Ce n'est pas mon sac, mais celui de Valérie.
    Le gâteau au yaourt est fade : celui au chocolat est meilleur.
    Ceux d'entre vous qui étaient présents hier connaissent déjà la nouvelle.
  • un participe passé ou un participe présent :
    Ces tableaux sont ceux légués par les descendants de Picasso.
    Il n'y a pas d'archives antérieures à 1789. Celles précédant la Révolution ont été détruites.
L'accord du verbe se fait toujours avec le pronom et jamais avec son complément :
Ceux d'entre vous qui sont végétariens doivent se manifester auprès du restaurateur.
Employé comme sujet du verbe être, le pronom ce peut se passer d'un complément :
Ce sont mes fleurs préférées.
C'était un beau spectacle.
Ce sera mon baptême de l'air.

Formes composées

Les pronoms démonstratifs composés avec ‑ci ou ‑là (ceci, cela, celui-ci, celui-là, celle-ci, celle-là, ceux-ci, ceux-là) s'emploient sans complément :
Comment trouves-tu celui-ci ?
Cela n'a pas d'importance.
Celui-ci, celui-là, celle-ci, celle-là, ceux-ci, ceux-là peuvent toutefois être complétés par une subordonnée relative :
C'est celui-là que je préfère.
Ceci et celui-ci s'emploient plutôt pour désigner ce qui est proche (dans le temps, dans l'espace ou dans l'énoncé), ou ce dont il va être question :
Est-ce que je peux prendre celui-ci ? (qui est tout proche)
Il possède un appartement et une maison de campagne. Celle-ci lui a été léguée par ses parents.
Vous qui aimez les histoires drôles, celle-ci devrait vous plaire.
Nous procéderons comme ceci : Adèle fera les courses pendant que je m’occuperai du ménage.
Cela et celui-là s'emploient plutôt pour désigner ce qui est éloigné (dans le temps, dans l'espace ou dans l'énoncé), ou ce dont il a été question :
Je préférerais prendre celui-là, au fond.
Il possède un appartement et une maison de campagne. Il a acheté celui-là en 1997.
Vous qui aimez les histoires drôles, celle-là a dû vous plaire.
Je t'aiderai. Cela dit, ça ne suffira peut-être pas.
Les pronoms celui-ci et celui-là ou ceci et cela peuvent également s'employer simultanément pour opposer deux êtres ou deux choses :
De ces peintures, celle-ci est la plus belle, mais celle-là est la plus originale.
Ça est la contraction de cela :
Ça m'est égal.
Il me doit bien ça.
Son emploi est considéré comme plus familier, et doit être évité à l'écrit.
Il ne faut pas confondre le pronom démonstratif ça et l'adverbe çà. Çà est utilisé dans la locution çà et là qui signifie « de côté et d'autre ». Seul ça peut être remplacé par cela :
Des coquelicots ont poussé çà et là.
Comment a-t-il pu me faire ça ?
Grammaire
Classes grammaticales
Qu'est-ce qu'une classe grammaticale ?
Accords
Qu'est-ce que l'accord ?
Orthographe
Qu'est-ce que l'orthographe ?
Tréma
Cédille
Tilde
Toponymes
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020